Facebook ne fabriquera pas de smartphone assure Mark Zuckerberg

Zuckerberg, tueur de rumeurs

Lors de la présentation de ses derniers résultats financiers, Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG du réseau social a assuré qu'il n'y aurait pas de Facebook-phone. Pour Facebook, qui compte près de 65 % de ses utilisateurs sur mobile, fabriquer son propre smartphone ne serait pas une bonne stratégie.

« Ce n'est pas la bonne stratégie » 

« Nous n'allons pas construire de téléphone. (...) Ce n'est pas la bonne stratégie pour nous de fabriquer un système intégré... Disons que nous vendions 10 millions d'unités. Cela représenterait 1 % de nos utilisateurs. Qui s'intéresse à nous ? »

 

Ces propos, prononcés par Mark Zuckerberg mercredi soir et relayés par CNET, sont pour le moins explicites. Niant ainsi totalement les rumeurs qui ont débuté l'an passé suite au recrutement d'employés venant de chez Apple, le jeune milliardaire n'a donc pas caché l'intérêt plus que limité de lancer son propre smartphone. 

Facebook, « une compagnie mobile »

Il faut dire qu'avec 1,056 milliard d'utilisateurs actifs mensuels dans le monde, dont 680 millions sur mobile et 157 millions exclusivement sur téléphone, Facebook aura bien du mal à contenter tout ce beau monde. Zuckerberg explique d'ailleurs que son service doit plutôt être adapté à tous les appareils, et être mieux intégré encore aux smartphones s'il veut plaire au plus grand nombre.

 

Pour Facebook, le mobile est donc un aspect capital. Près de 65 % de ses utilisateurs passent par leur mobile pour accéder à ses services, et 23 % de ses revenus publicitaires sont désormais générés par les téléphones, en très forte croissance depuis un an. Mark Zuckerberg, mercredi soir, n'a d'ailleurs pas hésité à affirmer que Facebook est désormais devenue « une compagnie mobile ». Preuve que le réseau social mise plus que jamais sur les smartphones, à l'instar de son acquisition Instagram et de la plupart des nouveaux services web, parfois totalement centrés sur le mobile.

 

Il faut dire que la croissance de Facebook est désormais tirée par les pays d'Amérique Latine, d'Afrique et d'Asie. Des territoires où le surf sur mobile a des chances de se développer plus rapidement que l'accès à internet à la maison. Facebook a donc tout intérêt à développer son application mobile, les futurs internautes de demain étant probablement plus sur smartphone que sur PC dans un avenir proche.

 

Concernant les rumeurs de smarpthones, il faudra donc se contenter du X Phone de Google (Motorola) et du futur Surface Phone de Microsoft. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !