Nokia observe les « dynamiques » du marché des tablettes

Un peu moins d'observation, un peu plus d'action

Nokia a laissé échapper à plusieurs reprises des signes montrant qu’une tablette, ou même plusieurs, pouvaient être à l’étude. Durant le Mobile World Congress, les annonces du constructeur ont été limitées, mais Stephen Elop, son PDG, répète encore à qui veut l’entendre que Nokia observe de près les aventures de la Surface.

Nokia Lumia 520

 

La présence de Nokia au Mobile World Congress de Barcelone aurait presque pu passer inaperçu. La firme n’a présenté que deux téléphones plutôt tournés vers l’entrée et le milieu de gamme (Lumia 520 et 720), ainsi que deux nouveaux Asha pour les marchés émergents. Bien que tous deux sous Windows Phone 8, les caractéristiques ne faisaient pas nécessairement rêver, avec un processeur 1 GHz double-cœur, 512 Mo de mémoire vive et une définition de 800 x 480. Point intéressant : le tarif, allant de 199 à 349 euros, permettra des smartphones à très bas prix chez les opérateurs.

 

Mais quid des tablettes ? À plusieurs reprises, la firme a laissé échapper des signes qu’un travail était en cours. Dans une interview accordée à The Verge, Stephen Elop a rappelé une fois de plus que Nokia observait le marché, notamment tout ce qui entoure la Surface de Microsoft. Le constructeur chercherait notamment à établir les «dynamiques» qui composent ce marché concurrentiel.

 

 

The Verge n’hésite pas à demander à Elop si Nokia se sent « trahi » par Microsoft et sa brusque poussée dans le monde du matériel avec la tablette Surface, surtout avec un effort évident dans le domaine du design. Pour Elop, aucun problème : les trois forces de la firme sont le design, la photographie et les services de géolocalisation. Le PDG juge que Nokia est suffisamment en avance pour combattre à peu près n’importe quel concurrent. Et quand vient la question au sujet de la tablette, Stephen Elop confirme bien qu’il existe « définitivement une opportunité » pour Nokia.

 

Elop continuera ensuite sur la relation avec Microsoft, notamment pour affirmer qu’il n’y a aucun regret sur le choix de Windows Phone. La firme est visiblement très fière de son Lumia 920, mais les demandes des utilisateurs vont, selon elle, dans le sens de prix réduits. Un constat qui permet au PDG de rappeler que les Lumia 520 et 720 ont été conçus pour cette raison.

 

Bien que Nokia semble insister pour affirmer que tout va bien, nos confrères soulignent un point intéressant. Il peut être bon que le constructeur prenne son temps pour concevoir une tablette qui marquera les esprits. D’un autre côté, plus Nokia attend, plus les attentes sont élevées. Un danger renforcé par les assurances que la firme observe de près les « dynamiques ». Attention donc à l’effet soufflet en bout de course.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !