Astroscale ELSA-d : le « camion poubelle » de l’espace est en orbite

Ce n’est pas le boulot qui manque là-haut
Tech 2 min
Astroscale ELSA-d : le « camion poubelle » de l’espace est en orbite

Astroscale vient d’envoyer dans l’espace son module ELSA-d : la « première mission au monde de démonstration d’élimination des débris orbitaux ». Après l’échec au lancement d’IDEA OSG 1, c’est une bonne nouvelle pour la start-up, qui ne manque pas de projets dans le domaine du nettoyage spatial.

Astroscale est une start-up créée en 2013 par un entrepreneur japonais (Nobu Okada), avec comme objectif de commencer à « nettoyer » l’espace. Il faut dire que les débris sont de plus en plus nombreux et inquiètent les experts. Leur prolifération est importante : on dénombre désormais plus de 128 millions d’objets de 1 à 10 mm, 900 000 de 1 à 10 cm et 34 000 de plus de 10 cm.

Alors que revoilà le syndrome de Kessler 

Depuis le début de l’exploration spatiale, plus de 10 000 satellites ont été placés en orbite via plus de 6 000 lancements de fusées. Début 2021, plus de 6 000 satellites étaient toujours en orbite… pour seulement 3 400 encore en fonctionnement, soit un peu plus de la moitié. Les satellites « morts » représentent un risque important de collision, et donc de création de débris supplémentaire.

Le risque en trame de fond porte le nom de syndrome de Kessler, mis en images dans le film Gravity. ll prédit qu’au-delà d’une certaine limite (pas encore atteinte, fort heureusement), la densité des débris en orbite basse sera tellement importante qu’elle sera le point de départ d’une réaction en chaîne de collisions, entrainant donc plus de débris, eux-mêmes multipliant les collisions, etc.

Une solution simple sur le papier – mais bien plus difficile à mettre en place dans la pratique – serait de « nettoyer » l’espace. Si les acteurs prennent des mesures pour essayer de limiter les déchets et les risques d’impacts, tous les débris ne vont pas s’évacuer comme par magie dans les dizaines (centaines) d’années qui viennent. Astroscale apporte sa pierre à l’édifice avec son projet ELSA-d.

IDEA OSG 1 part en fumée, ELSA-d se place en orbite

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !