Microsoft documente la « guerre hybride » en Ukraine

FUD.gov.ru
Droit 2 min
Microsoft documente la « guerre hybride » en Ukraine
Crédits : Microsoft

Depuis le début de l'invasion, « au moins 6 » unités des services de renseignement russes auraient orchestré plus de 200 cyberattaques ciblant les infrastructures ukrainiennes, dont « près de 40 » qualifiées de « destructrices » et « particulièrement préoccupantes ». Ils avaient « commencé à se prépositionner pour le conflit dès mars 2021 ». 

Un rapport de l'Unité de sécurité numérique de Microsoft estime qu'« au moins 6 acteurs distincts liés à l'État russe ont lancé plus de 237 opérations contre l'Ukraine, y compris des attaques destructrices qui se poursuivent et menacent le bien-être des civils », depuis le début de l'invasion militaire :

« Les attaques ont non seulement dégradé les systèmes des institutions en Ukraine, mais ont également cherché à perturber l'accès de la population à des informations fiables et à des services vitaux essentiels dont dépendent les civils, et ont tenté d'ébranler la confiance dans les dirigeants du pays. »

L'instrumentalisation par la Russie des cyberattaques « semble être fortement corrélée et parfois directement synchronisée avec ses opérations militaires cinétiques ciblant des services et des institutions cruciaux pour les civils » :

« Par exemple, un acteur russe a lancé des cyberattaques contre une grande société de radiodiffusion le 1er mars, le jour même où l'armée russe a annoncé son intention de détruire des cibles ukrainiennes de "désinformation" et a dirigé une frappe de missiles contre une tour de télévision à Kiev. »

Une « opération d'influence cybernétique » attribuée à DEV-0586, un groupe jusqu'alors inconnu mais suspecté d'être lié au service de renseignement militaire russe GRU, visait début avril à envoyer des e-mails en se faisant passer pour un résident de Marioupol assiégé, « accusant le gouvernement ukrainien de les avoir abandonnés » afin de « tenter de retourner les citoyens ukrainiens contre leur gouvernement » : 

« À la lumière des événements récents, notre capitale gouvernementale a enfin craché sur la conscience et la morale... S'il y a ne serait-ce qu'une goutte de patriotisme ukrainien dans votre âme, vous êtes obligé de ne pas laisser notre rêve commun se dissoudre dans les mensonges et la propagande de ces clowns hypocrites. Je vous exhorte à remplir votre devoir national, à défendre le droit d'être appelé peuple ukrainien et à mettre fin à cette meute d'invertébrés. »

Sur ces 237 opérations enregistrées entre le 23 février (veille de l'invasion) et le 8 avril, « près de 40 » sont qualifiées de « destructrices » et « particulièrement préoccupantes » à mesure qu'elles ont « détruit de façon permanente les fichiers de centaines de systèmes d'une douzaine d'organisations » : 

« Plus de 40 % des attaques destructrices visaient des organisations dans des secteurs d'infrastructures critiques qui pourraient avoir des effets négatifs de second ordre sur le gouvernement, l'armée, l'économie et les civils ukrainiens. »

Une guerre de l'information parfois plus efficace que les armes traditionnelles

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !