Vaccination d'Emmanuel Macron : les quatre bourdes de l'Elysée

Les emmerdements volent toujours en escadrille
Internet 3 min
Vaccination d'Emmanuel Macron : les quatre bourdes de l'Elysée
Crédits : PeopleImages/iStock

Une succession improbable d'au moins quatre bourdes humaines, couplées à un système informatique insuffisamment sécurisé, a conduit Mediapart à laisser entendre qu'Emmanuel Macron n'aurait été vacciné qu'au lendemain de l'annonce du passe sanitaire, et non à l'ouverture de la vaccination pour tous. À la grande joie des complotistes et anti-vaxx.

Emmanuel Macron a-t-il été vacciné le 13 juillet dernier (au lendemain de son allocution présidentielle sur le passe sanitaire), et non le 31 mai 2021 (jour de l’ouverture de la campagne de vaccination à tous les adultes), comme vient de le révéler Mediapart ?

L'article de notre confrère évoque un « imbroglio autour de la vaccination de Macron ». L'Élysée reconnaît une « erreur » dans la transmission des données, mais ne répond pas non plus vraiment à ses questions.

« Malgré de multiples relances », écrit Mediapart, « l’Élysée a refusé de communiquer à Mediapart (...) le numéro de lot de vaccin (dont il est ensuite possible de retracer la date de livraison) ou la date de signature par l’agent vaccinateur — deux données figurant sur le même formulaire télétransmis à l’Assurance-maladie, qui ne contiennent pourtant aucune donnée sensible — (qui) pourraient permettre de trancher entre les dates ».

Emmanuel Macron avait en effet annoncé, sur Twitter et Instagram notamment, le 31 mai en fin de journée, que lui et sa femme Brigitte venaient d'être vaccinés. Or, les données enregistrées auprès de l’Assurance-maladie révèlent que le certificat officiel d’Emmanuel Macron – que Mediapart a pu consulter et authentifier – indique comme « date de vaccination » le 13 juillet.

Étrangement, le certificat de vaccination de Brigitte Macron date bien, lui, du 31 mai. « Comment expliquer un tel décalage pour le président ? Emmanuel Macron aurait-il pu mentir sur sa véritable date de vaccination ? », s'interroge tout à trac Mediapart, sans que l'on comprenne pourquoi l'article privilégie ainsi l'hypothèse d'un mensonge à celle d'une bourde ou d'un bug.

« L’Élysée explique que la date du 13 juillet est le fruit d’une erreur de saisie réalisée au moment de la génération tardive du certificat de vaccination, tout en refusant de nous communiquer des éléments prouvant que le président a bien été vacciné le 31 mai », précise cela dit Mediapart.

Notre confrère a profité d'une faille de sécurité, qu'il avait d'ailleurs révélée en janvier dernier, « et qui n’a toujours pas été corrigée (il suffit de se procurer le numéro de sécurité sociale de la personne) », pour consulter la fiche et le QR code d'Emmanuel Macron.

L’équipe d’Emmanuel Macron lui a répondu que « l’erreur provenait de la télétransmission à l’Assurance-maladie de la vaccination du président. Celle-ci n’aurait été réalisée que le 13 juillet, ce qui expliquerait que cette date figure sur le passe sanitaire de M. Macron ».

« Est-ce à dire que les données de Mme Macron auraient été transmises dès le 31 mai mais pas celles de son mari ? », s'interroge notre confrère.

« Dans la fiche d’Emmanuel Macron, la date d’ordonnance est du 31 mai 2021, quand celle d’éligibilité est du 13 juillet 2021. Sollicitée, l’Assurance-maladie indique que la date d’éligibilité, qui correspond bien à la date de transmission, est pré-remplie et ne peut être modifiée, à l’inverse de la date d’ordonnance, qui peut être corrigée a posteriori.

L’Élysée indique à ce sujet que c’est en remplissant, le 13 juillet, le document de transmission qu’il y a eu une erreur humaine et une « confusion » entre la date de saisie et la date de vaccination. La personne ayant rédigé la fiche du président n’aurait pas précisé, le 13 juillet, que la vaccination avait eu lieu le 31 mai. »

Des propos confirmés par un médecin généraliste, Michaël Rochoy (@mimiryudo sur Twitter, où il précise être co-fondateur des collectifs @SPostillons & @Cote_Science). Il avait en effet consulté la fiche de vaccination d'Emmanuel Macron le 16 juillet dernier, pour en démontrer la faisabilité, et alerté l'Élysée du problème dans la foulée, mais sans que ce dernier n'ait depuis daigné rectifier l'erreur. Chronique d'une série de ratés.

Les « super-pouvoirs » des professionnels de santé

Pour me contacter de façon sécurisée (voire anonyme), c'est par là.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !