Le marché du PC s'effondre et signe son pire recul depuis au moins 20 ans

Le mot catastrophe est un euphémisme

Après des niveaux de livraisons catastrophiques en 2012, le marché des PC s'est effondré au premier trimestre 2013 selon IDC. L'institut s'attendait à une baisse de 7,7 %, ce qui aurait déjà été catastrophique. Le recul a en réalité été de 13,9 %. Selon IDC, il s'agit tout simplement de la pire performance jamais réalisée depuis que l'institut analyse le marché, soit depuis près de 20 ans.

IDC PC Q1 2013

Windows 8 « a ralenti le marché »

Avec une baisse de 3,2 %, le marché des PC en 2012 n'était pas au mieux, plombé par l'Europe et l'Amérique du Nord. L'année 2013 pourrait néanmoins faire passer 2012 pour une période faste. Seulement 76,3 millions de PC ont ainsi été livrés lors des trois premiers mois de l'année, contre 88,6 millions l'an passé et des niveaux à peu près équivalents lors des années précédentes.

 

IDC explique cet effondrement par le manque d'attrait de Windows 8, censé être une locomotive pour le marché. « À ce stade, malheureusement, il semble clair que le lancement de Windows 8 a non seulement échoué à donner une impulsion positive au marché du PC, mais semble avoir ralenti le marché » résume froidement Bob O'Donnell d'IDC. Pour l'institut, l'industrie du PC est à la croisée des chemins et les constructeurs de PC ont tout intérêt à opérer des choix stratégiques qui leur permettront de lutter face aux tablettes et aux autres produits high-tech du moment. 

 

Géographiquement, le marché du PC a reculé partout, y compris en Asie Pacifique, qui a signé une chute très étonnante de 12,7 %. Une baisse équivalente a été constatée aux USA. Quant à l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, le marché a lui aussi régressé de plus de deux chiffres.

Lenovo en profite

Du côté des constructeurs, hormis Lenovo, tous les autres concurrents ont souffert. Dell a ainsi reculé de 10,9 %, ASUS de 19,2 %, Hewlett-Packard de 23,7 % et Acer de 31,3 %. Même Apple a vu ses livraisons régresser note IDC, tout comme Toshiba.

 

Point intéressant, le fabricant chinois a vu ses livraisons diminuer dans son marché fétiche (l'Asie), mais a au contraire fortement progressé (+13 %) aux États-Unis. La marque qui a racheté IBM PC il y a plus de huit ans est ainsi quatrième ex aequo avec Toshiba avec 9 % du marché US, juste derrière Apple (10 %), Dell (21,7 %) et HP (25,1 %). À ce rythme, Lenovo sera le troisième constructeur aux USA très rapidement.

 

Dans le monde, il est d'ailleurs proche de doubler Hewlett-Packard, avec 15,3 % du marché contre 15,7 % pour l'Américain. Il ne serait ainsi pas étonnant que le Chinois devienne officiellement numéro un au monde dans les mois à venir. À ce sujet, le PDG de Lenovo, interrogé par L'Express, n'a d'ailleurs pas caché son assurance de devenir n°1 mondial : « Nous enregistrons la croissance la plus forte de tous les acteurs du secteur depuis plus de trois ans. Nous sommes déjà n° 1 en Chine, mais également en Russie, en Inde ou au Japon. Notre position en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, quoiqu'encore insuffisante, ne cesse de s'améliorer. Mais nous ne nous contenterons pas d'être uniquement le leader mondial du PC. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !