Windows 11 : l'esthétique n'excuse pas tout

Satyre à balles réelles
Windows 11 : l'esthétique n'excuse pas tout

Windows 11 est là. Lancé mardi soir, le système est pour l’instant disponible sur les nouvelles configurations et en mise à jour pour les machines existantes, tant qu’elles sont relativement récentes. Alors que Microsoft parle de « nouvelle ère », voici ce qu’il faut retenir d’un produit que l’on n’attendait pas.

On n’assiste pas tous les jours à l’arrivée d’un nouveau Windows. Le dernier présenté, Windows 10, remonte à 2015. L’annonce de Windows 11, en juin, a été une surprise. La publication rapide de la première préversion, finalement proche de l'actuelle en fonctionnalités, annonçait un calendrier rapide : l’éditeur ne comptait pas rater les derniers mois de l’année, toujours riches dans le domaine des achats informatiques.

Il nous est rapidement apparu que tout n’était pas clair. Les prérequis du système mentionnaient notamment la technologie TPM 2.0 et Secure Boot. Il fallait aussi que le processeur soit 64 bits et plutôt récent. De manière générale, il y avait de bonnes chances qu’un ordinateur soit compatible avec Windows 11 s’il avait été commercialisé au cours des trois dernières années. Au-delà, la situation devenait plus aléatoire.

Après plusieurs semaines de test, que retenir de cette version finale ? Faisons le point.

Les nouveautés offertes par Windows 11

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !