Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Zoom fait sa rentrée : chiffrement E2E, Zapps, OnZoom et entreprises hybrides

La crise ? Quelle crise ?
Logiciel 2 min
Zoom fait sa rentrée : chiffrement E2E, Zapps, OnZoom et entreprises hybrides

Zoom a annoncé mercredi de nombreuses nouveautés qui seront ajoutées dans les mois qui viennent. On y trouve notamment l’arrivée du chiffrement de bout en bout, comme promis par l’entreprise, qui jouit désormais d’un climat plus apaisé – voire franchement favorable – autour de ses produits.

C’est peu dire que Zoom revient de loin. L’entreprise a vécu au printemps un moment difficile, à cause de nombreuses révélations sur ses pratiques en matière de sécurité. L’éditeur de la solution de vidéoconférence avait sérieusement besoin de se remettre à la page, tant les problèmes étaient nombreux et sérieux.

Parmi eux, l’installation d’un serveur web dans la version Mac, ouvert aux quatre vents et représentant finalement une faille béante dans le logiciel. Le script d’installation était également fautif, car il réclamait des droits administrateur dont il n’était pas censé avoir besoin. Un comportement proche des malwares.

C’est surtout l’application iOS qui avait attiré l’attention. L’inclusion du kit de développement Facebook la rendait bavarde, émettant de nombreuses données vers le réseau social sans que l’utilisateur ait donné son accord. Il s’agissait, selon Zoom, d’une erreur de configuration, aboutissant au retrait pur et simple du SDK par la suite.

La tourmente avait continué, avec des révélations sur des failles 0-day et plusieurs fuites de données, notamment d’adresses email et de photos. Surtout, l’attention avait fini par se focaliser sur l’absence de chiffrement de bout en bout, et même sur un chiffrement classique plus faible qu’il n’aurait dû être.

L’entreprise avait pris la mesure de la situation et annoncé une pause complète dans le développement des nouveautés pendant trois mois, afin de réviser la sécurité de son produit. Le temps a porté ses fruits, de nombreuses mises à jour ayant été publiées en six mois, corrigeant la plupart des comportements problématiques.

C’est donc dans un contexte plus calme que l’éditeur a pu faire de multiples annonces mercredi, dont celle de l’arrivée du chiffrement de bout en bout (E2E), dans le cadre de sa conférence Zoomtopia 2020.

Le chiffrement E2E en préversion la semaine prochaine

4 commentaires
Avatar de Gu0sur20 Abonné
Avatar de Gu0sur20Gu0sur20- 16/10/20 à 19:04:49

Dans ma boutique, Zoom a été bannie à vie. Dommage qu'ils ne se réveillent que maintenant.

Avatar de fofo9012 Abonné
Avatar de fofo9012fofo9012- 17/10/20 à 11:12:54
Gu0sur20

bah surtout que finalement Zoom n'est pas moins sécurisé que la concurrence : leur principal tord est d'avoir prétendu à une sécurité supérieure à la concurrence qu'il n'y'a (toujours) pas.

Avatar de the_frogkiller Abonné
Avatar de the_frogkillerthe_frogkiller- 19/10/20 à 12:58:28

Ce n'est pas un peut le problème non?

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 20/10/20 à 08:06:51

Un peu de faux caritatif pour redorer son image (diffuser gratuitement ses produits dans l'éducation pour mieux créer des habitudes, "Microsoft style").

Miam !

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme
  • Introduction
  • Le chiffrement E2E en préversion la semaine prochaine
  • Zapps : accéder aux applications depuis n’importe où
  • OnZoom, une place de marché pour les évènements en ligne
  • L'entreprise évolue, Zoom s’adapte (et en profite)
  • Du neuf pour Zoom Meetings, Phone et Video Webinars
  • Un SDK flexible et une œuvre de charité
S'abonner à partir de 3,75 €