Il y a 30 ans, Linus Torvalds lançait Linux

Avec ou sans les bras ?
Logiciel 4 min
Il y a 30 ans, Linus Torvalds lançait Linux

L’annonce de Linux fête ses 30 ans, il a donc exactement le même âge que le Web. Au cours des dernières années, le noyau a continué d'évoluer et de se répandre jusqu'à se faire une place… dans Windows.

Linux, c’est un peu comme le PC et le Web, on peut avoir l’impression que le projet a toujours existé tant il est désormais présent partout dans nos vies, de manière plus ou moins visible. Mais pour resituer un peu les choses, Linux a été annoncé après la sortie de Windows 3.0 (mai 1990)… tandis qu’Unix date des années 70.

C'est dans la soirée du 25 août 1991 que Linus Benedict Torvalds publie sur Usenet un court message (à peine plus de 150 mots) qui marquera l’informatique pour les décennies à venir : « un système d'exploitation (gratuit) pour les clones AT 386 (486) ». Son noyau (kernel) ne comptait à ses débuts « que » 10 000 lignes de code.

Il s’adressait alors aux utilisateurs de Minix, un clone d’Unix, dont son système ne reprenait aucune ligne de code. Torvalds présentait son projet comme « un passe-temps », qui « ne sera pas gros et professionnel comme GNU ». 30 ans plus tard, cette dernière phrase sonne toujours aussi faux.

Rapidement, le développeur décide de publier le code sous licence GNU GPL, ce qui a notamment permis à GNU et au noyau Linux de s’associer pour former un nouveau système d'exploitation : GNU/Linux (souvent raccourci en Linux). Slackware, Debian et Red Hat Linux ont été les premières distributions à exploiter le noyau de Linus.

Linux ou GNU/Linux ? 

Richard Stallman, à l’origine du projet GNU (GNU is Not Unix), tient à la terminologie GNU/Linux et pas Linux simplement. Il s’est déjà longuement expliqué sur le sujet

« Beaucoup d'utilisateurs de l'informatique utilisent une version modifiée du système GNU tous les jours sans même s'en rendre compte. À la suite d'une tournure particulière des événements, la version de GNU qui est largement utilisée aujourd'hui est souvent appelée « Linux » et beaucoup de ses utilisateurs ne savent pas qu'il s'agit essentiellement du système GNU, développé par le projet GNU ».

Il existe bien un Linux, mais c'est juste une partie du système utilisé. Linux est le noyau, c'est-à-dire le programme du système qui alloue les ressources de la machine aux autres programmes qu'on exécute. Un élément essentiel, mais seul il est inutile  et ne peut fonctionner que dans le contexte d'un système d'exploitation complet (ici, GNU).

Pour d’autres, dont Linus Torvalds, parler de Linux est plus simple. Une chose est sûre, dans le grand public c’est bien le terme Linux qui est couramment utilisé pour désigner aussi bien le noyau que l'OS.

Linux est partout… même dans Windows

Quoi qu’il en soit, on trouve désormais une base Linux dans à peu près tous les systèmes, du plus petit des objets connectés aux supercalculateurs, en passant par les ordinateurs, les smartphones, etc. Une petite révolution a même été annoncée en 2016 : le sous-système Linux de Windows (WSL), publié le 2 août de cette même année.

Il s'agissait au départ d'un simple shell (Bash) sous Windows 10 permettant ainsi d'utiliser certaines distributions Linux directement au sein de l'OS de Microsoft en y lançant des binaires Linux ELF64. Les appels au noyau étaient alors automatiquement interceptés et convertis à la volée.

Alors qu’il était plutôt limité au lancement, WSL a progressivement  déployé ses ailes. Avec WSL 2 disponible depuis Windows 10 Mai 2020, Microsoft a changé son fusil d’épaule et le système intègre désormais un noyau Linux maison, virtualisé. L'éditeur développe même sa propre distribution : CBL-Mariner, utilisée pour Azure ou WSLg.

De quoi rapprocher Linux et Windows. Une situation rendue possible depuis que Satya Nadella a pris la direction de l’entreprise à la place de Steve Ballmer, qui s’était fait remarquer pour avoir parlé de Linux comme d‘« un cancer ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !