OpenFlex Data24 de Western Digital : 6x 100 Gb/s et 154 To de SSD NVMe-oF dans 2U

Enfin un NAS à la hauteur !
TechTests 2 min
OpenFlex Data24 de Western Digital : 6x 100 Gb/s et 154 To de SSD NVMe-oF dans 2U

Le monde du datacenter change, la manière dont on pense et organise les serveurs informatiques évolue progressivement. Après une longue phase de concentration des fonctions et la tendance « hyper convergée », on désagrège, à commencer par le stockage. Avec sa plateforme OpenFlex Data24 NVMe-oF, Western Digital compte bien tirer parti de cette révolution. 

Il y a quelques années encore, le rêve de certains était un serveur équipé de gros CPU, de beaucoup de mémoire, de multiples SSD rapides, pourquoi pas de GPU et d’autres accélérateurs. On pouvait tout y faire : calcul, stockage, réseau, le tout aidé par une couche de virtualisation permettant de segmenter les usages. Et en cas de panne ? On déporte sur une autre machine.

La désagrégation, petite révolution des datacenters

Mais voilà, ce modèle n’a pas que des avantages, notamment à une époque où chaque composant est plus efficace mais consomme plus individuellement, où il faut s’adapter à différents besoins, fournir des ressources à la demande, parfois de manière déséquilibrée. En effet, certains veulent profiter surtout de stockage ou d’accélérateur, mais pas du reste. Dès lors, comment faire pour organiser l’accès et la répartition des composants ?

NVMe over Fabrics
Crédits : Marvell

Pendant des années, il n’y a guère eu de solution convenable à cette problématique, mais le secteur a planché sur le sujet. On a vu apparaître des initiatives dans le domaine de ce que l’on nomme « désagrégation », terme qui désigne la mise à disposition des ressources sur le réseau, non plus à travers du tout-en-un, mais des serveurs très spécialisés.

Amazon Web Services a été un des pionniers de cette tendance, mais le mouvement global est en marche. La norme NVMe a notamment fait monter en puissance sa déclinaison « over Fabric » permettant d’exploiter des SSD très rapides à travers une connexion InfiniBand, Fibre Channel ou Ethernet. Dans ce dernier cas, RDMA et/ou TCP permettent de disposer de solutions plus ou moins accessibles à tous et efficaces, notamment en termes de latence.

Cette tendance s’étend à d’autres composants, comme on le voit dans le domaine de la mémoire avec la croissance de Compute Express Link (CXL) ou des initiatives pour déporter des GPU sur le réseau comme Fungible GPU-Connect et Endgame chez Intel (sur lequel on sait peu de choses).

Particuliers ou professionnels, NVMe-oF change la donne

David Legrand est responsable de l'évaluation Hardware chez Clever Cloud. Dans le cadre de la publication de ses articles dans nos colonnes, il s'est engagé à suivre notre charte d'engagements déontologiques.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !