Intel veut des portables Bay Trail fins et légers à 200 $ dès la fin d'année

Netbook tactile ou tablette ?

Lors de l'annonce de ses résultats trimestriels, Intel a indiqué que sa plateforme Bay Trail permettrait de disposer, dès la fin de cette année, d'ordinateurs portables tactiles dont le tarif sera aux alentours des 200 $. Alors que l'on pensait les netbooks en fin de vie, ils pourraient donc faire un come-back sous une nouvelle forme.

Alors qu'Intel vient de faire des annonces plutôt mitigées concernant ses résultats trimestriels, le fondeur s'est voulu relativement rassurant concernant son avenir. En effet, durant les prochains mois il va lever le voile sur son architecture Haswell que ce soit pour les PC fixes, mais aussi (et surtout) pour les ordinateurs portables et autres Ultrabook.

 

Mais comme nous avons pu le voir récemment, le cahier des charges de ces derniers va comprendre de nouveaux éléments impératifs (support de WiDi, écran tactile) qui nous faisaient penser que l'addition allait grimper. Mais, là aussi, le géant des semi-conducteurs se veut rassurant : « nous avons certaines caractéristiques techniques particulières pour les Ultrabook, et les produits devront être proposés à partir de 599 $, et certains seront même disponibles pour 499 $ ». Bref, le tarif semble identique à ce que l'on retrouve aujourd'hui sur le marché... du moins en théorie.

 

Intel Bay Trail

Bay Trail doit permettre l'émergence de PC fins, légers et tactiles pour 200 $ 

Durant la conférence dédiée aux investisseurs qui faisait suite à la publication de ses résultats trimestriels, Paul Otellini, encore PDG pour quelques semaines, a indiqué que « si vous recherchez des ordinateurs portables tactiles ultra -fins et légers qui n'exploitent pas de processeurs Core, les prix pratiqués vont être probablement de l'ordre de 200 $ » avant que Stacy Smith, le directeur financier n'enchaine « Bay Trail va être un très bon produit pour ce segment de marché et va permettre d'offrir des performances équivalentes à ce que propose la concurrence ».


Derrière ce terme de concurrence, on peut entrevoir qu'Intel compte préparer son offensive contre les puces ARM de chez NVIDIA, Qualcomm ou Samsung que l'on voit apparaitre de plus en plus en dehors des smartphones. C'est par exemple le cas de nombreuses tablettes tactiles ou des ultraportables, comme l'IdeaPad Yoga 11 de Lenovo qui s'appuie sur une puce Tegra 3 de NVIDIA. 


Bay Trail est, pour rappel, le nom de code de la prochaine architecture Atom. Elle exploitera une finesse de gravure de 22 nm, proposera jusqu'à quatre coeurs et elle est censée doubler les performances par rapport à Clovertrail (Atom Z2760) que l'on retrouve principalement aujourd'hui au sein des tablettes sous Windows 8.

Une incohérence de tarif ou un positionnement nettement plus agressif ?

Mais voilà, le tarif évoqué par Paul Otellini semble particulièrement bas. En effet, depuis la disparition des netbooks à base d'Atom, seules les tablettes de 7 pouces sous Android (ou dérivé) s'appuyant sur des puces ARM telles que les Nexus 7 de Google, Kindle Fire chez Amazon et Kobo Arc de la Fnac  passent sous les 200 € / $. Si l'on regarde les modèles fonctionnant sous Windows 8 et incluant un Atom Z2760, il faut compter plutôt dans les 450 € au minimum...

 

Reste que si Intel place sa future architecture Bay Trail à ce niveau de prix, c'est qu'il prévoit certainement d'être beaucoup plus agressif durant cette fin d'année, quitte à faire fondre ses marges. Il sera intéressant de voir aussi si Microsoft proposera une alternative à bas coût de son système d'exploitation, comme il a pu le faire dans le passé avec Windows XP. À moins bien entendu que Windows Blue dispose d'un système de licence plus économique en fonction de certains critères... On se rappelle en effet que pour disposer d'un OS bradé, les constructeurs devaient respecter quelques restrictions : quantité de mémoire vive et définition de l'écran limitées, pour ne citer que ces deux exemples-là.

 

Reste que la situation de 2009 par rapport à celle d'aujourd'hui est bien différente. Les constructeurs n'ont plus aucune gêne à exploiter d'autres systèmes d'exploitation, comme Android par exemple.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !