En 2022, deux astéroïdes ont été détectés avant d’entrer en collision avec la Terre

C’est toujours mieux que zéro
2 min
En 2022, deux astéroïdes ont été détectés avant d’entrer en collision avec la Terre
Crédits : ESA/Robert Weryk

Les astronomes sont capables de détecter et caractériser des systèmes planétaires, des étoiles et des exoplanètes partout dans l’Univers. Mais ils ont toujours du mal à détecter des astéroïdes frappant la Terre. Seuls six événements du genre ont été identifiés avant qu’ils se réalisent, avec quelques heures d’avance seulement.

Attention chute d’astéroïdes ! Ce genre de panneau prête à sourire, pourtant ces événements se produisent souvent un peu partout sur Terre. L’ESA estime en effet qu'entre 40 et 100 tonnes de matériaux spatiaux viennent « frapper » la Terre chaque jour, la plupart sous la forme de très petites particules qui ne passent pas la barrière de notre atmosphère (une protection des plus utiles). La NASA est dans le même ordre de grandeur.

Des milliers de tonnes tombent sur Terre chaque année

Au final, « chaque année, la masse équivalente d’astéroïdes qui tombe sur Terre se chiffre en tonnes, mais le plus souvent, ce sont des objets de petite taille qui se pulvérisent en entrant dans l’atmosphère sans dommages », expliquait Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES.

Plus récemment, le CNRS ajoutait que 5 200 tonnes par an de micrométéorites atteignaient le sol terrestre. Il s’agit de « poussières interplanétaires provenant de comètes ou d’astéroïdes [qui] sont des particules de quelques dixièmes à centièmes de millimètres qui ont traversé l’atmosphère et atteint la surface de la Terre ». Bref, la chute de petits morceaux ou de poussière d’astéroïde n’est pas un événement rare.

Heureusement par contre que les gros astéroïdes sont rares… comme peut en témoigner la Sibérie de 1908. À cette époque, un astéroïde qui devait mesurer environ 50 m explose à 10 km au-dessus de la forêt : « L'explosion dégage plus de 10 mégatonnes d'énergie (cent fois Hiroshima), et souffle les arbres comme des fétus de paille dans un rayon de 20 km. La déflagration aurait été audible dans un rayon de 1 500 km », indique le Centre national d'études spatiales.

Un ciel sous surveillance, des astéroïdes détectés régulièrement

Le ciel est scruté tous les jours par des dizaines (au moins) de télescopes, qui font régulièrement des découvertes. Le Minor Planet Center (MPC ou Centre des planètes mineures, un organisme dépendant de l'Union astronomique internationale) tient un compte de plusieurs indicateurs.

En ce mois de novembre , 171 astéroïdes géocroiseurs – c’est-à-dire dont l’orbite passe à proximité de celle de la Terre – ont déjà été découverts, contre près de 3 000 cette année pour une population totale de plus de 30 000 astéroïdes, mais tous ne risquent pas d’entrer en collision avec la terre, heureusement ! Le Centre revendique 2,7 millions d’observations uniquement ce mois-ci, pour un total de 370 millions environ. Malgré cela, on découvre encore quelques heures avant certains astéroïdes qui entrent en collision avec notre planète.

Seules six collisions détectées avant qu’elles ne se produisent

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !