Wiko espère écouler deux millions de téléphones avant fin 2013

Il n'y a pas que l'OM à Marseille

Grâce à son succès grandissant, la société française Wiko ne manque pas d'ambition. Selon Le Point, elle compte même atteindre les deux millions de téléphones vendus d'ici la fin de l'année. Une performance très importante qui s'explique par des tarifs agressifs et une visibilité croissante.

Wiko Cink Sublim

Le Wiko Sublim (4", Android 4.1) vendu à 189 €.

Une percée fulgurante

Créée il y a deux ans à peine à Marseille, l'entreprise Wiko est devenue en un rien de temps un véritable acteur majeur du paysage mobile en France. Si, à l'instar de quasi tous les autres vendeurs de téléphones, Wiko fait fabriquer ses appareils en Chine (via Tinno, auquel il est directement lié), la marque a surtout tiré son épingle du jeu de deux manières : des smartphones de grande taille à très bas prix (le Cink Five par exemple) et une distribution hors du commun.

 

En effet, les téléphones de Wiko sont disponibles partout. Toutes les grandes boutiques sur internet référencent leurs produits : Amazon, Materiel.net, LDLC, Cdiscount, Darty, Fnac, Rue du Commerce, Top Achat, Gros Bill et même Auchan. Mais là où le Français a frappé un grand coup, c'est dans ses partenariats avec les boutiques physiques. Accessibles dans les magasins spécialisés, les Wiko sont aussi disponibles dans des enseignes très grand public et généralistes. Il est ainsi possible de trouver des téléphones et des smartphones Android Wiko dans des super et hypermarchés (Carrefour, Auchan, etc.) mais aussi des boutiques comme Boulanger et même Cora, pourtant loin d'être connu pour ses produits high-tech. Ne lui manque plus que de forts partenariats avec les opérateurs.

 

Rajoutons que depuis l'arrivée de Free Mobile, le nombre de Français achetant leur téléphone directement au lieu de s'engager durant un an ou deux pour s'engager a fortement augmenté. Une situation qui a profité à Wiko et à ses prix agressifs. Son arrivée en 2011 a donc été parfaite vis-à-vis de l'évolution du marché français, où le taux d'abonnés mobiles sans engagement est passé de 20 à 33 % en à peine un an.

Numéro un en France du marché nu sur le web

Selon Le Point, le succès de Wiko est loin d'être confidentiel. Un million de clients en France a déjà succombé aux téléphones de la marque qui compte 40 employés en France. Un nombre de clients qui pourrait doubler d'ici la fin de l'année selon les ambitions de la société. D'après notre confrère, la marque a capté près d'un tiers du marché (32,4 %) hors pack opérateur entre janvier et mai 2013 sur le web. Un pourcentage très important qui lui permet d'être le premier vendeur dans ce secteur, devant Apple, Samsung, HTC, Sony, BlackBerry, Nokia, ZTE, Huawei, etc. Grâce à ses tarifs et sa distribution, Wiko arrive donc même à dominer les marques chinoises, pourtant réputées elles aussi très agressives sur les prix.

 

wiko cink peax

 

Il est toutefois important de rappeler que le Chinois Tinno n'est pas qu'un simple sous-traitant pour Wiko. Les deux sociétés sont en réalité une joint-venture. En mars dernier, Vincent Driancourt, le directeur de la communication, expliquait à Android et Vous que Wiko « conçoit ses produits, du choix des matériaux et des coloris, en passant par les spécifications des composants adaptées et étudiées pour le marché français conformément aux normes de la Communauté européenne. L’équipe de production (software et hardware), en lien direct avec la société TINNO, effectue les mises à jour des produits, développe et teste les dernières technologies dans le seul but de proposer des téléphones adaptés aux besoins des consommateurs. »

 

Mais les appareils restent toutefois basés sur ceux de Tinno et du Coréen Enspert, ce qui explique les très fortes ressemblances avec d'autres appareils disponibles en dehors de nos frontières. D'ailleurs, Wiko, sur son site, ne cache pas être présent dans une vingtaine de pays, pour des ventes supérieures à 20 millions d'unités (en 2010). Des chiffres propres à Tinno et non à Wiko France seul. La société Sangha France, très proche géographiquement de Wiko dans l'Hexagone et connue pour ses téléphones Ucall, est d'ailleurs dans une situation assez similaire, avec pour partenaire Uniglory et un fabricant asiatique.

 

Concernant les smartphones, Wiko ne propose que des appareils sous Android. Aucun autre système d'exploitation n'est prévu à l'heure actuelle. Tous double-sim, les smartphones de Wiko ont semble-t-il un bel avenir devant eux, même si le service après-vente de la société n'a pas toujours des retours très positifs.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !