L’acteur Gérard Lanvin porte plainte pour usurpation d’identité sur Internet

Effet flamby ?

Réfutant être l’auteur d’une lettre ouverte présentée comme étant signée de son nom, l’acteur Gérard Lanvin vient de déposer plainte pour « usurpation d’identité numérique ». Un délit passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende.

lanvin

Lettre faussement attribuée à Gérard Lanvin, encore accessible ce matin sur certains sites.

 

Gérard Lanvin a annoncé ce week-end par la voix de son agent artistique qu’il était victime d’usurpation d’identité sur Internet. L’acteur de Marche à l’ombre (1984), Camping (2006) ou Amitiés Sincères (2013), a effectivement fait savoir qu’il n’était pas l’auteur d’une lettre ouverte qui circulait depuis quelque temps sur la Toile, et qui lui était attribuée. Cette dernière se faisait très acerbe à l’égard du gouvernement ainsi que du président de la République. On pouvait par exemple lire dans cette tribune présentée comme étant signée du comédien français : « Ce "président" et ses "ministres" sont la honte de la France. Ce pays qu'ils sont en train de détruire est devenu la risée du monde entier. Bravo Depardieu, d'avoir quitté la France et d'avoir créé un débat sur la fiscalité confiscatoire due à tous ceux qui vivent au crochet de l'État ».

 

Selon l’AFP, Gérard Lanvin a ainsi déposé plainte vendredi auprès du Procureur de la République de Paris. « Je viens d'être mis au courant de l'existence d'une lettre à tendance politique, circulant sur Internet (...) et signée de mon nom. Ceux qui me connaissent et qui connaissent par conséquent mon indépendance politique (...) ont immédiatement compris qu'il ne s'agissait bien sûr pas de mon genre d'attitude, ni de mon style d'écriture (...). Je démens totalement cette possibilité et, sur mon honneur, affirme que cette lettre et ses propos ne sont pas de moi » a indiqué l’acteur dans un communiqué.

 

D’après l’article 226-4-1 du Code pénal, est puni d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende le fait « d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération ». C’est d’ailleurs depuis l’adoption de la LOPPSI 2 que « cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne », dont Internet.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !