Pour EA, Origin c'est aussi du service, pas seulement des transactions

Une communication trop axée sur la vente

La plateforme Origin déployée par Electronic Arts est loin de faire l'unanimité auprès des joueurs, qui lui préfèrent en général Steam. L'éditeur souhaite donc réconcilier les 40 millions d'utilisateurs de sa boutique en ligne avec cette dernière, et pour cela la firme mise sur l'ajout de services.

 

 

Electronic Arts a récemment entamé une importante restructuration de ses services, et Andrew Wilson, le vice-président exécutif d'EA Sports, s'est vu attribuer un rôle supplémentaire, celui de mener la plateforme maison Origin vers de meilleurs cieux. Le responsable a d'ailleurs donné sa vision du futur de cette application, qui devrait évoluer en profondeur afin de proposer plus de services. 

 

Wilson reconnait que la communication d'Electronic Arts au sujet de sa plateforme de jeu n'était pas idéale, et que cela a pu impacter négativement l'image qu'ont les joueurs d'Origin : « La partie marchande de ce service a pris une place disproportionnée dans notre communication, et dans l'esprit des gens par rapport à ce que nous fournissons », estime ainsi Andrew Wilson.

Comment faire apprécier Origin des joueurs ?

Si l'homme insiste pour que la communication autour des services fournis par Origin s'intensifie, ces derniers ne représentent pour l'instant aucun avantage ou presque par rapport à ce que Valve propose avec Steam. Andrew Wilson explique, par exemple, qu'Origin est une avancée en comparaison des systèmes qu'elle remplace chez EA à savoir l'EA Download Manager et l'EA Store, puisque tout est désormais regroupé sous une seule bannière. 

 

Il assure que non seulement l'achat et le téléchargement de jeux EA ont été simplifiés, mais que leur mise à jour se fait également bien plus facilement. C'est effectivement vrai, mais là encore il ne s'agit pas vraiment d'une innovation, toutes les plateformes dématérialisées proposent cela, qu'il s'agisse de Steam, Uplay et même de l'App Store d'Apple ou du Play Store de Google.

 

Valve à d'ailleurs encore quelques coups d'avance sur Electronic Arts, en ayant ajouté une importante composante sociale sur sa plate forme. Sur Origin, il est certes possible de discuter avec ses amis pendant une partie, mais sur Steam, on peut aussi partager des guides de jeux avec la communauté et il est même possible de voter pour les jeux distribués sur la plateforme grâce à Greenlight. D'ailleurs, Steam dispose d'un certain capital sympathie grâce à cette ouverture aux indépendants. Une piste qu'EA devrait peut-être explorer.

 

Mais pour l'heure il n'est pas encore question de cela, puisque rien de tel n'apparaît dans les plans d'Andrew Wilson. En effet, voici ce que promet le responsable pour les mois à venir : « À court terme, nous allons faire en sorte d'améliorer le téléchargement, d'améliorer l'installation des jeux, d'améliorer la façon d'appliquer les mises à jour. On veut également améliorer la façon de communiquer avec nos amis, et rendre meilleurs les divers services présents pour les jeux. Voilà ce que vous pouvez attendre de nous d'ici l'année prochaine. Nous voulons vraiment rétablir Origin comme un service pour les joueurs, plutôt qu'un moyen de vendre des produits », explique-t-il. Mais cela suffira-t-il à mettre la plateforme dans le coeur des joueurs, rien n'est moins certain.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !