Free dévoile ses résultats, bilan d'une année 2012 exceptionnelle

Malgré quelques couacs

Après Orange, SFR et Bouygues Telecom, Iliad, la maison-mère de Free et de Free Mobile, vient donc de publier ses résultats financiers et donc ses niveaux de recrutements d'abonnés. Et sans surprise, la barre des 5 millions d'abonnés mobiles a été atteinte, permettant au groupe Free de largement dépasser les 10 millions de clients tous secteurs confondus. Son chiffre d'affaires annuel a pour sa part dépassé les 3 milliards d'euros.

Recrutements operateurs telecoms T4 2012

Roi du fixe et du mobile

Au 31 décembre 2011, Free comptait moins de 4,9 millions de clients. Un an plus tard, au 31 décembre 2012, suite à l'arrivée de Free Mobile, ce total dépasse les 10,5 millions de clients. Un bond exceptionnel pour un opérateur européen, réalisé grâce aux offres à 2 euros par mois, mais aussi à une forte croissance dans le secteur Internet, Free ayant écrasé ses concurrents en 2012.

 

Du côté du mobile, Free a donc recruté 800 000 clients supplémentaires (nets), pour atteindre un peu plus de 5,2 millions de clients. Le dernier trimestre a donc été équivalent au troisième trimestre (+805 000 clients), dynamisé par la forte amélioration de son offre à 2 euros par mois en décembre dernier.

 

Selon Iliad, sa part dans le secteur mobile est proche de 8 % du marché total, pour un niveau de recrutement de 67 % au dernier trimestre. Le groupe précise avoir une répartition assez équilibrée entre les forfaits à 0/2 euros et 15,99/19,99 euros, mais aussi entre les clients en provenance de Free (le FAI) et ceux venus de l'extérieur, « ainsi qu’entre abonnements avec portabilité et abonnements avec attribution du numéro ».

 

Recrutements mobiles 2012 tous operateurs

 

Le bilan 2012 est sans appel. SFR est de loin le plus grand perdant de l'année, suivi par Bouygues Telecom, dont les résultats ont été légèrement améliorés grâce à l'acquisition de Simyo. Orange est ainsi le seul opérateur historique à réellement résister, tandis que Free Mobile a signé une année historique. L'année 2013 devrait toutefois être différente, ceci pour tous les opérateurs du secteur.

ADSL : une grande année 2012, la mort d'Alice se rapproche

Concernant le marché fixe, Free a là encore réalisé une excellente année, portée par Free Mobile. Le FAI a ainsi gagné 515 000 clients en 2012, dont 712 000 nouveaux clients chez Free et une perte de 197 000 clients chez Alice. Cette dernière devrait d'ailleurs disparaître d'ici un an ou deux, la marque ne comptant désormais plus que 191 000 abonnés, contre 565 000 il y a deux ans et quasi 1 million de clients en 2008 lors de son rachat par Iliad.

 

Le groupe compte donc désormais 5,364 millions d'abonnés internet, dont 94,1 % sont dégroupés (un record), pour un ARPU de 36 euros par mois, ou 432 euros par an (+6 euros par rapport à 2011). Voici ci-dessous le bilan 2012 des quatre grands FAI français. 

 

Recrutements Internet FAI 2012
Bouygues Telecom, grâce à son acquisition de Darty Télécom (DartyBox) a donc dominé l'année 2012 en terme de recrutements. Hors Darty, Bouygues se retrouve à un niveau plus proche de celui d'Orange, Free ayant à nouveau écrasé le marché. Quant à SFR, à l'instar du marché mobile, il est de loin le FAI ayant le plus souffert en 2012. Il faut dire que sa box Evolution est opposée à la Freebox Revolution, la BBox Sensation, La Box de Numericable et dorénavant la Livebox Play.

 

Les bilans ci-dessus nous permettent de connaître le nombre total de clients pour les quatre principaux opérateurs télécoms du pays.

 

Nombre de clients total operateurs 2012

 

Le bilan est là encore sans appel. On remarquera qu'en une petite année, Free s'est fortement rapproché de Bouygues Telecom. Sachant qu'à moyen terme, Free espère capter 15 % du marché mobile, soit plus de 10 millions de clients, Bouygues pourrait bien perdre sa place de troisième opérateur télécom de France d'ici quelques années.

Très forte augmentation du chiffre d'affaires

Enfin, financièrement, Iliad termine l'année avec un chiffre d'affaires de 3,153 milliards d'euros, en hausse de 48,6 % en un an, soit un peu plus d'un milliard supplémentaire. Sans surprise, le secteur mobile a porté ses finances, avec 843,9 millions d'euros générés en 2012, dont 719,5 millions avec les forfaits et 124,4 millions avec les ventes de téléphones. Le secteur fixe, quant à lui, a tout de même progressé de 9,4 % en 2012, et même de 11,7 % au dernier trimestre, réalisant un chiffre d'affaires annuel de 2,321 milliards d'euros, en hausse de 200 millions d'euros par rapport à 2011.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !