Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Affaire Orange/Cogent/MU : le FAI disculpé par l'Autorité de la Concurrence

Ça débite

Malgré la disparition de MegaUpload, l’affaire Orange-Megaupload-Cogent n’était pas totalement terminée. Mais voilà que l’Autorité de la Concurrence, saisie l'année dernière par Cogent, vient de rendre sa décision : Orange n'a pas commis d'infraction, et l'Américain se voit débouté de ses demandes.

 

En premier lieu, commençons par un rappel des faits. Dès 2009, de nombreux abonnés Orange se sont plaint de lenteurs anormales sur certains sites web importants, dont MegaUpload et MegaVideo. Le FAI français nous expliquait à l’époque négocier durement avec Cogent, qui gérait le trafic de MegaUpload, afin de résoudre ce manque de vélocité.

 

Les années passent et le 12 janvier 2011, l’affaire prend une tournure différente. Les dirigeants de MegaUpload décident d’afficher à tous leurs visiteurs français un message particulièrement explicite (la capture ci-dessus). MegaUpload pointe explicitement du doigt Orange et conseille aux abonnés du FAI de changer de crèmerie, en se tournant par exemple vers SFR ou Free.

Dénigrement sur dénigrement

Face à cette situation plutôt gênante, Orange a rapidement réagi. L’opérateur historique a ainsi répliqué en affirmant que MegaUpload devait lui-même régler ses problèmes. Surpris par ce pop-up, Orange n’a pas aussi caché son incompréhension quant à cette « opération de dénigrement ».

 

Quelques jours plus tard, le 19 janvier 2011, Cogent, critiqué par Orange lors de sa réponse à MegaUpload, a lui aussi tenu à s’exprimer. « On rigole bien fort des attaques sur la qualité de notre réseau » a immédiatement tenu à nous préciser Cogent à l’époque.

 

Cogent a ainsi expliqué que les problèmes des abonnés Orange surfant sur MegaUpload étaient « intentionnels » de la part du FAI, du fait du refus d’augmenter des capacités. Or pour accroître ses capacités, il faut obligatoirement mettre la main à la poche…

Une plainte en 2011

En août 2011, Cogent porte plainte contre Orange devant l’Autorité de la Concurrence. L’américain estime alors que l'opérateur historique est coupable d'abus de position dominante, et qu’il lui inflige à lui et plus spécialement à l'un de ses encombrants clients - MegaUpload (et MegaVidéo) - un traitement discriminatoire.

 

Pressée par l’ARCEP de faire preuve de plus de transparence sur sa politique tarifaire d'interconnexion à Internet, Orange s’est engagée en ce sens auprès de l’Autorité de la concurrence en avril dernier.

Jusqu'à la décision de l’Autorité de la Concurrence

Hier, l’Autorité de la Concurrence a rendu sa décision (PDF), pointée par BFMTV. Résultat : il n’est pas donné suite aux requêtes de l’Américain, et Orange n’est pas condamnée. 

 

S’agissant plus particulièrement de la discrimination par rapport aux autres opérateurs de transit, l’institution relève que « la politique de « peering » mise en place par France Télécom prévoit une facturation des capacités au-delà d’un ratio de trafic de 2,5 pour 1 entre le trafic entrant vers Open Transit et le trafic sortant vers le transitaire ». Autrement dit, un contrat liant Cogent et Orange depuis 2005 prévoyait clairement qu’au delà d’un certain ratio, l’Américain devrait payer le FAI.

 

Or, les demandes d’accroissement de capacités de Cogent, refusées par Orange dans la mesure où elles n’étaient pas accompagnées de compensations financières, se sont inscrites « dans un contexte de ratios très fortement déséquilibrés (jusqu’à 13 pour 1 en décembre 2009), bien au-delà de la limite de 2,5 pour 1 fixée par la politique de « peering » de France Télécom », note l’institution. Dès lors, la demande de facturation émise par Orange pour fournir des capacités supplémentaires d'interconnexion « ne semble pas abusive » à l’Autorité de la Concurrence, « dans la mesure où elle est en ligne avec sa politique de "peering" ».

La procédure est close

L’autorité administrative résume en indiquant que « cette pratique n'était pas susceptible de constituer une infraction dans la mesure où France Télécom n'a pas refusé l'accès de Cogent à ses abonnés mais a simplement demandé à être payée conformément à sa politique de "peering", pour l'ouverture de nouvelles capacités, sans remettre en cause la gratuité pour les capacités déjà ouvertes ». Il est d’ailleurs précisé que le FAI avait « ouvert gratuitement, et à plusieurs reprises, entre 2005 et 2011, de nouvelles capacités pour répondre aux demandes de Cogent ».

 

L’autorité de la Concurrence a enfin pris en considération les récents engagements du FAI, visant à formaliser les relations entre Orange et Open Transit, et a clos la procédure. 

117 commentaires
Avatar de seb_the_dude INpactien
Avatar de seb_the_dudeseb_the_dude- 21/09/12 à 09:47:10

Quid de la neutralité?

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 21/09/12 à 09:49:45

Orange vient donc de réussir à faire payer les ressources consommées par ses propres clients à un intermédiaire de transport extérieur parce que sa propre filiale (OpenTransit) refuse de facturer les coûts de transport à la maison mère afin de ne pas ruiner son business.

Comme dit ailleurs, "A partir de lundi, je vais demander à mon livreur, au boulanger qui passe en camion, au médecin qui se déplace à domicile, ... de me payer car ils se font du fric en venant chez moi histoire de voir leurs réactions".

Le consommateur de ressources est le client d'Orange, il doit payer : le free lunch (= illimité) ne dure qu'un temps.

Édité par tmtisfree le 21/09/2012 à 09:53
Avatar de Higapeon INpactien
Avatar de HigapeonHigapeon- 21/09/12 à 09:53:52

Ce que je trouve paradoxal, c'est que ce sont les clients Orange qui demandent plus, et que c'est à Cogent de mettre la main à la poche. Au final, Cogent doit payer pour que les clients Orange soient satisfait ?

Avatar de bombo INpactien
Avatar de bombobombo- 21/09/12 à 09:54:07

Et nous la dedans ? on aura finalement accès à youtube avec des débits acceptable ?

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 21/09/12 à 10:00:43

Il n'y a pas infraction. Mais c'est simplement parce qu'il n'y a pas de régulation pour protéger le client. L'idée c'est que dans un marché (libre et non faussé…) les concurrents offriront un meilleur service, qu'il y aura concurrence, etc…

Conclusion, cogent/megaupload avait bien raison d'indiquer aux clients agrumes de faire jouer la concurrence. Maintenant, y a-t-il vraiment de la place pour de la concurrence sur ce point ? Rien n'est moins sûr.

Avatar de animehq INpactien
Avatar de animehqanimehq- 21/09/12 à 10:09:06

Rendez vous dans 3 ans pour free / youtube...

Avatar de Lolipop INpactien
Avatar de LolipopLolipop- 21/09/12 à 10:09:56

tmtisfree a écrit :

Comme dit ailleurs, "A partir de lundi, je vais demander à mon livreur, au boulanger qui passe en camion, au médecin qui se déplace à domicile, ... de me payer car ils se font du fric en venant chez moi histoire de voir leurs réactions".

Non tu vas dire à tout le monde de payer ses impôts pour améliorer l'infrastructure routière et les transports en commun. Parce qu'une départementale, n'est pas fait pour accueillir un flot de camions.

Édité par lolipop le 21/09/2012 à 10:12
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 21/09/12 à 10:10:04

Higapeon a écrit :

Ce que je trouve paradoxal, c'est que ce sont les clients Orange qui demandent plus, et que c'est à Cogent de mettre la main à la poche. Au final, Cogent doit payer pour que les clients Orange soient satisfait ?

La réponse du régulateur est : OUI.

Cela en dit beaucoup sur la profondeur de leur réflexion économique.

Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 21/09/12 à 10:10:34

pmanglade a écrit :

Conclusion, cogent/megaupload avait bien raison d'indiquer aux clients agrumes de faire jouer la concurrence. Maintenant, y a-t-il vraiment de la place pour de la concurrence sur ce point ? Rien n'est moins sûr.

Cogent est un rat qui vend de la bande passante à bas prix.
De plus, Cogent a signé avec Orange le contrat de peering avec le ratio, en toute connaissance de cause.

Dommage :D

Avatar de Yangzebul INpactien
Avatar de YangzebulYangzebul- 21/09/12 à 10:12:53

Higapeon a écrit :

Ce que je trouve paradoxal, c'est que ce sont les clients Orange qui demandent plus, et que c'est à Cogent de mettre la main à la poche. Au final, Cogent doit payer pour que les clients Orange soient satisfait ?

Non Cogent doit payer pour SES clients, pas ceux d'Orange. Cogent vends un service à ses clients (Megaupload et cie) et pour assurer ce service il négocie des interconnexions.

Le contrat de peering qu'ils ont négocié avec Orange stipulait un certain ratio qu'ils ont allègrement dépassé.
Si le ratio aurait été dépassé dans l'autre sens Cogent aurait pu facturer à Orange.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12