Les appareils électroniques bientôt acceptés lors du décollage des avions ?

Ceci est une révolution

« Bonjour, veuillez éteindre votre appareil électronique s’il vous plait lors du décollage et l’atterrissage de l’avion. » Cette phrase appartiendra peut-être bientôt au passé, tout du moins outre-Atlantique. La FAA, l'agence gouvernementale chargée des réglements dans l'aviation aux USA, devrait en effet autoriser d'ici la fin de l'année les produits électroniques dans les avions, ceci peu importe le moment.

American Airlines

Des raisons d'interdiction douteuses ?

Le temps où les journaux et les magazines étaient les rois dans les avions semble révolu. Aujourd'hui, nous pouvons surfer sur internet dans les avions, accéder à des journaux numériques gratuitement, tandis que les ordinateurs portables, les smartphones, les tablettes et les consoles portables sont partout. Mais s'ils sont pour la plupart permis lors du vol, il reste toujours la problématique du décollage et de l'atterrissage.

 

Si l'on vous voit avec un appareil, que ce soit un téléphone ou autre, alors que vous êtes tranquillement assis et bien attaché dans votre fauteuil en attendant le décollage, les employés de la compagnie d'avion risquent fort de vous faire une remarque. Mais pourquoi doit-on éteindre ses appareils électroniques. Officiellement, outre le fait de ne pas distraire les passagers lors de ces périodes cruciales, le but serait à la fois d'éviter que ces appareils deviennent des projectiles lors des manœuvres difficiles, mais aussi de lutter contre de possible bien qu'improbables interférences.

L'affaire Alec Baldwin

Mais les risques sont jugés ridiculement faibles par bien des usagers, au point qu'une pression s'exerce outre-Atlantique depuis un moment afin d'obtenir plus de souplesse sur ce sujet. On se rappellera d'ailleurs qu'en décembre 2011, l'acteur Alec Baldwin a été débarqué de son avion d'American Airlines pour ne pas avoir arrêté de jouer sur son téléphone avant la phase de décollage. Un évènement qui n'a pas été sans réaction.

 

La situation pourrait donc changer d'ici la fin de l'année. Le fameux « mode avion », qui consiste à désactiver tous les réseaux de votre appareil (voix, Wi-Fi, Bluetooth, radio FM, etc.), devrait donc être accepté même lors du décollage et de l'atterrissage.

Des conclusions publiées le 31 juillet prochain 

Selon le New York Times, qui cite deux sources de la FAA souhaitant rester anonymes, cette souplesse serait liée à une forte pression de certains groupes et personnalités, qui souhaitent savoir précisément s'il est dangereux ou non d'utiliser des appareils électroniques lors du décollage et de l'atterrissage. D'autant plus que les personnels de vols sont autorisés à utiliser certains produits (dont des iPad), peu importe le moment.

 

Un groupe de travail comprenant des sociétés comme Boeing, Amazon et diverses associations travaillent ainsi sur le sujet depuis l'an passé. Ses conclusions devraient être dévoilées le 31 juillet prochain. Il est ainsi possible que la FAA officialise sa nouvelle politique à ce moment-là ou lors des mois suivants. Mais sitôt ce problème en partie « résolu », il restera alors à se pencher sur les futures montres et lunettes high-tech qui vont envahir le marché d'ici peu...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !