Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Hadopi : Marielle Gallo prône « l'amende sans avertissement, sans e-mail »

« Voilà un bon système »

Selon la députée européenne Marielle Gallo - connue pour son soutien à la loi Hadopi et au traité ACTA - la Hadopi devrait « bientôt disparaître », ou éventuellement renaître sous une autre forme. Après avoir défendu l'institution chargée de mettre en place le dispositif de riposte graduée, l'élue s'est montrée sensible à un mécanisme bien plus automatique, prenant exemple sur nos voisins Allemands.

 

L’eurodéputée Marielle Gallo (Parti populaire européen) vient d’accorder une interview au Nouvel Obs. Questionnée sur l’avenir de la lutte contre le téléchargement illégal, et ce alors que la mission Lescure doit émettre ses préconisations sur le sujet d’ici fin mars, la parlementaire lance : « Hadopi va bientôt disparaître, en tout cas le nom ». Toutefois, ce changement serait avant tout cosmétique puisqu’il « est évident que le téléchargement illégal continuera d'être sanctionné ».

L'eurodéputée apprécie l'approche automatique allemande 

Marielle Gallo poursuit : « On critique beaucoup l'Hadopi, mais en Allemagne le système est plus simple : dès que vous téléchargez illégalement, vous recevez une amende, sans avertissement, sans e-mail. Voilà un bon système, conclut-elle. Plus simple mais plus radical ». Simple hasard du calendrier ? La filière musicale a milité ce week-end à Cannes pour la mise en place d’une amende de 140 euros en lieu et place de la peine de suspension de l’accès à Internet pouvant - sur le papier - intervenir dans le cadre du dispositif de riposte graduée. À la clé, la possibilité de sanctionner les abonnés sans que l’intervention du juge soit nécessaire. Autrement dit, un tel système conduirait à des condamnations plus automatiques, plus rapides, plus massives. 

 

Rappelons qu’en 2011, l’élue militait sans ambiguïté dans une tribune à Libération « Pour Hadopi et un Internet coopératif ». Au passage, elle affirmait que la gratuité était « un non-sens économique ». Deux ans après, et sans s’en rendre compte, l’eurodéputée pointe l’inefficacité de la Hadopi, ou plutôt un système trop doux encore : « Ce n'est pas normal de voir que tous les films qui sortent au cinéma sont accessibles gratuitement sur internet. On ne peut pas faire vivre des secteurs créatifs et culturels comme cela. Ça ne peut plus durer ».

Hébergeurs et FAI voient - une fois de plus - leur statut juridique remis en cause

Lors du bilan d’étape de la mission sur l’acte 2 de l’exception culturelle, Pierre Lescure a affirmé qu’il souhaitait faire évoluer le statut juridique des hébergeurs. Marielle Gallo s’est dite « complètement » d’accord avec la logique de l’ancien PDG de Canal+, qui affirmait pour mémoire qu'un « hébergeur aujourd’hui ne peut plus revendiquer la même neutralité qu’au début de son activité. Ça ne veut pas dire qu’il est totalement devenu un éditeur, ça veut dire qu’il faut trouver les mots, les descriptions, et donc, la définition des statuts qui correspondent vraiment aux usages et aux développements d’aujourd’hui ».

 

« Surtout, rien ne nous empêche, en France, de définir des conditions de mise en œuvre de responsabilité plus précise » assure la parlementaire, et ce quand bien même la France reste tenue de respecter la législation européenne en la matière - fondant actuellement le régime juridique des hébergeurs à l’échelle des 27. Une telle modification « serait même une bonne chose » insiste Marielle Gallo.

 

Mais ce n’est pas tout. L’élue estime qu’il « faut encore plus de responsabilité » pour les FAI. « Ça m'énerve de voir que la loi exonère de responsabilité les fournisseurs d'accès. (...) Des acteurs comme eBay ne peuvent pas avoir tous les avantages. Ils ne peuvent pas gagner de l'argent sur la vente d'objets contrefaits. La clientèle doit avoir un minimum de garanties. C'est comme si les Galeries Lafayette vendaient de faux sacs Vuitton... ». 

182 commentaires
Avatar de SrBelial Abonné
Avatar de SrBelialSrBelial- 30/01/13 à 08:38:05

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

elle a des intérêts dans le marché des VPN ?
elle possède une plateforme de DDL ?

je sais pas je vois pas......

Avatar de Pogny INpactien
Avatar de PognyPogny- 30/01/13 à 08:39:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

ok...

cerveaux pensant de notre beau pays, essayez de définir clairement le statut de l'adresse IP comme identité sur le net avant de vous lancer dans des conneries pareil...

quand vous vous serez cassé les dents sur l'impossibilité de mettre un nom sur une IP vous arrêterez de nous pondre des idées aussi dénuées de sens...

on devrait instaurez une amende automatique à chaque propos liberticide de nos amis haut placé....

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 30/01/13 à 08:40:45

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Une amende automatique pourquoi pas. Mais pas de 140€.,2 fois le prix initial semble plus correct pour quelque chose d'automatique.

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 30/01/13 à 08:41:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Au passage, elle affirmait que la gratuité était « un non-sens économique »

J'hésite entre le rire devant tant d'incompréhension des fondements d'Internet et l’irrépressible envie de lui coller une baffe.

Notons qu'à la lecture du reste, j'inscrit de facto cette personne sur ma liste des gens à qui il faudrait faire connaitre les délices du supplice du pal

SrBelial a écrit :

elle a des intérêts dans le marché des VPN ?
elle possède une plateforme de DDL ?

je sais pas je vois pas......

Elle a reçu un gros chèque de ces amis d'Universal/EMI...

Ou pire, c'est une illuminée et elle y crois dur comme fer

Édité par John Shaft le 30/01/2013 à 08:42
Avatar de clemsfr INpactien
Avatar de clemsfrclemsfr- 30/01/13 à 08:41:46

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Rire... Tout l'art de créer un système qui va ruiner l'état en collecte et en contestations d'amendes.

Avatar de liukahr INpactien
Avatar de liukahrliukahr- 30/01/13 à 08:41:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Des acteurs comme eBay ne peuvent pas avoir tous les avantages. Ils ne peuvent pas gagner de l'argent sur la vente d'objets contrefaits.

Si une boutique dans un centre commercial vend des objets contrefaits, la dame là, elle attaque la boutique ou le centre commercial ?
Parce qu'on pourrait avoir un doute avec ce genre de phrase ...

Avatar de Huron INpactien
Avatar de HuronHuron- 30/01/13 à 08:41:57

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je suis toujours sidéré par le manque totale d'investissement personnel de nos euro députés envers les vrais problemes de société (...).

Note : Message perso. Si vos propre parents probablement pas tres au fait de la sécurité de leur acces wifi se font purement et simplement hacker par un mome ou le voisin... Il est donc normal a vos yeux qu'ils payent une amende ? Alors toujours aussi "génial" le systeme Allemand ?

Avatar de sum0 INpactien
Avatar de sum0sum0- 30/01/13 à 08:42:07

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Belle tête à claque pour sortir des conneries.

Elle veut pas le beurre, l'argent du beurre et la matraque du crémier par hasard

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 30/01/13 à 08:42:51

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

mais en Allemagne le système est plus simple : dès que vous téléchargez illégalement, vous recevez une amende, sans avertissement, sans e-mail.

J'ai des amis vivant en Allemagne et qui téléchargent comme des porcs, jamais rien reçu, fake ?

Avatar de nainbécile Abonné
Avatar de nainbécilenainbécile- 30/01/13 à 08:42:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Pogny a écrit :

ok...

cerveaux pensant de notre beau pays, essayez de définir clairement le statut de l'adresse IP comme identité sur le net avant de vous lancer dans des conneries pareil...

quand vous vous serez cassé les dents sur l'impossibilité de mettre un nom sur une IP vous arrêterez de nous pondre des idées aussi dénuées de sens...

on devrait instaurez une amende automatique à chaque propos liberticide de nos amis haut placé....

En même temps y a des fois il faut arrêter de chercher la petite bête, pour un papy qui se fait pirater son wifi par l'étudiant de l'étage en dessous y en a combien qui utilisent vraiment leur propre IP pour du téléchargement illégal?
L'IP toute seule ne fait pas tout, soit, mais une petite visite de la gendarmerie suffira...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 19