Le service de streaming audio d'iTunes en approche ?

Une pomme pour les gouverner tous

Selon le très sérieux Wall Street Journal, Apple a signé hier un accord avec la major Warner Music. La Pomme, qui aurait déjà trouvé dans le passé un accord avec Universal/EMI Music, pourrait ainsi déjà déployer son service de streaming rapidement, même si elle compte auparavant conclure un contrat avec Sony Music, la dernière grande major du secteur.

Random Access Memories iTunes Store Daft Punk 

Âgé de plus de 10 ans, iTunes pourrait proposer du streaming partout. 

Ne manque plus que Sony

Deezer, Spotify, Rdio, Grooveshark, MOG, Rhapsody et Pandora peuvent-ils trembler ? Alors que Google vient de lancer son Music All Access aux États-Unis et sur Android (bientôt sur iOS), bien d'autres géants du Web devraient se joindre à la fête. Cela pourrait être le cas d'Amazon selon certaines rumeurs, mais aussi d'Apple. Concernant ce dernier, si aucune confirmation officielle n'a pour le moment été dévoilée, le voir pénétrer ce marché n'aurait rien de surprenant. Son service iTunes vient de fêter ses dix ans et s'il domine encore le marché américain après une décennie, la concurrence commence à lui prendre des parts de marché. Il lui faut donc réagir.

 

Et pour le Wall Street Journal, l'arrivée d'Apple dans le secteur du streaming audio est bien imminente. La société sait d'ailleurs très bien que cela peut générer une audience non négligeable. Sa dernière mise en ligne de l'album complet des Daft Punk en streaming a en tout cas eu un beau succès médiatique. Et d'après le site du quotidien économique américain, Universal Music et Warner Music, qui représentent plus de 60 % des ventes outre-atlantique, ont déjà donné leur accord. Apple préfèrerait toutefois signer avec Sony, la dernière grande major, avant de se lancer dans le bain.

Des revenus importants pour les labels

Selon les sources de notre confrère, Warner Music touchera 10 % des revenus publicitaires générés par le futur service de streaming d'Apple. Un taux qui serait plus de deux fois supérieur à ce que proposent des services de radios tels que Pandora. Une nouvelle qui confirmerait une rumeur du début du mois d'avril qui précisait qu'Apple visait plutôt à concurrencer Pandora que Spotify, le streaming à la carte n'impliquant pas les mêmes droits qu'un streaming de type radio. À l'époque, CNET affirmait que pour lutter contre Pandora, Apple utiliserait son poids financier pour proposer des revenus plus intéressants aux producteurs et aux artistes, ce qui va dans le sens des 10 % de revenus du WSJ.


Afin de sortir du lot, Apple pourrait proposer une sorte de radio évoluée, en permettant par exemple de réécouter une chanson, ce qui n'est normalement pas possible. Google, pour sa part, permet de supprimer par avance les titres à venir afin de mieux personnaliser sa radio. Dans un secteur déjà très concurrentiel et où des millions d'internautes ont créé leur playlists sur d'autres services, proposer quelque chose de nouveau est indispensable, même quand on est un géant comme Google ou Apple. Mais cela suffira-t-il ? La Pomme a en tout cas un avantage indéniable : il peut pousser bien plus aisément ses futurs clients streaming vers l'achat de titres.


D'après les dernières rumeurs, le service d'Apple est susceptible d'arriver aux États-Unis cet été et en France, ainsi que d'autres grands pays (Allemagne, Royaume-Uni, Japon, Australie, etc.) quelques mois plus tard, pourquoi pas avant la fin de l'année. Tout dépendra probablement de l'évolution de ses relations avec Sony Music.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !