Les fréquences 700 MHz pour la 4G mises en enchère en 2015 ?

Fr€qu€nc€$ 700 MHz

Selon La Tribune, la bande de fréquences 700 MHz pourrait être mise aux enchères d'ici deux ans. Une nouvelle peu appréciée par SFR et Bouygues Telecom, qui se contenteraient très bien des fréquences actuelles. A contrario, Orange, et Free Mobile accueillent la nouvelle positivement d'après notre confrère, d'autant qu'un étalement du paiement pourrait être mis en place.

4G Bouygues Telecom 

Des enchères fin 2014 ou en 2015

Depuis plusieurs mois, nous savons que le gouvernement, conforté par le président de la République, souhaite reverser la bande 700 MHz de la TNT vers les réseaux mobiles. L'objectif est double : épauler l'explosion de la consommation des données qui ne fera que s'accroître avec la 4G, et faire rentrer des centaines de millions voire probablement plusieurs milliards d'euros dans les caisses de l'État très rapidement. 

 

La décision de vendre ces fréquences aux opérateurs a été prise il y a longtemps. Fleur Pellerin, il y a un mois lors de la présentation du DigiWorld YearBook 2013 de l’IDATE, rappelerait d'ailleurs que « le gouvernement a souhaité créer un environnement favorable au numérique dans notre pays : en mettant en place un cadre d’investissement favorable aux opérateurs dans le THD, en accélérant le processus 4G et en décidant d’affecter la bande 700 MHz aux services de télécommunications : la décision de principe a été prise par le Président de la République ; les modalités de mise en œuvre concrètes seront à définir ».

 

Le but serait donc d'engranger rapidement de l'argent. Selon les sources de La Tribune, le calendrier de la mise aux enchères pourrait atteindre la fin de l'année 2014, néanmoins, des enchères en 2015 sont plus probables. Ce transfert de la TNT vers la 4G demande en effet des études d'impacts, ceci à l'instar des fréquences 800 MHz. Le tarif de ces dernières pourrait d'ailleurs s'approcher de la bande 700 MHz au regard de ses qualités et de sa capacité à pénétrer facilement les bâtiments.

« Construire une harmonisation mondiale des bandes à 700 et 800 MHz » 

Aujourd'hui, seule la bande 2,6 GHz est réellement exploitée pour la 4G. La bande 800 MHz, dont Orange, SFR et Bouygues détiennent des fréquences, est pour le moment expérimentée, notamment à Saint-Etienne. Un véritable déploiement sera toutefois réalisé dans les mois à venir. Enfin, Bouygues exploitera sa bande 1800 MHz pour proposer de la 4G à partir du 1er octobre prochain. Dans quelques années, la bande 700 MHz devrait donc compléter ce tableau. En matière de LTE, cette bande est déjà exploitée (ou en tout cas vendue) en Amérique, en Asie du Sud-Est, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande. A contrario, l'Europe est en retard.

 

Dans les cahiers n°10 de l'ARCEP du mois de mai, le député européen Gunnar Hökmark (Suède) notait d'ailleurs l'importance pour le continent de s'harmoniser avec le monde pour la bande 700 MHz : « Il nous faut rapidement prendre une décision politique pour assurer la mise à disposition, dans tous les Etats membres, de la bande 700 MHz pour l’internet à haut débit mobile. » Un point de vue partagé par François Rancy, directeur du bureau des radiocommunications à l'UIT, qui a déclaré dans ces mêmes cahiers que l'Europe doit « se donner le temps de construire une harmonisation mondiale des bandes à 700 et 800 MHz, qui permette aux pays européens, lorsqu’ils seront prêts à utiliser la bande des 700 MHz, de le faire en minimisant la casse en Europe et ailleurs ».

Oui pour Orange et Free, un peu moins pour SFR et Bouygues

Tous les indicateurs sont donc au vert pour que les fréquences 700 MHz passe du côté LTE de la force. Néanmoins, tout le monde n'est pas forcément ravi de ces futures mises aux enchères. Certes, Orange serait plutôt pour. Il faut dire qu'il compte beaucoup plus d'abonnés que ses concurrents et qu'il sera donc plus concerné que les autres par une augmentation de la consommation des données. Qui plus est, il ne peut exploiter sa bande 1800 MHz pour la 4G tant que son partenaire Free Mobile utilise ses fréquences 2G. Free, justement, serait lui aussi plutôt favorable à ces enchères. Non seulement il ne dispose que des fréquences 2,6 GHz ; en attendant de récupérer quelques fréquences 1800 MHz dans quelques années ; mais sa très forte croissance en 2012 a certainement dû modifier les plans de l'opérateur. S'il reste encore très discret au sujet de la 4G, Free Mobile aura bien besoin de fréquences supplémentaires pour accompagner ses millions de clients.


Du côté de SFR et Bouygues Telecom, la chanson est différente. Ils sont déjà bien dotés en fréquences et donc leur besoins sont moindres que pour Orange et Free. Qui plus est, la perspective de devoir payer chèrement ces fréquences n'enchante guère ces deux opérateurs. « On a besoin d'une perfusion et on vient nous faire une prise de sang ! » a déclaré un dirigeant de Bouygues Telecom à notre confrère. Il faut dire qu'en décembre 2011, l'enchère de la bande 800 MHz avait atteint des sommets, avec 2,639 milliards d'euros de dépensés, dont 1,065 milliard uniquement pour SFR. Le tout payable en cash.

 

D'après La Tribune, le gouvernement, pour éviter de faire souffrir les opérateurs, songerait à un mettre en place un étalement sur plusieurs années du paiement des fréquences 700 MHz. Un étalement qui pourrait profiter à Free Mobile.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !