Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Aurélie Filippetti discrète sur l’avenir de la Hadopi

Souviens-toi l'été dernier...

Interrogée par un député de la majorité sur le maintien (ou non) de la suspension Hadopi, Aurélie Filippetti renvoie désormais sa réponse aux conclusions de la mission Lescure, attendues pour le mois prochain.

Pierre lescure Aurélie Filippetti

 

En janvier 2013, le député Gwenegan Bui questionnait Aurélie Filippetti sur l’avenir de la suspension de l’accès à Internet. Cette mesure est, avec les 1 500 euros de contravention de 5e classe, la sanction ultime du dispositif Hadopi. « Le rapporteur spécial pour la liberté d'expression des Nations unies a affirmé dans un rapport daté de juin 2011 que couper l'accès à internet est une mesure disproportionnée dans la défense de la propriété intellectuelle » se souvient l'élu. Il sait aussi qu’Aurélie Filippetti, lorsqu’elle était bavarde sur la question, tenait un discours similaire, par exemple en août 2012. La locataire de la Rue de Valois évoquait même la faible efficacité de la Haute autorité au regard d’un budget relativement gourmand.

 

Dans la suite logique de ces commentaires, le député a donc demandé à la ministre « si le Gouvernement entend revenir sur la suspension de l'accès à internet comme sanction, et plus généralement s'il compte réformer, supprimer ou remplacer la Hadopi ».

 

Nous copions intégralement la réponse d’Aurélie Filippetti, où, de fait, seules les deux dernières phrases importent.

 

« La France s'est dotée au milieu des années 80, sous la présidence de François Mitterrand, d'instruments qui ont permis de créer un système cohérent favorisant la création, la production, la distribution, la diffusion des oeuvres littéraires, cinématographiques, audiovisuelles. Grâce notamment au prix unique du livre, au fonds de soutien au cinéma, aux obligations des chaînes de télévision, la France a pu conserver et développer une offre culturelle riche, variée et accessible. À l'ère du numérique, ce dispositif doit être adapté et complété. C'est pourquoi, par une lettre du 6 août 2012 signée de la ministre de la Culture et de la communication, le gouvernement a confié à Monsieur Pierre Lescure une « mission de concertation sur les contenus numériques et la politique culturelle à l'heure du numérique ». Cette mission doit permettre de préparer « l'Acte II de l'exception culturelle », c'est-à-dire l'adaptation des mécanismes et instruments mis en place dans les années 1980 pour favoriser la création et la diffusion des oeuvres culturelles, aux enjeux de la révolution numérique, qui renouvelle les contenus et transforme les relations entre créateurs, industries créatives et usagers. La mission poursuit un triple objectif : dans le souci de défendre les créateurs, la mission doit produire des conclusions sur les termes d'une lutte efficace contre les pratiques illégales, établie avec les autres États européens et qui tienne compte des attentes et des pratiques sociales ; la régulation des flux financiers associés à la création implique aussi de définir les mécanismes qui garantiront un équilibre meilleur et éviteront la concentration progressive de la valeur créée par les échanges, du côté des opérateurs les plus puissants ; la prise en compte des attentes des publics et la volonté d'offrir un accès du numérique au plus grand nombre supposent de faire des propositions sur le financement de la numérisation, sur l'adaptation de l'offre à la demande, sur les mécanismes de financement de la création, sur les modalités de gestion des droits. Cette mission de concertation dresse actuellement un bilan de l'exercice par la Haute Autorité de ses différentes missions. Il est encore trop tôt pour connaître les pistes qu'elle propose. »

 

Ainsi, il n’était pas trop tôt ce 1er août 2012 quand la ministre affirmait « la suspension de l'accès à internet me semble une sanction disproportionnée face au but recherché », ou qu’elle critiquait l’argent public aspiré par la Rue du Texel. Mais ce 26 mars 2013, il est désormais précoce de répéter ces mêmes conclusions…

 

Rappelons que si la mission Lescure préconise de faire sauter la suspension, c’est tout le régime de la Hadopi qui sera déverrouillé. Le Conseil constitutionnel avait imposé l’intervention du juge pour décider d’une éventuelle suspension, tout simplement parce que la mesure porte atteinte à la liberté d’information et de communication, dont il est le gardien. La fin de la suspension devra être décidée par une nouvelle loi. L’occasion sera alors belle pour les partisans de l’approche radar : sans suspension, la Hadopi pourra en effet infliger seule des amendes dans la plus belle et tranquille discrétion, à l’image d’un radar autoroutier plus ou moins automatisé.

23 commentaires
Avatar de Takaï INpactien
Avatar de TakaïTakaï- 26/03/13 à 15:40:40

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

A force de faire des zig et des zag pour éviter les questions gênantes elle va finir par se prendre les pieds dans le tapis.

Avatar de MdMax INpactien
Avatar de MdMaxMdMax- 26/03/13 à 15:51:56

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le bilan HAFOPI sera vite fait: EPIC FAIL

Pour les propositions, je demande à voir combien de fonds publics seront encore gaspillés.

Avatar de Vilainkrauko Abonné
Avatar de VilainkraukoVilainkrauko- 26/03/13 à 15:56:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mouais ... je vois venir gros comme une maison le maintient d'Hadopi avec une réduction des budgets et des "missions" !

Édité par vilainkrauko le 26/03/2013 à 15:56
Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 26/03/13 à 16:00:12

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

rien de nouveau, ça fait des mois que Filipetti attend les conclusions de Lescure.

Avatar de SFX-ZeuS INpactien
Avatar de SFX-ZeuSSFX-ZeuS- 26/03/13 à 16:11:31

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Vilainkrauko a écrit :

Mouais ... je vois venir gros comme une maison le maintient d'Hadopi avec une réduction des budgets et des "missions" !

Moi je sens bien le coup de l'amende arrivé... et hop on fait rentrer un peu d'argent dans les caisses.

Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 26/03/13 à 16:17:12

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je luis suggérerai bien de virer/fermer cette m**** (auto censure).

Sinon, rien à voir mais c'est quoi ce message Cloudflare que je prends systématiquement quand j'ouvre un onglet PCI depuis aujourd'hui ?

Checking your browser before accessing www.pcinpact.com.

This process is automatic. Your browser will redirect to your requested content shortly.

Please allow up to 5 seconds...

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 26/03/13 à 16:23:00

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

la France a pu conserver et développer une offre culturelle riche, variée et accessible

Accessible sans doute, mais riche et variée ? Elle s'est jamais demandée pourquoi les réal' de films de genre un tant soit peu talentueux (les Siri - qui lui est certes revenu - Valette, Gens...) se cassent aux US ?

Gilbert_Gosseyn a écrit :

Sinon, rien à voir mais c'est quoi ce message Cloudflare que je prends systématiquement quand j'ouvre un onglet PCI depuis aujourd'hui ?

Grosso merdo : protection du site contre les DDoS

Plus d'infos sur le forum

Édité par John Shaft le 26/03/2013 à 16:24
Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 26/03/13 à 16:45:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Aurélie Filippetti discrèteéditée sur l’avenir de la Hadopi


Quand-est-ce qu'elle est virée ? Maintenant qu'elle est ministre, elle ne fait que dire ce que les gens de son ministère lui demandent et ça ressemble beaucoup à ce que disait son prédécesseur.

Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 26/03/13 à 17:14:25

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

+1 pour Fred42

Avatar de Zeurf INpactien
Avatar de ZeurfZeurf- 26/03/13 à 17:50:16

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je vois pas comment ils pourraient sortir autre chose que la licence globale, et le recyclage de la Hadopi dans la vérification des abonnements.

13.37€ HT/mois pour le lancement svp

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3