Le Pentagone a aussi une armée (secrète) d'Anonymous

Top Secret America
Mobilité 3 min
Le Pentagone a aussi une armée (secrète) d'Anonymous
Crédits : alphaspirit/iStock/Thinkstock

Le Pentagone a développé un programme de « réduction des signatures » destiné à fournir de fausses identités et empreintes (digitales et numériques) à des dizaines de milliers de ses militaires et prestataires. Un programme d'autant plus complexe qu'il doit aussi être relié à leurs véritables identités, de sorte qu'ils soient payés.

Le Pentagone aurait créé une « armée secrète » composée de quelques 60 000 personnes (soit 10 fois plus que les clandestins de la CIA) dans le cadre d'un programme de « réduction de signature », révèle le journaliste d'investigation Wiliam Arkin dans une longue enquête publiée par Newsweek.

Nombre d'entre elles travaillent « sous de fausses identités », certaines en uniforme, d'autres sous couvertures civiles, tant en ligne qu'hors ligne, certaines se cachant dans des entreprises privées et des cabinets de conseil, et même « des entreprises renommées ».

Ce « changement sans précédent » résulterait d'une part d'un « accroissement des forces spéciales secrètes », mais aussi et surtout de la difficulté accrue de pouvoir voyager et d'opérer dans un monde (inter)connecté et de plus en plus transparent, écrit Arkin. L'explosion des menées cyber du Pentagone aurait, en particulier, conduit des milliers de ses agents du renseignement à oeuvrer sous couvert de diverses personnalités inventées.

Arkin (voir son site), qui avait travaillé dans le renseignement militaire à la fin des années 70, a depuis eu des relations tumultueuses avec l'US Army. Après l'avoir quittée, il avait en effet contribué à un guide de référence sur les armes nucléaires, et révélé l'emplacement des bases nucléaires américaines et étrangères dans le monde. Y compris soviétiques, ce que l'administration Reagan avait alors condamné, au point de le menacer d'incarcération.

En 1991, il dirigea l'équipe de Greenpeace qui documenta les « dommages collatéraux » de la guerre en Irak. Ils provenaient, notamment, des bombes à fragmentation et surtout de la destruction des infrastructures électriques qui, ayant rendu l'eau impropre à la consommation, entraîna la mort de centaines de milliers d'enfants et nouveaux-nés.

Sa révélation du fait que l'armée américaine travaillait sur des « mini-bombes » nucléaires entraîna le Congrès à mettre un terme à ce programme, puis au gouvernement américain à se prononcer pour un bannissement mondial de ce type de recherches.

« Top Secret America », l'enquête qu'il co-signa en 2010 avec la journaliste d'investigation Dana Priest, révéla que près de 30 % des 850 000 Américain disposant d'accès aux informations classifiées travaillaient pour des entreprises privées, et que le budget consacré au renseignement avait été multiplié par 2,5 depuis le 11 septembre 2001.

Sa nouvelle enquête, fruit de deux années d'investigation, repose notamment sur la consultation de plus de 600 curriculum vitae, 1 000 offres d'emplois, des dizaines de requêtes FOIA et de nombreux entretiens. « Ce qui émerge est une fenêtre non seulement sur un secteur peu connu de l'armée américaine, mais aussi sur une pratique totalement non réglementée », souligne-t-il :

« Personne ne connaît la taille totale du programme et l'explosion de la réduction des signatures n'a jamais été examinée pour son impact sur les politiques et la culture militaires. Le Congrès n'a jamais tenu d'audition sur le sujet. Et pourtant, l'armée qui développe cette gigantesque force clandestine défie les lois américaines, les Conventions de Genève, le code de conduite militaire et la notion même de responsabilité. »

Une ribambelle de prestataires privés

Pour me contacter de façon sécurisée (voire anonyme), c'est par là.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !