Un futur décret contre l’obsolescence logicielle

Trop vieux, passera pas
Droit 1 min
Un futur décret contre l’obsolescence logicielle
Crédits : Lisa-Blue/iStock

Un projet de décret d’application de la loi anti-gaspillage de février dernier a été envoyé à la Commission européenne. Il prévoit de rendre plus lisible l’information relative aux « mises à jour des logiciels pour les biens comportant des éléments numériques ». Explications. 

On parle souvent de l’obsolescence programmée comme étant matérielle : un appareil trop fragile pour survivre au temps, des soudures mal réalisées, avec pour objectif un remplacement récurrent et une dépendance à un producteur.

Depuis l’entrée des logiciels dans nos objets du quotidien (téléphones, machines à laver, voitures, etc.), un nouveau type d’obsolescence programmée, plus précise et pernicieuse, est apparue. Les appareils deviennent obsolètes car il n’est plus possible de les mettre à jour. On pense tout de suite aux smartphones, mais c’est aussi le cas de GPS embarqués dans les véhicules, ou encore des robots de cuisine. C'est ce que l'on appelle communément l'obsolescence logicielle.

Le futur décret d’application en question dresse la liste des informations que le producteur devra bientôt fournir au vendeur, qui devra lui-même les transmettre au consommateur. 

Des mises à jour au grand jour

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !