Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Quand Google est prié de déréférencer des demandes de déréférencement

L'oeuf et la poule

Google a reçu ces derniers mois de la part d'ayants droit plus de 200 demandes de déréférencement d'URL concernant le site Chilling Effects. Problème : ces requêtes visent des pages sur lesquelles se trouvent des copies de précédentes demandes de déréférencement adressées à certains hébergeurs... dont Google. Explications.

transparency chilling effects

 

Dans le sillage de son « Transparency Report », Google publie via le site Chilling Effects les demandes de déréférencement d’URL dont il est saisi. Rien que pour le mois de mars 2013, le géant de l’internet a reçu plus de 18,5 millions de requêtes d’ayants droit souhaitant que l’adresse d’un site, qu’ils considèrent comme illicite, n’apparaisse plus dans les résultats du célèbre moteur de recherche.

 

Sauf que, comme l’explique TorrentFreak, lorsque ces requêtes dites de « DMCA » (pour Digital Millenium Copy Act) se retrouvent à la vue de tous sur Chilling Effects, cela permet à tout un chacun de connaître d’éventuelles « bonnes adresses » de sites contenant des contenus pirates...

 

Du coup, certains ayants droit demandent à Google de bien vouloir déréférencer... de précédentes demandes de déréférencement ! Nos confrères brandissent ainsi en exemple cette requête adressée le 25 janvier dernier par le service juridique de la Fox, dans laquelle il était demandé à la firme de Mountain View de désindexer (entre autre) une page du site Chilling Effects, qui correspondait en réalité à une autre demande de déréférencement de la Fox, datant du 7 janvier 2013.

 

chilling effects

 

Cette URL était néanmoins noyée parmi plusieurs centaines d’adresses, correspondant à des pages de nombreux sites tels que The Pirate Bay, Fenopy, TorrentReactor, IsoHunt, etc. L’on pourrait donc croire à une erreur. Mais non, cet exemple est loin d’être unique : le Google Transparency Report indique d'ailleurs que le domaine Chilling Effects a déjà été visé par 231 demandes de déréférencement, portant au total sur 400 pages.

 

L’on peut ainsi avancer de nombreuses illustrations supplémentaires, à l’image de cette requête de Warner Bros, qui n’a pas hésité à solliciter le 11 janvier dernier le retrait de plus d’une vingtaine de pages de Chilling Effects correspondant à de précédentes demandes...

 

chilling effects

 

Les fameuses demandes de déréférencement prétendument illicites ne sont pas déréférencées par Google selon TorrentFreak, en ce que l’entreprise américaine estimerait qu’une page contenant un lien vers une autre page, qui serait quant à elle illicite, ne serait pas contraire à la loi. 

44 commentaires
Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 05/04/13 à 07:52:25

En gros on demande à Google, en plus de déréférencer, de le faire hors de toute transparence....
GG

Avatar de anonyme_7054cda9659cf4fdaaa0762fe44bc4f4 INpactien

La construction de potences, un métier d'avenir !

Avatar de Spidard INpactien
Avatar de SpidardSpidard- 05/04/13 à 07:55:27

Ces gars ne doutent vraiment de rien :bravo:

Avatar de Dikmas INpactien
Avatar de DikmasDikmas- 05/04/13 à 07:55:31

Google n'a cas indiquer sur son site le déférencement des pages dudit site :D

Avatar de L'eclaireur INpactien
Avatar de L'eclaireurL'eclaireur- 05/04/13 à 07:57:33

Pour ménager la chevre et le chou google peut supprimer la 1ere lettre de chaque site " à protéger" , ceux qui connaissent déjà le reconnaitront et les autres ne peuvent pas deviner même aidé par un moteur de recherche.

Avatar de Eagle1 Abonné
Avatar de Eagle1Eagle1- 05/04/13 à 07:58:41

en quoi chillingeffects.org est un site pirate ?

Avatar de Khalev Abonné
Avatar de KhalevKhalev- 05/04/13 à 07:59:42

L'eclaireur a écrit :

Pour ménager la chevre et le chou google peut supprimer la 1ere lettre de chaque site " à protéger" , ceux qui connaissent déjà le reconnaitront et les autres ne peuvent pas deviner même aidé par un moteur de recherche.

Il ne supprime qu'une page, pas le site complet. Pas compliqué de taper juste la partie du nom du site dans Google pour le retrouver.

Avatar de Khalev Abonné
Avatar de KhalevKhalev- 05/04/13 à 08:01:02

Eagle1 a écrit :

en quoi chillingeffects.org est un site pirate ?

Il publie les URL de pages que les ayant-droit considèrent comme contenant du contenu illégal.

Avatar de L'eclaireur INpactien
Avatar de L'eclaireurL'eclaireur- 05/04/13 à 08:08:01

Khalev a écrit :

Il ne supprime qu'une page, pas le site complet. Pas compliqué de taper juste la partie du nom du site dans Google pour le retrouver.

Trouver un site sans sa 1ere lettre? S'il s'agit d'un gros site connu c'est simple mais pour les sites moins referéncé, ca parait bien plus dur ("cinpact" marche tres bien mais pas "ora" pour cora par exemple).
Effectivement si on tape une adresse entière d'une page du site même s'il manque une lettre c'est pas l'idéal.

Avatar de CR_B7 INpactien
Avatar de CR_B7CR_B7- 05/04/13 à 08:08:55

Est ce que ca ne pourrait pas etre du au fait que les ayant droit utilisent des soft a leur place pour remonter les url qui feront l'objet d'un demande (comme il n'y a jamais plus con qu'un système automatisé ....)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5