Wine s'étend sur Android et attend l'offensive d'Intel

Wine more time

Wine permet aux distributions Linux depuis longtemps de pouvoir faire tourner des applications Windows. Mais voilà  qu’Alexandre Julliard, qui dirige le projet, présente désormais un portage de la technologie vers Android. Avec le potentiel et les difficultés que cela comporte.

wine wine

Le problème des performances 

Wine signifie « Wine is not an emulator » et constitue, comme XNA, un acronyme récursif. Wine n’est pas un émulateur et peut être présenté comme une couche de compatibilité. Elle fait le lien entre une application Win32 classique et les fondations du système hôte, en général Linux. De fait, le projet permet par exemple de faire fonctionner Office sur une Ubuntu ou une Fedora. Mais Wine est également très apprécié pour sa compatibilité avec les jeux.

 

Alexandre Julliard, principal développeur de Wine, a fait récemment la démonstration d’un portage de la technologie sur Android. Cette première présentation passait cependant par un moyen détourné : un MacBook, sur lequel fonctionnait Linux, lui-même hébergeant un émulateur Android.

 

Selon Phoronix qui assistait à la présentation (durant la conférence FOSDEM à Bruxelles), les performances étaient « horriblement lentes ». Cependant, ce problème pouvait être attribué à l’émulateur Android lui-même, connu pour son manque flagrant de rapidité. De fait, on ne sait pas à l’heure actuelle ce que la présence de Wine donnerait sur un matériel réel.

Les yeux tournés vers Intel

Mais pourquoi Wine sur Android ? Sans doute parce que certaines applications Windows pourraient avoir un intérêt à être utilisées sur une tablette par exemple. Il ne faut cependant pas oublier qu’il s’agit d’un système reposant sur une architecture ARM. Si Wine n’est pas vraiment un émulateur, il existera dans tous les cas une perte de performances à cause de l’adaptation nécessaire d’un code conçu originellement pour fonctionner sur une plateforme x86.

 

De fait, les yeux se tournent nécessairement vers Intel. Le fondeur a de grandes ambitions dans le monde du mobile et on attend cette année l’arrivée de tablettes qui embarqueront des processeurs Atom. Sur un tel matériel, par l’entremise d’Android, les performances seraient nécessairement meilleures.

 

Pour l’instant, Wine pour Android est un projet en cours de développement et se révèle instable. Il sera de fait intéressant de voir durant l’année la maturation du projet et si du matériel équipé de puces Intel débarque en quantités suffisantes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !