Docker et la conteneurisation par l'exemple

Benchmark-as-a-Service
Docker et la conteneurisation par l'exemple

Après être passé des serveurs physiques aux machines virtuelles, les développeurs et administrateurs de services ont trouvé un nouvel allié dans le déploiement de « conteneurs », où Docker est roi. Si le sujet parait parfois compliqué, il peut être simple à expliquer. Voici quelques exemples pour tout comprendre.

Aux débuts du développement informatique moderne, à l'ère du PC personnel et de l'hébergement web, les choses étaient « simples ». Les utilisateurs disposaient de postes clients sur lesquels des applications étaient lancées, pouvant interagir avec des serveurs, des machines physiques distantes présentes sur le réseau local ou Internet.

Du serveur dédié à l'instance jetable

Puis vint la mutualisation et les offres d'hébergement accessibles à tous. À l'opposé d'un serveur dédié, loué par un seul et même client, on stocke et donne accès à des dizaines voire des centaines de sites depuis un unique serveur. Cela pouvait prendre la forme de comptes différents pour se connecter via FTP et mettre en ligne ses fichiers, ainsi que d'une configuration multi-sites du serveur web. Une approche où l'isolation d'un client à l'autre était faible.

Avec la montée en puissance des machines, des besoins, d'une volonté de renforcement de la sécurité, la virtualisation est arrivée au début des années 2000. Elle permettait en effet de « découper » un serveur en plusieurs machines virtuelles (VM) pouvant être louées individuellement. On parle alors de serveur privé virtuel (VPS).

VPS Mutualisé Dédié
Les serveurs peuvent être dédiés, mutualisés ou partagés (VPS) - Crédits : What is op

20 ans plus tard, nous sommes à l'heure du « Cloud » et de ses instances qui sont autant de VM que l'on peut créer et détruire en quelques secondes seulement. Au point qu'un système et ses dépendances peuvent être vus comme une simple commodité, servant aux besoins d'une application ou d'un service de manière temporaire.

Docker nous a fait entrer dans l'ère du conteneur

C'est de ce constat qu'est né Docker il y a une dizaine d'années. Créé par Solomon Hykes pour le français dotCloud (devenu Docker Inc en 2013, scindé en 2019), l'outil est rapidement devenu une référence dans le domaine de la conteneurisation (d'où son nom). Il permet en effet de lancer un système tiers de manière isolée, y déployer différents services et fichiers, y effectuer des opérations et tout supprimer lorsque ce n'est plus nécessaire.

Une solution parfois perçue comme complexe, mais qui ne l'est en réalité pas vraiment et peut changer en profondeur vos méthodes de travail. Pour vous le faire comprendre, nous avons décidé de vous montrer ce à quoi pouvait servir Docker par quelques exemples pratiques, simples à mettre en œuvre.

Notre dossier sur les conteneurs :

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !