À l’ONU, les embuches pour « prévenir une militarisation de l’espace extra-atmosphérique »

C’est pas moi c’est lui
Tech 2 min
À l’ONU, les embuches pour « prévenir une militarisation de l’espace extra-atmosphérique »
Crédits : DKosig/iStock

Si pour le moment l’espace est (relativement) en paix, son arsenalisation inquiète. Les Nations Unies travaillent sur de nouveaux « moyens de prévenir une militarisation de l’espace extra-atmosphérique », mais doit faire face à des querelles internes entre occidentaux d’un côté, Chine et Russie de l’autre.

Au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies il y a six grandes commissions : la première s’occupe des questions de désarmement et de sécurité internationale, la seconde des aspects économiques et financiers, les suivantes des questions humanitaires, politiques, administratives et enfin juridiques pour la sixième.

Celle qui nous intéresse aujourd’hui est la première, dont le but est de « formuler des recommandations » qu’elle transmet ensuite à l’Assemblée générale. Il y a quelques jours, elle a adopté cinq projets de résolution sur « l’espace extra-atmosphérique (aspects relatifs au désarmement) ». Il faut dire que le principal texte en la matière date de 1967 – soit 10 ans après Spoutnik – avec le traité « sur les principes régissant l’activité des États en matière d’exploration de l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes » des Nations Unies.

Deux projets n’ont pas posé souci, mais l’ambiance était plus tendue pour les trois autres. Durant les débats, les explications « ont confirmé les désaccords quant à l’approche de la question et plus encore une profonde méfiance entre, d’un côté, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis, de l’autre la Chine et la Fédération de Russie ».

L’enjeu est important puisque, comme l’expliquait un rapport sénatorial de l’année dernière, « si l’espace n’est pas, pour le moment, un théâtre de guerre, force est de constater qu’il est de moins en moins un univers de paix ». Son « arsenalisation […] n’est plus une hypothèse ; elle ne semble plus être désormais qu’une question de temps ».

C’est donc une course contre la montre dans laquelle les Nations Unies avancent… doucement et en ordre dispersé.

Russe et Chine vs Europe et États-Unis : fight !

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !