e-Procuration : la CNIL réclame une réévaluation régulière des risques

Avis e-occulté
Droit 1 min
e-Procuration : la CNIL réclame une réévaluation régulière des risques

Le 12 mars dernier, au Journal officiel, a été publié le décret sur l'e-procuration de vote. Next INpact a obtenu, après procédure CADA, l’avis de la CNIL qui n’avait été diffusé jusqu’alors. L'autorité a occulté plusieurs passage. Nous diffusons le document, partiellement amputé. 

« La "e-procuration" sera prête pour les prochaines élections », s’était félicité Gérarld Darmanin sur Twitter. « Plus de simplicité pour nos concitoyens et un gain de temps pour nos forces de sécurité ». Et le ministre de l’Intérieur d’assurer que faire sa procuration en gendarmerie ou au commissariat de police ne prendra que « 10 secondes ». Maximum. 

Après avoir reçu un laconique avis favorable du Conseil national d’évaluation des normes en octobre dernier, le texte encadrant ce traitement fut publié au Journal officiel à la mi-mars.

« Plus personne ne pourra dire que c'est compliqué de faire une procuration » applaudit encore le ministre, dans les colonnes du JDD, doigt pointé sur le site officiel, maprocuration.gouv.fr.

L’e-procuration, comment ça marche ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !