Free Pro : notre comparatif face aux offres entreprise de Bouygues, Orange et SFR

Un forfait mobile qui change tout
Internet 13 min
Free Pro : notre comparatif face aux offres entreprise de Bouygues, Orange et SFR

La semaine dernière, Free s'attaquait enfin au marché « Pro ». Pour convaincre, le FAI jouait sur ses cartes habituelles : fonctionnalités, intégration, prix. Même si ce dernier point est de moins en moins son avantage premier. Qu'en est-il de Free Pro ? Pour le savoir, nous avons analysé la concurrence et les petites lignes.

Mardi 23 mars, iliad présentait son offre pour les entreprises en partenariat avec Jaguar Network, avec une nouvelle box dédiée : la Freebox Pro. Nous ne reviendrons pas ici sur ses caractéristiques techniques que nous avons déjà détaillées. Il s'agit d'un savant mélange entre les Server Delta et Pop avec 10GEPON, SFP+, LAN à 2,5 Gb/s, NAS, Wi-Fi 5 tri-bande, accès au réseau sigfox, accès internet secondaire en 4G (ou autre), le tout dans un format rackable.

Mais lors de la conférence, Xavier Niel est beaucoup revenu sur le positionnement tarifaire de son offre :

« On a regardé le panorama de ce qui pouvait exister et on a le sentiment qu’une offre de ce type serait significativement au-dessus d’une centaine d’euros. Et donc comme d’habitude dans notre tradition de diviser les prix par deux on va fixer le prix à 49,99 euros […] Il faut ajouter ce qui n’existe pas dans ce monde-là : la liberté. Notre volonté c’est d’offrir une offre sans engagement ».

On connait la tendance de l'homme à faire ce genre de déclaration avec une envolée positive, oubliant parfois quelques détails qui font la différence en pratique. Nous avons donc cherché à vérifier si les concurrents étaient réellement deux fois plus chers ou s'il s'agissait d'un nouveau tour de passe-passe de l'entrepreneur.

Nous avons pour cela, comme à notre habitude, plongé dans les fiches d’informations standardisées de Free afin de bien comprendre les rouages de l’offre, pour la comparer aux abonnements pros des trois autres FAI nationaux que sont Bouygues Telecom, Orange et SFR. Avec comme toujours, quelques surprises à la clé.

Free Pro pour les TPE/PME, Jaguar Network pour le sur mesure

Commençons par quelques rappels importants quand on parle de connectivité pour les entreprises. Nous analysons ici des abonnements qui ne sont pas proposés aux particuliers (il faut un numéro de SIRET/SIREN pour souscrire). L'inverse est vrai : les entreprises et collectivités ne peuvent souscrire à certaines offres grand public.

Mais ils visent essentiellement les TPE/PME. Il faut les différencier de ce que proposerait un acteur comme Jaguar Network visant des sociétés avec des besoins spécifiques, parfois sur mesure. Mais surtout d'offres de type FTTO (Fiber to the Office) avec des garanties fortes, du service, de la redondance, de l'accès multi-sites (SD-WAN), etc. 

Sur ces différents points, les offres de Free Pro et leurs concurrentes sont donc à mi-chemin. Elles doivent répondre aux besoins des professionnels, mais garder des tarifs mesurés, de l'ordre de 40 à 60 euros HT par mois.

Un tableau pour comparer les offres « pro » des quatre FAI

Comme à notre habitude, nous avons regroupé tous nos critères au sein d'un unique tableau :

Comparatif Box Pro mars 2021

Comme vous pouvez le voir, dans cette gamme d’offres et de prix, aucun FAI ne propose de garantie sur le temps de rétablissement (GTR). Pour en profiter, il faudra passer sur d’autres formules, souvent classées dans la catégorie « Business » des FAI (où Free n’est pas présent). Les tarifs n’ont alors plus rien à voir : on dépasse la centaine d’euros par mois, voire plusieurs centaines d’euros par mois dans certains cas.

Premier point en faveur de l’offre Freebox Pro : elle se démarque par son débit de 7 Gb/s en téléchargement, qui n’a pas d’équivalence chez les trois autres. D’autres FAI locaux ont néanmoins déjà sauté le pas depuis des années.

Freebox Pro : miser sur le mobile pour vendre du fixe

Première surprise négative au regard de la promesse faite par Xavier Niel : son offre n'est pas la moins chère, loin de là. Bouygues Telecom et SFR sont en-dessous de la Freebox Pro. Cette dernière, outre une box très complète, intègre une ligne de téléphonie mobile avec un forfait complet.

C'est ce dernier qui fait toute la force de l'offre, il est d'ailleurs accessible à toute entreprise. Il intègre jusqu’à 150 Go de data et 25 Go en roaming inclus dans le prix de son abonnement. Il s’agit d’une déclinaison Pro de son forfait Free illimité à 19,99 euros TTC par mois proposé aux particuliers.

Cet ajout le rend très attractif puisque le tarif global est de 49,99 euros par mois hors promotion. Mais il fera sans doute des ravages sur les tarifications de flottes comprenant 5, 10, 20 forfaits. Car les abonnés Freebox Pro peuvent également souscrire à d’autres forfaits pour 9,99 euros HT par mois.

Mais l'offre Free Pro, que nous avons déjà détaillée, a tout de même pour elle d'être très complète. Elle propose l'accès à 200 Go de stockage en ligne avec synchronisation (via un outil qui n'est pas développé en interne), un NAS intégré et du fax (fax-to-mail et mail-to-fax) via un numéro dédié, payant chez Orange par exemple.

C'est par contre la seule à ne pas proposer d’intervention garantie (GTI) dans les 8h, simplement du « J+1 ouvré suivant le diagnostic du support client validant l’intervention (du lundi au vendredi 8h-18h, hors jours fériés) ».

De plus, l’accès au service client se fait uniquement en ligne, via un site dédié – support-pro.free.fr – ce qui pourrait rebuter certains qui préfèrent parler à une personne en direct. Le FAI promet une réponse en moins de 8h du lundi au dimanche de 8h à 20h (hors jours fériés). Pour une demande en ligne après 12h, la promesse est donc d’apporter une réponse le lendemain matin au plus tard.

Un support Premium est néanmoins disponible... en option : 20 euros HT de plus par mois. Voilà comment Free a réussi à intégrer un forfait mobile en étant au niveau tarifaire de ses concurrents : sortir certains coûts de l'offre de base. Il en est de même pour la box secondaire ou le rack par exemple.

Le support Premium permet d’« appeler directement la ligne téléphonique dédiée ouverte 7j/7 de 8h à 20h, hors jours fériés pour joindre un expert Free Pro, obtenir une prise en charge prioritaire de vos demandes d’assistance faites depuis votre Espace Client dans un délai de 2 heures maximum, recevoir une réponse rapide à vos questions techniques, administratives ou financières [et de] bénéficier de 30 minutes d’appel personnalisé avec un expert, dans les 2 premiers mois d’abonnement, pour la prise en main de vos équipements et services Freebox Pro ».

Il est aussi disponible pour les lignes mobiles liées à une Freebox Pro. Mais Premium ou pas, le service client du FAI doit maintenant faire ses preuves ; alors que ce sujet n'est pas toujours son point fort côté grand public.

Freebox Pro

Livebox Pro : pas moins de 27 options, de 0 à 199 € HT par mois

Passons ensuite à Orange qui occupe une place très importante sur le marché des professionnels, nombreux étant ceux « verrouillés » par leur adresse email @orange.fr ou @wanadoo.fr (sans que cela n'émeuve l'Arcep).

L’opérateur propose sur son site une Livebox Pro avec une ou deux lignes de téléphonie fixe (VOIP). Dans le second cas, le tarif augmente d’une dizaine d’euros par mois, ce n’est donc certainement pas un hasard si Free en inclut deux par défaut : cela lui permet de se positionner face à l'offre haut de gamme de son concurrent, moins chère.

Mais Orange, comme Bouygues Telecom et SFR, propose une garantie d’intervention sous 8h avec son offre Pro. On trouve aussi plusieurs options : Sugar Sync Pro avec 100 Go de stockage en ligne, la suite bureautique Polaris Office Pro (un utilisateur) et l’option santé pour les médecins. Le FAI propose également des « RDV Orange Expert pour découvrir vos services et profiter d'un bilan conseil personnalisé », d’une durée de 30 minutes.

Sur cette page, Orange recense pas moins de 27 options pour ses forfaits Pro. Certaines sont incluses comme nous venons de le voir, d’autres payantes (les prix sont tous par mois) : un débit de « 2 Gb/s partagés » pour 5 euros HT, un site web « clé en main vitrine » à 39 euros HT, un site ecommerce à 99 euros HT, la fonction Fax Mail à 10 euros HT, l’Assistance Pro Premium (avec de la prise en main à distance par exemple) à 15 euros HT, etc.

Une personnalisation extrême que ne propose aucun autre FAI sur cette gamme de produits, mais qui peut faire rapidement exploser la facture. Les débits sont de 1 Gb/s symétrique, mais Orange est le seul à indiquer un « débit descendant minimum garanti de 512 Kb/s ».

Option Orange Pro

Pour un an d’abonnement (en prenant en compte les réductions la première année), la Livebox Pro (sans forfait de téléphonie mobile par contre) avec une ligne revient moins chère que la Freebox Pro, car le FAI ne facture pas de frais de mise en service, mais la tendance s’inverse à partir de deux ans.

Un engagement d‘un an est exigé. Attention, contrairement à ses trois concurrents, le FAI n’inclut pas le prix de location de sa box – 5 euros HT par mois – dans les tarifs affichés en gros sur son site. Une pratique désormais interdite sur les offres grand public. Nous l’avons évidemment intégré dans notre tableau comparatif.

Dans sa brochure tarifaire, on trouve une Livebox Pro start Fibre à 200 Mb/s symétriques à 47 euros HT par mois hors promotion, mais elle ne semble pas disponible sur son site. Les options restent les mêmes. Toutes les offres sont éligibles à une remise de 30 % par mois pendant un an pour les créateurs d’entreprises de moins de 24 mois.

Orange propose aussi une déclinaison Open de ses abonnements Pro, c’est-à-dire avec un forfait mobile inclus et qui se place donc plus directement en face de la Freebox Pro. Pour la Livebox Pro avec une ligne VOIP, les tarifs vont de 52 euros HT avec un forfait mobile Initial (appels et SMS illimités, mais pas de data) à 160 euros HT par mois pour le forfait intense travel (300 Go et des options de roaming). Vous pouvez ajouter jusqu’à trois forfaits supplémentaires, pour 10 à 118 euros HT par mois. On est bien loin de l’offre de Free…

Si on compare la Freebox Pro et son forfait mobile à une offre Open à peu près équivalent (150 Go de 5G et du roaming), il faudrait prendre Open intense à 95 euros par mois, voir 105 euros par mois avec deux lignes VOIP sur le fixe (et sans compter l’option à 10 euros HT par mois). On retomberait ainsi sur la centaine d’euros évoquée par Xavier Niel… mais avec un service client accessible par téléphone chez Orange.

Livebox Pro

SFR Power Pro : la moins chère sur la durée à 35,83 euros HT 

Continuons avec l’autre poids lourd du marché des professionnels : SFR. Il ne propose qu’un abonnement Power Pro (xDSL, câble et fibre optique) avec des débits sous la concurrence : 1 Gb/s en download, 500 Mb/s en upload.

La marque au carré rouge permet à ses clients de choisir un nom de domaine personnalisé – .fr, .com ou .net – lors de la commande. Une idée intéressante… en espérant que ses clients pourront facilement changer de registraire s’ils quittent le FAI et qu’ils ne se retrouveront pas piégés comme c’est souvent le cas avec les emails @monFAI.fr.

Comme Free, SFR n’impose pas d’engagement sur son offre Power Pro disponible pour 35,83 euros HT par mois, sans limite de durée. Une fois les réductions de la première année terminées, SFR Power Pro est l’abonnement le moins cher de ce comparatif. Un rendez-vous téléphonique de 30 minutes avec un conseiller Pro est inclus dans l’abonnement afin de « vous présenter les services Pro ».

Comme Orange, SFR propose des packs avec un Power Pro et une ligne mobile Pro, la réduction pour le couple varie entre 5 et 10 euros par mois. Comptez ainsi 45,83 euros HT par mois pour un forfait avec appels et SMS illimités et 5 Go de data, contre 69,17 euros HT pour 100 Go de 5G. 

SFR Box Pro

Bbox Pro (+) : une offre assez bien équilibrée, un tarif attractif

Bouygues propose deux offres : Bbox Pro et Pro+. La seconde intègre un abonnement Microsoft 365 Business Basic pour un utilisateur, le bouquet presse Cafeyn et un débit doublé à 1+1 Gb/s en téléchargement.

C’est le seul FAI, avec Free, à dépasser 1 Gb/s. Les conditions d’accès au service client et la garantie sur le temps d’intervention (8h) sont les mêmes dans les deux cas. Contrairement aux trois autres, Bouygues Telecom ne propose aucune solution de stockage en ligne avec ses deux forfaits. Avec Pro+, le bouquet presse Cafeyn est inclus.

La Bbox Pro est l’abonnement le moins cher de ce comparatif sur un an : 24,99 euros HT par mois, avec un engagement de douze mois. Le Pro+ à 2 Gb/s est aussi bien placé à 29,99 euros HT par mois la première année. Attention, les tarifs grimpent ensuite de 13 à 15 euros par mois.

Chez Bouygues Télécom aussi une réduction est proposée pour la souscription de lignes fixes en plus du mobile, elle varie entre environ 4 et 8 euros HT. Le principal problème de Bouygues Telecom est la disponibilité de sa fibre qui est bien moins importante que celle de ces concurrents.

Bbox Pro

Au final, qui choisir ? 

La réponse n’est pas universelle et dépend évidemment des besoins de chacun. Une option utile dans certain cas est de disposer d’un l’adresse IP fixe. Orange, Free et SFR la proposent sur demande (sous réserve de faisabilité technique et de disponibilité), mais Bouygues Telecom n’en fait pas mention dans ses documents, alors que c’était le cas en 2019 par exemple. Prudence donc au moment de choisir.

Si vous avez besoin d’une ou plusieurs lignes mobiles avec de la data alors Freebox Pro est certainement l’offre la plus intéressante. Idem si le débit est crucial. Attention par contre : pour avoir le droit de téléphoner à un « expert » du service client ou obtenir des conseils personnalisés (30 minutes au téléphone) il faut prendre l’option Premium à 20 euros HT par mois, alors que c’est généralement inclus chez les autres. Pour 40/50 euros HT par mois il faudra se contenter d’une assistance en ligne avec un délai de réponse de moins de 8h.

Si le tarif de l’abonnement est le principal facteur de décision, il faudra se tourner vers Bbox Pro ou même la version Pro+ qui double le débit, propose du Wi-Fi 6 et une licence Microsft 365 Business pour 5 euros HT de plus par mois. Attention par contre à la hausse de 50 % au bout d’un an. Dans la durée, c’est Power Pro de SFR qui est la moins chère, mais c’est aussi la seule offre avec 500 Mb/s « seulement » en upload.

Enfin, si vous avez besoin d’un accompagnement pour créer un site sur Internet (avec ou sans ecommerce), de l’emailing, de l’assistance sur les réseaux sociaux… alors regardez du côté d’Orange. Pensez néanmoins à comparer les offres car la facture peut rapidement s’alourdir. Par exemple, avec un site d’ecommerce et le « conseil visibilité digitale » vous ajoutez… 298 euros HT par mois à votre abonnement !

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !