Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Paul Otellini passe la main, Brian Krzanich nouveau PDG d'Intel

Changement d'ère

Présent chez Intel depuis 1974, soit 39 ans, et PDG depuis huit ans, Paul Otellini va quitter son poste le 16 mai prochain comme annoncé il y a quelques mois. La société vient à l'instant d'annoncer qu'il sera remplacé par Brian Krzanich, actuel directeur opérationnel (COO).

Brian Krzanich

Intel mise sur l'expérience et la stabilité 

Créée en 1968 par Gordon Moore, créateur de la fameuse loi de Moore, en compagnie de Robert Noyce et Andrew Grove, Intel a rapidement atteint des sommets, dominant de nombreux secteurs dans l'informatique. Cette réussite est due en partie à Paul Otellini. Arrivé en 1974 à l'âge de 24 ans, il a su gravir les échelons jusqu'au poste de PDG en 2005. Après huit ans de bons et loyaux services à ce poste, il quittera donc ses fonctions dans deux semaines à venir : le 16 mai très exactement.

Brian Krzanich deviendra alors le nouvel homme fort d'Intel déjouant une bonne partie des pronostics. Âgé de 52 ans, Krzanich est arrivé en 1982, soit il y a tout de même plus de 30 ans. Directeur opérationnel depuis un peu plus d'un an à peine, il a auparavant officié en tant qu'ingénieur à ses débuts pour devenir responsable technologie et de la fabrication des semiconducteurs.

Il a notamment dirigé de nombreuses fab durant les années 1990 et 2000. Il connait donc très bien le cœur de métier d'Intel, ce qui est certainement l'une de ses forces en sus de sa longue expérience au sein de la société. « Brian est un leader solide avec une passion pour la technologie et une compréhension profonde de l'entreprise » résume d'ailleurs la firme basée à Santa Clara.

Sean Maloney Paul Otellini
Sean Maloney (parti en 2012) et Paul Otellini.

Renée James prend du galon

Ce départ d'Otellini ne profite néanmoins pas qu'à Brian Krzanich. Renée James, qui compte déjà 25 ans de carrière chez Intel, devient ainsi présidente d'Intel, épaulant Krzanich. Un rôle qui était précédemment dévolu à Otellini. « J'ai hâte de travailler en compagnie de Renée afin que nous commencions un nouveau chapitre de l'histoire d'Intel » a déclaré le futur PDG. Ce dernier a ainsi loué la vision de James ainsi que son expérience de la gestion des produits de Recherche & Développement.

Notez qu'il ne s'agira que du sixième PDG chez Intel dans toute son histoire. Contrairement à d'autres sociétés, Intel mise donc sur la stabilité, chacun restant environ neuf ans en moyenne. Nous souhaitons à Brian Krzanich une tout aussi longue carrière à ce poste.

22 commentaires
Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 02/05/13 à 14:52:40

Ah...
Un ingé de formation au lieu d'un commercial à la tête d'une entreprise, c'est suffisement rare de nos jours pur être salué....

On a une idée de sa "feuille de route" ?

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 02/05/13 à 14:53:10

Drepanocytose a écrit :

Ah...
Un ingé de formation au lieu d'un commercial à la tête d'une entreprise, c'est suffisement rare de nos jours pur être salué....

On a une idée de sa "feuille de route" ?

C'est quasiment toujours le cas chez Intel hein ;)

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 02/05/13 à 14:55:50

David_L a écrit :

C'est quasiment toujours le cas chez Intel hein ;)

Oui sûr, mais ils auraient pu amorcer un tournant pendant ces temps troubles, mais sont restés fidèles à leur tradition. GG
Tradition dans laquelle ils sont bien seuls, c'est ca que je mentionnais.

Sinon, la feuille de route ? Ils ont déjà communiqué ou il faut attendre un peu ?

Édité par Drepanocytose le 02/05/2013 à 14:55
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 02/05/13 à 15:02:51

Drepanocytose a écrit :

Oui sûr, mais ils auraient pu amorcer un tournant pendant ces temps troubles, mais sont restés fidèles à leur tradition. GG
Tradition dans laquelle ils sont bien seuls, c'est ca que je mentionnais.

Sinon, la feuille de route ? Ils ont déjà communiqué ou il faut attendre un peu ?

Il faut attendre que le bonhomme soit en place je pense. On devrait en savoir plus au Computex puis à l'IDF sans doute.

Avatar de Hatsepsout INpactien
Avatar de HatsepsoutHatsepsout- 02/05/13 à 15:11:22

Bah la feuille de route chez Intel, c'est la loi de Moore :D

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 02/05/13 à 15:14:43

Hatsepsout a écrit :

Bah la feuille de route chez Intel, c'est la loi de Moore :D

On va assez vite arriver à un mur là dessus....

Plusieurs stratégies possibles :

  • continuer dans la puissance brute
  • forcer sur la pas sur la perf energetique
  • forcer encore plus le pas sur la mobilité
  • grosse surprise : fondre de l'ARM (pas probable)
  • miser sur la partie serveurs un peu plus, en prevision des ARM64 qui arrivent
  • coup de boost sur les parties graphiques (déjà en cours)
  • utiliser leur cashflow pour acheter ailleurs et se diversifier un peu
  • etc.
Avatar de Hatsepsout INpactien
Avatar de HatsepsoutHatsepsout- 02/05/13 à 15:20:18

Oui oui je rigolais :)

Je pense également principalement aux 2 axes que sont la mobilité et les réductions énergétiques (ça va de paire)

et globalement d'accord avec les stratégies possibles que tu listes, ils ont beaucoup de possibilités à moyen terme.

Avatar de nigol INpactien
Avatar de nigolnigol- 02/05/13 à 15:20:30

Dire que certains (de nVidia?:roll:) lancait la rumeur que Otellini serait remplacé par Jen-Hsun Huang :mdr2:

Édité par nigol le 02/05/2013 à 15:20
Avatar de ldesnogu INpactien
Avatar de ldesnoguldesnogu- 02/05/13 à 15:25:28

David_L a écrit :

C'est quasiment toujours le cas chez Intel hein ;)

Otellini n'etait pas ingenieur, il me semble.

Par ailleurs Otellini avait dirige l'IAG avec donc une orientation x86, alors que Krzanich a un passe plus oriente process. Je parie donc sur un renforcement de la direction foundry. Cela se fera-t-il au detriment de l'approche x86 partout, la je ne parie pas :)

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 02/05/13 à 15:27:35

Moi, la seule chose que j'attends de la part d'Intel, c'est de ne plus jamais entendre leur petite musique horripilante dés que leur nom est cité dans une pub :mad:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3