Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Sermonnée par l’ANJ, Winamax retire son tweet polémique dénoncé par une députée LREM

Pari réussi
Internet 3 min
Sermonnée par l’ANJ, Winamax retire son tweet polémique dénoncé par une députée LREM
Crédits : Manuel Faba Ortega/iStock/Thinkstock

Après la qualification en demi-finale de la Ligue des champions de football des équipes du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique Lyonnais, Winamax Sport a publié un tweet : « On prend l’Europe, on l’encule à deux ». Une référence au groupe PNL, associée aux logos des deux clubs, qui n’a pas plu à une élue LREM.

Olga Givernet a saisi hier le Premier ministre pour dénoncer des « propos choquants et abjects » publiés par le compte officiel de l’opérateur. Alors que l’activité des jeux d’argent en ligne est très encadrée, publicités comprises, l’élue « suspecte » l’éditeur « de profiter d’un buzz médiatique, généré par lui-même sur la base de propos homophobes pour augmenter les prises de pari dans une activité sportive propice et ainsi maximiser ses profits ».

Estimant l’ « éthique remise en question », elle a réclamé « la suspension pure et simple » de l’autorisation de proposer des paris en France au profit de cet opérateur. « Et ce, avant les compétitions en référence dans le tweet ». La députée LREM a de même diffusé la lettre adressée à Jean Castex ce 17 août, non sans mettre en copie Marlene Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, Roxana Maracineanu, ministre des sports, et Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

La ministre des Sports avait jugé ce tweet « à vomir » et, en fine spécialiste du droit de l’hébergement, avait invectivé Twitter France : « Ça ne vous dérange pas de laisser passer ce genre de messages ? » 

Le grondement de l'Autorité nationale des jeux

La parlementaire, qui s’inquiétait durant le projet de loi « Pacte » pour le monopole de la Française des Jeux, a également saisi l’Autorité nationale des jeux. L’ANJ, qui succède désormais à l’Arjel, a été invitée à prononcer la suspension de l’agrément autorisant cette société à proposer des paris sportifs en France. 

Une suspension ? En cas de manquement d'une société autorisée à proposer des jeux d'agent, il s'agit du troisième niveau dans l’échelle des peines, après l'avertissement, la réduction d'une année au maximum de la durée de l'agrément. Le maximum étant le retrait pur et simple.

Las ! « La communication en cause n’est pas susceptible, en l’état, d’être considérée comme un manquement de cet opérateur à ses obligations au sens des dispositions législatives et règlementaires en vigueur » lui a répondu l’entité, présidée par Isabelle Falque-Pierrotin. Elle s’estime donc dans l’impossibilité, en l’état de la législation adoptée par les sénateurs et…les députés, de prendre une telle décision.

Cependant, elle « s’étonne qu‘un opérateur français de premier plan ait choisi d’appuyer sa campagne promotionnelle sur un tweet qui, directement inspiré d’un groupe de Rap français disposant d’une très forte audience chez les jeunes publics et notamment les mineurs, peut comporter un risque d’incitation au jeu pour ces derniers, risque auquel les opérateurs sont légalement tenus de faire obstacle ».

Un contrôle aiguisé de la stratégie promotionnelle de Winamax

Elle annonce du coup que lors du contrôle de la stratégie promotionnelle des opérateurs, elle se montrera « particulièrement vigilante » sur le cas Winamax en octobre prochain.

« Cette stratégie promotionnelle devra scrupuleusement respecter les obligations qui sont les siennes en matière de prévention des risques d’addiction et de protection des mineurs ». Pari tenu ?  L’ANJ estime au final que cette communication, venant d’un opérateur aussi important, « n’est pas de nature à envoyer un signal de confiance aux joueurs et à donner une image exigeante et durable de ce marché ».

Et de terminer son communiqué par une demande de retrait sans délai du tweet litigieux. « Nous supprimons immédiatement notre tweet "choquant", "abject" et insupportable » a répondu, un brin moqueur, l’opérateur, en réponse au message posté par la députée LREM.

76 commentaires
Avatar de dematbreizh Abonné
Avatar de dematbreizhdematbreizh- 18/08/20 à 13:32:50

De ce que je traduis, pas d'homophobie mais une incitation au jeu chez les mineurs. ^^

C'est tout aussi absurde que l'intention derrière l'action de Olga.

Avatar de Thoscellen Abonné
Avatar de ThoscellenThoscellen- 18/08/20 à 13:35:44

C'est moi ou finalement, avec les réseaux sociaux, les gens cherchent un peu les limites du moralement acceptable ; avec des approches choquantes et controversée ?

Peut-importe que cela soit un badbuzz l'important c'est le buzz?

Avatar de Stanny Abonné
Avatar de StannyStanny- 18/08/20 à 13:42:49

C'est pas la premère fois que le CM de Winamax utilise une approche vulgaire pour ses tweets.
Le langage est utilisé est souvent orienté très jeunes. Depuis 3 ans, la stratégie des opérateurs de paris et poker en ligne c'est de ramener les gamers.

Avatar de Exagone313 Abonné
Avatar de Exagone313Exagone313- 18/08/20 à 13:45:03

Je ne soutiens pas ce genre de propos (que ce soit une référence rend la chose un peu plus acceptable tout du moins), ni les jeux d'argent, mais impacter une entreprise sur une communication à but commercial comme ça, c'est de l'abus de pouvoir.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 18/08/20 à 13:45:43

Thoscellen

Non, c'est comme ça depuis la nuit des temps... Qu'on parle de toi en bien ou pas n'est pas grave, l'important c'est que l'ont parle de toi.

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 18/08/20 à 13:45:46

Winamax ne sont pas des spécialistes dans la provoc?

Avatar de Vaark INpactien
Avatar de VaarkVaark- 18/08/20 à 13:57:39

Exagone313 a écrit :

Je ne soutiens pas ce genre de propos (que ce soit une référence rend la chose un peu plus acceptable tout du moins), ni les jeux d'argent, mais impacter une entreprise sur une communication à but commercial comme ça, c'est de l'abus de pouvoir.

En quoi, exactement ?
Si demain les Auchan ou les galleries Lafayette affichent ce genre de langage sur leur devanture, tu peux être sûr qu'ils se prendront aussi une sanction, alors pourtant qu'il n'y a pas de problèmes à ce qu'ils visent des clients jeunes, contrairement aux jeux d'argent.

Avatar de Lyzz Abonné
Avatar de LyzzLyzz- 18/08/20 à 14:00:01

Homophobie et appel au viol « n’est pas susceptible, en l’état, d’être considérée comme un manquement de cet opérateur à ses obligations au sens des dispositions législatives et règlementaires en vigueur »

Ah bah bon. Elles me paraissent un peu laxistes ces obligations.

Édité par Lyzz le 18/08/2020 à 14:00
Avatar de aldwyr Abonné
Avatar de aldwyraldwyr- 18/08/20 à 14:12:24

Lyzz

Depuis quand parler d'enculer quelqu'un est de l'homophobie et un appel au viol ? Oo

Avatar de aldwyr Abonné
Avatar de aldwyraldwyr- 18/08/20 à 14:13:27

En somme, ce que reproche l'anj, c'est que le discours choisi par Winnamax interpelle trop les jeunes et non pas le soit disant scandale d'homophobie de Winnamax.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8