L'exorbitant coût de l'accès ouvert à la recherche française

Money, money, money
L'exorbitant coût de l'accès ouvert à la recherche française
Crédits : BraunS/iStock

Si l'accès ouvert aux articles scientifiques permet à tout un chacun de pouvoir les consulter sans payer, les éditeurs n'ont pas abandonné l'idée de faire payer leur publication en la facturant souvent aux auteurs. Ce coût représente 31 millions d'euros pour les institutions de recherche françaises en 2020.

Chaque année, la proportion d'articles scientifiques français officiellement en accès ouvert augmente. Même si elle n'atteint pas encore les 100 % fixés comme objectif par le ministère en 2018, 62% des articles publiés par les chercheurs français en 2021 sont accessibles sans payer quoi que ce soit. Enjeu important, l'ouverture de l'accès aux articles scientifiques permet une meilleure diffusion des connaissances.

Mais si le lecteur n'ouvre pas sa bourse pour lire ces articles, ce n'est pas pour autant que leur publication n'a pas un coût pour la collectivité. Certains éditeurs scientifiques – et la plupart des plus gros, comme Springer-Nature, l'AAS ou l'ACS – font payer des frais de publication (Article processing charges, APC, en anglais) supplémentaires.

Et il n'est pas aussi facile que ce qu'on pourrait imaginer de se séparer de ces éditeurs. Ceux-ci possèdent beaucoup de revues très en vue dans le monde de la recherche. Dans beaucoup de disciplines, publier dans ces revues est important pour la carrière des chercheurs et pour la visibilité de leurs travaux.

Une augmentation significative des frais

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !