Street View : Google écope d’une amende de 145 000 euros en Allemagne

Google et les Glass à l'amende

Google va écoper d’une amende de 145 000 euros pour avoir collecté illégalement des données personnelles d'Allemands depuis des réseaux Wi-Fi. Un montant qui semble dérisoire au regard des 7 millions de dollars versés le mois dernier à plusieurs États fédérés américains.

google street view

 

Dans le cadre de son programme Street View, Google avait délibérément collecté au fil des périples de ses Google Cars des données issues des réseaux Wi-Fi, l’idée étant de fournir une carte des réseaux Wi-Fi (identifiants SIID et adresses MAC des points d'accès Wi-Fi). Problème : du fait d’un code informatique mal calibré, l'entreprise américaine avait également aspiré plusieurs données de « contenu » disponibles en clair : emails, mots de passe, historiques web et autres données personnelles ultra-sensibles...

Amende et suppression des données

Ceci avait valu à l’entreprise américaine différents recours à son encontre, y compris en Allemagne. Aujourd’hui, l'autorité de protection des données de Hambourg a justement annoncé qu’elle avait décidé d'infliger une amende de 145 000 euros à Google. « Entre 2008 et 2010, Google n'a pas seulement photographié les rues et les maisons pour son service Google Street View mais a aussi eu accès à des réseaux Wi-Fi à la portée des voitures utilisées » par ce service, a déclaré l'institution au travers d’un communiqué qu’a obtenu l’AFP.

 

Outre cette amende, Google est sommé de supprimer les données collectées sans le consentement de leurs propriétaires. Johannes Caspar, responsable de l'autorité de protection des données, a reconnu au passage que la firme de Mountain View s’était montrée coopérative au cours des investigations et avait « publiquement admis son erreur ».

7 millions de dollars aux États-Unis, 100 000 euros en France

Cette amende fait quoi qu’il en soit figure d’argent de poche pour Google, qui a généré, rien que sur le premier trimestre de l’année 2013, un chiffre d’affaires avoisinant les 14 milliards de dollars. Son montant paraît également dérisoire au regard des 7 millions de dollars qu’a accepté de verser le mois dernier la firme de Mountain View afin de régler ce litige (à l’amiable) avec une trentaine d’États fédérés américains. La CNIL avait quant à elle infligé une amende de 100 000 euros à Google, mais avait réagi bien plus rapidement, puisque sa décision date d’il y a maintenant plus de deux ans.  

 

Google pourrait cependant s’exposer à de nouvelles poursuites en Allemagne. Johannes Caspar a en effet expliqué que les autres États fédérés d'outre-Rhin disposaient encore d’une possibilité d'examiner les faits reprochés à l’entreprise américaine, même si « selon le droit constitutionnel, personne ne peut être condamné deux fois pour les mêmes faits ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !