On se penche sur LXQt, les nouveautés de la version 1.2.0 et son installation sur Lubuntu 22.04

Léger, léger ♪
Logiciel 5 min
On se penche sur LXQt, les nouveautés de la version 1.2.0 et son installation sur Lubuntu 22.04

La sortie récente de LXQt 1.2.0 nous donne l’occasion de revenir sur cet environnement de bureau spécifique, prévu pour être extrêmement léger et redonner vie à d’anciennes configurations. La nouvelle mouture lui apporte en outre plusieurs évolutions importantes, dont un début de compatibilité avec Wayland.

D’abord, qu’est-ce que LXQt ? Si vous vous souvenez de LXDE (Lightweight X11 Desktop Environment), vous l’avez peut-être gardé en mémoire comme un environnement très léger, le rendant particulièrement adapté à des machines vieillissantes ou aux environnements virtualisés.

En 2013, le développeur taïwanais Hong Jen Yee, peu satisfait du passage de LXDE à GTK3, décide de réécrire le gestionnaire de fichier PCMan FM en Qt. Ce projet marque le début d’un changement qui, en association avec Razor-Qt, débouche sur la réécriture complète de LXDE en Qt : LXQt (The Lightweight Qt Desktop Environment). LXDE est toujours entretenu, mais LXQt a depuis gagné en visibilité et est par exemple utilisé dans Lubuntu depuis la version 18.04 du système.

  • LXQt
  • LXQt
  • LXQt
  • LXQt
  • LXQt
  • LXQt
  • LXQt

LXQt, dans les grandes lignes

Contrairement à la grande majorité des distributions, il n’est pas question ici de plaire à l’œil par le soin immense apporté aux moindres détails, par des effets graphiques et autres. LXQt a une orientation : c’est un environnement classique, d’apparence classique, sans fioritures et conçu pour aller à l’essentiel.

L’autre grand aspect de LXQt, c’est sa faible consommation de ressources. À titre d’information et de comparaison, nous avons par exemple mesuré celle de la mémoire avec l’outil htop. Comme on peut le voir dans les captures ci-dessous, sur un système fraichement installé et vierge de toute modification, Lubuntu 22.10 consomme 807 Mo, là où Ubuntu 22.10 (idem, installation neuve, sans ajout), prélève 1,67 Go, soit plus du double.

LXQtLXQt

La réputation de LXQt dans ce domaine n’est pas galvaudée. Cependant, on n’installe pas un système uniquement pour ce dernier. Le comportement de la machine va dépendre fortement des applications qui seront utilisées. Même si pour un lot d’applications le système LQXt affichera une consommation moindre, il peut arriver un moment où 800 Mo ne pèseront plus si lourd dans la balance.

Pour le reste, personne ne sera perdu avec cet environnement, qui présente une barre des tâches, un menu très simple concentrant l’ensemble des raccourcis, des bureaux virtuels, un tray en bas à droite avec l’heure et quelques icônes classiques comme le réseau, le presse-papiers ou encore le son… Un bureau traditionnel, sans barre de menu en haut de l’écran, qui devrait pouvoir être pris en main par à peu près tout le monde.

LXQt

L’arrivée de LXQt 1.2.0

Il y a quelques semaines, une nouvelle mouture de l’environnement est apparue. Ne vous fiez pas à son numéro de version, il s’agit bien d’une sortie majeure, avec à son bord de nombreux changements, souvent fonctionnels, mais également techniques.

On y trouve ainsi le travail initial de support de Wayland pour la session LXQt, qui le rend techniquement fonctionnel, mais avec probablement des bugs plus ou moins nombreux selon les scénarios d’utilisation et les applications. Des correctifs sont d’ailleurs présents pour le gestionnaire de fichier, ainsi que pour LXQt Panel (le positionnement du pop-up pour le volume se faisait mal).

On reste dans la technique avec un passage de l’environnement à la version 5.15 de Qt, également LTS.

Côté fonctions, on trouve des nouveautés un peu partout, comme le support de la sélection « rubberband » (cadre extensible) dans le gestionnaire de fichiers en mode colonne, pour les colonnes n’ayant pas de nom. À l’inverse, le raccourci Ctrl + D permet de désélectionner tous les éléments dans le gestionnaire, ainsi que dans la fenêtre de sélection des fichiers, depuis une application. Toujours dans le gestionnaire de fichier, on peut maintenant indiquer dans les options le maximum d’éléments que l’on souhaite garder dans la recherche.

Citons par ailleurs l’arrivée du rendu bidirectionnel du texte dans QTerminal, le support par le gestionnaire d’énergie de l’état stable de la batterie (ordinateur sur secteur et sans décharge), de nouveaux classements des photos dans un sous-menu de la visionneuse, une meilleure gestion des écrans multiples, et bien sûr une série de correctifs généraux.

Installer LXQt 1.2.0 sur Lubuntu 22.04

La plupart des utilisateurs de Lubuntu se servent encore de la version 22.04. Elle n’est pas mise à jour par défaut vers la 22.10, et le site officiel lui-même recommande la 22.04 du fait de son statut LTS. La version fournie de LXQt est également plus ancienne : la 0.17 (là encore, la nomenclature du projet est particulière).

Comme avec LXQt 1.1.0 il y a environ six mois, l’équipe de développement de Lubuntu vient de mettre en place un backport pour la version 1.2.0. Il permet l’installation de cette dernière sur Lubuntu 22.04 sans attendre qu’une prochaine mouture du système d’exploitation la prenne en charge. Précisons tout de suite que ce backport n’existe que pour Lubuntu 22.04. Lors de l’annonce, l’équipe avait prévenu qu’un bug empêchait Lubuntu 22.10 d’en profiter. Le bug n’a toujours pas été résolu, comme nous l’avons vérifié.

Comme souvent dans ce genre de cas, il faut simplement ajouter le dépôt pointant vers le backport, avec la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:lubuntu-dev/backports

Après quoi, on rafraîchit les dépôts et on lance l’installation, via deux commandes :

sudo apt update
sudo apt upgrade

Si vous préférez tout écrire en une ligne et que le processus s’occupe de tout sans poser de questions, vous pouvez également écrire :

sudo apt update && sudo apt upgrade -y
LXQt

Il ne reste alors plus qu’à redémarrer. Ne soyez pas étonnés après coup si aucun fond d’écran n’est présent. Dans notre cas, l’image de Lubuntu 22.04 (la méduse) avait été remplacée par une simple couleur noire.

Soyez prévenus toutefois : installer LXQt 1.2.0 sur une base LTS peut faire baisser la fiabilité générale. Non parce que cette version est moins stable de manière inhérente, mais simplement parce que le code est moins éprouvé et que Lubuntu 22.04 n’a pas été développé à l’origine pour LXQt 1.2.0. Les développeurs estiment toutefois que c’est une bonne solution pour les personnes souhaitant un système à mi-chemin entre la fiabilité d’une base LTS et les nouvelles fonctionnalités.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !