Microsoft a réclamé la marque Blink six jours après l'annonce de Google

Court-circuit ou protection d'une application ?

Alors que Google a annoncé récemment le départ de Webkit pour se concentrer sur son propre moteur de rendu, Blink, voilà que Microsoft cherche précisément à déposer cette marque. Simple coïncidence ?

blink

 

Au début du mois, Google a créé l’évènement en annonçant son intention de quitter Webkit. Le moteur de rendu, très largement majoritaire dans l’univers mobile et alimentant notamment Chrome et Safari, perd donc un acteur de poids. D’autant qu’Opera, qui avait précédemment annoncé son passage à Webkit, suit le même mouvement. La destination se nomme Blink, un moteur qui est pour l’instant un dérivé de Webkit, mais qui évoluera par la suite selon les seules envies de la firme de Mountain View.

 

L’annonce de Google a eu lieu le 3 avril. À peine six jours plus tard, Microsoft a déposé une demande de marque auprès de l’USPTO sur le mot Blink. La question est bien entendu de savoir pourquoi. La question, soulevée par The Next Web, peut évidemment avoir plusieurs réponses possibles, et la firme se garde bien de répondre.

 

Il pourrait bien sûr s’agir d’un court-circuit : Microsoft cherche simplement à s’approprier le nom avant que Google ne le fasse. Pourquoi ? Parce que Blink est également le nom d’une application mobile en développement à Redmond. Le principe est simple : prendre très rapidement une série de clichés, avant et après que l’utilisateur a appuyé sur le bouton. Il peut alors faire la sélection qui l’intéresse, une pratique qui n’est pas neuve, mais qui est ici couplée à des technologies de stabilisation de l’image en provenance directe du MSR (Microsoft Research).

 

 

Plusieurs précisions sont importantes. D’une part, Microsoft ne fera aucune demande de marque pour un projet du MSR à moins que ledit projet ne soit prévu pour une utilisation commerciale (phase d’incubation). D’autre part, il est possible que la firme ait compris qu’elle risquait de perdre le nom suite à l’annonce de Google. La dernière mise à jour de l’application date d’ailleurs du 4 avril, soit le lendemain de l’annonce de Google.

 

La question reste de savoir si le dépôt d’une telle marque entrainera des tractations entre les deux géants. Étant donné l’importance du nouveau moteur de rendu pour Google, il est plus que probable que la firme cherche à négocier l’identité d’un composant aussi crucial pour son avenir.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !