Hadopi : une journée portes ouvertes fermées ou presque

De la semaine de la presse à la Rue du Texel

Dans le cadre de la semaine de la Presse et des médias à l’école, les portes ouvertes de la Hadopi n’étaient pas fermées à toute la profession mais l’étaient assurément à PC INpact.

texel hadopi

La Hadopi, au 4 rue du Texel à Paris

 

Jeudi 28 mars, la Hadopi a organisé une journée portes ouvertes visant à expliquer aux adolescents ses missions et son label PUR. Cette manifestation a été organisée dans le cadre de la 24e Semaine pour la Presse et les médias à l’École. Organisée par le ministère de l'Éducation nationale et le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (CLEMI), elle vise « à développer chez les élèves une attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l'information.»

 

Parmi les manifestations, nous avions noté parmi les « rencontres avec les journalistes » cette journée « portes ouvertes à l'Hadopi ». Une journée où « les élèves et leurs équipes pédagogiques [viendront] échanger avec les équipes de l'institution et des plateformes labellisées. » Fotolia France, Jamendo, Avecomics et Wakanim étaient en effet dans le sous-sol de la Hadopi pour expliquer leur modèle à ces jeunes.

 

Problème, arrivés sur place, les portes ouvertes de la Hadopi nous ont été fermées au nez. Des responsables de la Hadopi, visiblement surpris de notre présence, nous ont expliqué ainsi qu’« au niveau du timing, c’est compliqué, et il faut voir en termes d’organisation s’il est possible de vous accueillir. À la base c’était réservé aux élèves. » Ou encore : « on n’a pas invité la presse, il n’a pas été prévu d’accueillir des journalistes ». Nous avons eu droit également à « on ne peut accueillir tout le monde ». La direction de la communication nous soutiendra même que des responsables des plateformes seraient « un peu frileux » voire « paniquent un peu » de nous savoir là...

 

Fait notable, après diffusion de notre article, nous avons appris qu’un journaliste de France Culture s’était vu ouvrir les grilles de la Hadopi pour un « reportage sonore avec une classe de 5e SEGPA, du collège Georges Brassens de Paris » (Sections d'enseignement général et professionnel adapté). La radio a donc diffusé cette captation « dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias dans l'école ». L'enregistrement a eu lieu ce jeudi 28 mars 2013 dans le sous-sol de la Hadopi. Soit très exactement ce que nous envisagions de faire. Preuve que la presse a bien été invitée. Preuve qu'il était prévu d'accueillir des journalistes. Et preuve qu'en termes d'organisation, c'était parfaitement possible. Nous attendons les nouvelles explications de la Haute autorité indépendante.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !