Vidéo à la demande illimitée : Netflix encore bien loin de la France

Netflix et sans bavure

Véritable serpent de mer depuis au moins deux ans, l'arrivée de Netflix en France devrait faire couler beaucoup moins d'encre désormais. L'Américain a déclaré cette semaine qu'il ne comptait pas se lancer en France pour le moment. Cela ne signifie pas néanmoins qu'une installation n'aura pas lieu d'ici quelques années.

netflix

« Aucun projet de lancement en France » 

Acteur numéro un au monde du marché de la vidéo à la demande illimitée (par abonnement), Netflix est présent sur quasi tout le continent américain, en sus de nombreux pays d'Europe du Nord (UK et Scandinavie). Sa prochaine cible cette année sera les Pays-Bas. Concernant l'Hexagone, Netflix ne semble pas près d'investir le marché pour l'instant dominé par Canalplay Infinity. Jonathan Friedland, directeur de la communication, a ainsi déclaré selon BFM que « Netflix n'a actuellement aucun projet de lancement en France ». Des propos clairs, explicites, sans ambiguïté aucune.

 

Cette absence de projet pour la France est à moitié étonnante. Outre son fort développement aux États-Unis, Netflix a mis les bouchées doubles depuis deux ans et demi pour s'internationaliser. Des investissements très élevés qui ont poussé Netflix à ralentir le rythme en 2013. Outre les Pays-Bas, il est d'ailleurs plus que probable qu'aucun autre pays n'accueillera le service américain sur ses terres.

« En France, pour l’instant, le marché est un peu trop régulé » 

Nous devons surtout nous rappeler qu'en octobre 2011, Ted Sarandos, qui s’occupe de l’acquisition du contenu chez Netflix, affirmait déjà que sa société se concentrera « sur les marchés où l’Internet haut débit est avancé et où le contexte économique nous est favorable. En France, pour l’instant, le marché est un peu trop régulé. » Entre les désirs des représentants des ayants droit et la chronologie des médias, les règles actuelles en France font fuir pour le moment tous les acteurs étrangers, et même certains acteurs français. M6 se contente ainsi pour l'instant de son Pass de séries, et TF1 ne propose que de la vidéo à la demande par unité, et non illimitée.


Les déclarations des dirigeants de Canal+, qui annonçaient l'arrivée de Netflix (et Lovefilm d'Amazon) dès 2013, étaient donc fausses. Des déclarations qui pourraient bien avoir été faites dans un seul but : faire passer Canal+ pour un petit poucet face aux géants américains. Une posture pour le moment fausse, puisque la chaîne domine à la fois le marché des chaînes payantes et de la SVOD, la vidéo à la demande illimitée.

La chronologie des médias réduite à 18 mois pour la SVOD ? 

Bien entendu, la concurrence dans la SVOD va continuer à s'intensifier et l'importance de Canalplay Infinity a toutes les chances d'être effritée dans les années à venir. Le service Lovefilm, qui appartient à Amazon, devrait bien arriver en France, même si aucune date n'a pour l'instant été annoncée. Et n'oublions pas que le service Wuaki, qui appartient à Rakuten (Priceminister), doit normalement voir le jour l'an prochain.

 

Mais toutes ces entreprises ne pourront pas proposer de films de moins de trois ans, la faute à la chronologie des médias qui avantage les chaînes payantes et les sorties DVD et Blu-ray. Des conditions qui assurément ne pousseront pas Netflix à s'intéresser à la France. À moins bien entendu que la chronologie des médias soit modifiée. Suite au rapport Lescure, la fenêtre pourrait passer de 36 mois (3 ans) à 18 mois (un an et demi). Une belle amélioration, qui pourrait changer la situation. Ce changement n'a toutefois pas encore eu lieu. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !