Les ventes de téléphones nus ont explosé en France en 2012

Pour plus de liberté

Ce n'est pas une surprise, mais l'institut GfK vient de confirmer la nouvelle : les ventes de téléphones et smartphones nus, i.e. sans subvention liée à un forfait, ont tout bonnement explosé l'an passé. L'institut GfK parle ainsi d'une multiplication par cinq du taux de téléphones vendus nus en une seule année.

Les Français se tournent plus naturellement vers les téléphones nus 

Ils représentaient 3 % des ventes en 2011. Ils sont passés à 15 % en 2012. Ils, ce sont les téléphones dits « nus », ces appareils que l'on paie au prix fort car non subventionnés. Du fait de leurs tarifs élevés, les smartphones ne représentaient qu'une faible partie des ventes de téléphones nus dans le passé. Mais l'arrivée de Free Mobile et l'explosion des smartphones d'entrée de gamme à prix cassé ont changé la donne. Résultat, près d'un téléphone nu vendu sur deux est désormais un smartphone (46 % précisément).

 

Globalement, les ventes de téléphones ont régressé l'an passé en France, passant de 24,3 millions d'unités en 2011 à 22,9 millions d'appareils en 2012. Les smartphones ont toutefois permis de limiter les dégâts, avec une croissance de 18 %, atteignant 13,5 millions d'unités. Cela signifie donc que près de 6 téléphones sur 10 vendus sont désormais des smartphones en France. Il s'est ainsi écoulé plus de 25 smartphones par minute l'an passé. Un nombre qui devrait encore augmenter en 2013.

Et les Français gardent plus longtemps leur appareil

Ces bons chiffres auraient toutefois pu être bien supérieurs encore. En effet, l'institut GfK note que « parmi les individus qui ont migré sur une offre sans engagement, près des trois-quarts ont conservé leur terminal ». Or selon le dernier bilan de l'ARCEP, les offres libres d'engagement ont affiché une croissance exceptionnelle en 2012, du fait de la multiplication de ces offres par les grands opérateurs et les MVNO. De 9,6 millions d'abonnés au 31 décembre 2011, le sans engagement a attiré 17,7 millions de Français un an plus tard. Le graphique ci-dessous vaut 1000 mots.


ARCEP mobile Q4 2012


Si 50 % et non 25 % de ces 8,1 millions de nouveaux abonnés libres d'engagement n'avaient pas conservé leur téléphone, le marché global aurait donc continué de croître. Cette situation montre toutefois que les Français ont plutôt tendance à garder leur téléphone plus longtemps, ce que les constructeurs et les vendeurs apprécieront peu, au contraire des écologistes.


Enfin, voici d'autres statistiques sur les mobiles (et les tablettes) dévoilées par GfK :

  • Les smartphones 4G ont représenté 10 % des ventes du dernier trimestre 2012
  • Un smartphone sur cinq avait un écran d'au moins 4,5 pouces
  • 79 % des smartphones vendus tournaient sous Android (contre 64 % en 2011)
  • 3,6 millions de tablettes ont été écoulées l'an passé (+140 % en un an)

GfK s'attend à une stabilité des ventes de mobiles en 2013, avec une baisse des ventes de téléphones classiques, et donc une croissance des smartphones.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !