Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Bande de 1800 MHz en 4G : des milliers d'emplois détruits selon Free et SFR

Contre des centaines créés selon Bouygues

Si les fréquences de 800 MHz et de 2,6 GHz sont officiellement les seules utilisables pour exploiter la 4G (LTE) en France, Bouygues Télécom milite depuis un moment pour exploiter celle de 1800 MHz. Actuellement utilisée pour la 2G, elle deviendra de moins en moins utilisée au fil du temps. Pour SFR et Free, des milliers d'emplois seraient détruits si Bouygues venait à obtenir son autorisation par l'ARCEP.

operateurs mobiles bandes frequences

« Ce type de chantage de boutiquier n'est pas reluisant pour celui qui l'exerce » 

5000 emplois chez SFR et ses sous-traitants ainsi que 2500 chez Free. Pour Orange, aucun chiffre n'a été divulgué, mais on peut craindre le pire quand on sait que l'effectif de l'opérateur historique est largement supérieur à celui de SFR et de Free. Selon Les Échos, tous les grands opérateurs mobiles se plient en quatre afin de pousser l'ARCEP à refuser de donner la fameuse autorisation à Bouygues Télécom, ou au moins la retarder au maximum.

 

Ce chantage à l'emploi amuse toutefois Bouygues. Selon l'un de ses porte-parole, « l'arrivée d'un quatrième opérateur entraîne la destruction d'un millier d'emplois chez SFR et la réallocation de licences pour un opérateur qui ne pèse de 17 % du marché aboutirait à 5000 suppressions de postes. (...) Ce type de chantage de boutiquier n'est pas reluisant pour celui qui l'exerce. D'autant que SFR reste une entreprise rentable. »


L'opérateur rajoute que la Commission européenne avait dès 2009 bien précisé dans son Paquet Telecom que les anciennes fréquences doivent pouvoir resservir à l'avenir, du fait de la neutralité technologique. D'ailleurs, en cette même année 2009, l'ARCEP mentionnait déjà l'idée du « refarming » de la bande 1800 MHz lors de sa consultation publique du mois de mars.

Les inquiétudes d'Orange

L'année suivante, en juillet 2010, alors que l'ARCEP questionnait les grands opérateurs et sous-traitants français quant aux modalités d'attribution des bandes de fréquences de 800 MHz et de 2,6 GHz, la question de la réutilisation de la bande 1800 MHz est à nouveau revenue sur le tapis. À cette époque, Orange ne cachait pas sa crainte à ce sujet.


« Orange exprime (...) ses inquiétudes relatives aux conditions du refarming 1800 et à d’éventuelles opérations de « rééquilibrage » de fréquence ex post suivant des règles qui ne seraient pas précisément définies a priori, une telle situation ne permettant pas une valorisation correcte des blocs de fréquence attribués. »

 

Or Orange est avec SFR celui qui a dépensé le plus d'argent pour obtenir les bandes de 800 MHz et de 2,6 GHz. Précisément, SFR est monté à 1,215 milliard d'euros, tandis qu'Orange l'a talonné avec 1,178 milliard d'euros. Suivent Bouygues Télécom (911 millions d'euros) et Fee Mobile (271 millions). Ce dernier est très en deçà de ses concurrents pour une raison bien simple : il a perdu les enchères pour la bande 800 MHz, la plus onéreuse.

 

Orange, toujours, expliquait à l'ARCEP que « la clarification de l’affectation de la bande 1800 MHz et les éventuels réaménagements devraient intervenir avant l’attribution des nouvelles fréquences à 800 MHz et 2,6 GHz afin de donner aux opérateurs une vision claire des ressources dont ils disposeront pour développer leurs services ».

Un rééquilibrage en faveur de Free Mobile

Et si la réutilisation de la bande 900 MHz pour la 3G a été parfaitement établie il y a plusieurs années de cela, ce qui permet à tous les opérateurs d'en profiter (pour le bonheur de Free Mobile), la question de la bande 1800 MHz demeure. En juillet dernier, l'ARCEP avait d'ailleurs lancé une consultation publique sur ce sujet précis. Bouygues Télécom n'avait pas caché à cette époque tout le bien qu'il pensait d'une telle réutilisation pour la 4G. Quant à Free Mobile, qui ne dispose pas de ces fréquences, il a montré son intérêt, mais uniquement dans un but de rééquilibrage. 

 

L'ARCEP expliquait ainsi à l'époque que « si la bande 1800 MHz pouvait être réutilisée pour le LTE, Free Mobile serait pénalisé par rapport aux opérateurs historiques qui souhaiteraient procéder à cette réutilisation. Celle-ci dégagerait en effet une ressource supplémentaire pour le déploiement du LTE permettant d’acheminer de plus 

grandes quantités de trafic et d’offrir des débits plus élevés. »

 

Dès lors, l'Autorité de régulation des télécoms a explicitement affirmé que si réutilisation de la bande 1800 MHz il devait y avoir, elle devrait automatiquement s’accompagner de mesures de rééquilibrage. En somme, Free Mobile devra profiter de cette bande afin de pouvoir l'exploiter lui aussi. Un point mis en avant par Bouygues Télécom, qui n'a pas caché être pour. De plus, il devra forcément être imposé aux trois détenteurs de la fréquence, ceci sans compensation financière a bien précisé l'ARCEP.

Quand ?

Si l'ARCEP venait à autoriser les autres opérateurs mobiles à exploiter cette bande pour la 4G, la question fondamentale sera la date de départ. Bouygues milite pour exploiter ces fréquences le plus rapidement possible, ce qui permettra en théorie à l'iPhone 5 de profiter de plus hauts débits. Un point de vue qui n'est pas partagé par les autres opérateurs, qui souhaitent au contraire d'abord déployer la 4G dans les bandes 800 MHz et 2,6 GHz, comme c'est le cas actuellement, avant d'utiliser plus tard la bande 1800 MHz.

 

Une décision doit être prise par l'ARCEP dans les jours ou semaines à venir. Bouygues estime que cela lui permettra « de recruter plusieurs centaines de collaborateurs ». Un discours qui explique certainement le chantage à l'emploi de ses concurrents.

61 commentaires
Avatar de Durandal INpactien
Avatar de DurandalDurandal- 24/01/13 à 07:07:07

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le rapport entre emploi et fréquence de bande ?

Avatar de the_pinkfloyd INpactien
Avatar de the_pinkfloydthe_pinkfloyd- 24/01/13 à 07:18:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Heu ouais j'avoue, même après lecture de l'article, j'ai pas tout bien saisi, n'en déplaise a Nil ^^

Avatar de Seth-Erminatores INpactien
Avatar de Seth-ErminatoresSeth-Erminatores- 24/01/13 à 07:29:30

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

La question que je me pose c'est si on réutilise la bande à 1800, quid de ceux qui ne sont pas forcément en 3G là où ils sont (je sais c'est rare mais ça existe encore), ils auront quoi? Pas de réseau?

Avatar de guildem Abonné
Avatar de guildemguildem- 24/01/13 à 07:35:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

the_pinkfloyd a écrit :

Heu ouais j'avoue, même après lecture de l'article, j'ai pas tout bien saisi, n'en déplaise a Nil ^^

pareil, pas trouvé le rapport dans l'article :(

Avatar de gogo77 INpactien
Avatar de gogo77gogo77- 24/01/13 à 07:39:07

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Durandal a écrit :

Le rapport entre emploi et fréquence de bande ?

J'ai pas bien compris non plus, mais l'article veut peut-être dire que si Bouygues peut utiliser cette bande pour la 4G ça leur donnera un net avantage sur le haut débit mobile par rapport aux autres.
Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi l'ARCEP n'autoriserait qu'un seul acteur à exploiter cette bane pour le haut débit ? Ce genre d'autorisation n'est pas globale, pour peu qu'on possède une part de cette bande ?

Mais bon free n'a pas eu d'états d'âmes en jetant un pavé dans la marre avec son arrivée sur les offres mobiles. Donc ça me fait sourire qu'ils viennent pleurer ^^

Avatar de fma16 Abonné
Avatar de fma16fma16- 24/01/13 à 07:42:16

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Seth-Erminatores a écrit :

La question que je me pose c'est si on réutilise la bande à 1800, quid de ceux qui ne sont pas forcément en 3G là où ils sont (je sais c'est rare mais ça existe encore), ils auront quoi? Pas de réseau?

Beh de la 4G?

...

Elle est de quel coté la porte?

Avatar de Cronycs Abonné
Avatar de CronycsCronycs- 24/01/13 à 07:50:56

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Durandal a écrit :

Le rapport entre emploi et fréquence de bande ?

Je ne suis pas expert en la question, mais si j'ai bien compris. Actuellement la 4G est déployé par SFR sur la bande de 2.6 Ghz ce qui nécessite de nouvelles installations puisque c'est une "nouvelle" bande. Alors que si la possibilité d'utiliser la bande de 1.8 Ghz est autorisé par l'ARCEP cela permettra d'utiliser les installations déjà existantes pour la 4G, ce qui apparement donnerai un avantage concurrentiel à Bouygues et donc en extrapolant, finirai par détruire des emplois chez SFR

Avatar de athlonx2 INpactien
Avatar de athlonx2athlonx2- 24/01/13 à 07:57:04

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Seth-Erminatores a écrit :

La question que je me pose c'est si on réutilise la bande à 1800, quid de ceux qui ne sont pas forcément en 3G là où ils sont (je sais c'est rare mais ça existe encore), ils auront quoi? Pas de réseau?

Même question ....

Avant de déployer de nouvelles techno, validés à 100% la couverture des anciennes par pitié !!

Ca me fait penser à l'ADSL, on fibre, on met du VDSL2 et on est incapable de fournir tout le monde avec des débits décent.

Bref, ces histoires de 4G, je pense que beaucoup de monde s'en fout un peu, on attends surtout comme déjà dit d'avoir de vrai débit en 3G !!

Édité par athlonx2 le 24/01/2013 à 07:57
Avatar de Kisscooler INpactien
Avatar de KisscoolerKisscooler- 24/01/13 à 07:57:22

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce découpage des bandes de fréq. a toujours été du grand n'importe quoi. La réutilisation devait en théorie couler de source tôt ou tard et comme hasard, cela n'a pas été organisé. On est bien en France, le pays du j'enbranlepasune. Il n'y a aucune vision à long terme.

Des opérateurs ont acheté à prix d'or des bandes de fréq. pour la 3G puis pour la 4G.
Il suffit de regarder le tableau en haut pour se rendre compte que si les bandes à 1800Mhz sont réutilisés cela faciliterait le déploiement de la 4G surtout pour Bouygues.

Et alors, Mr Free serait lourdement handicapé. Il n'en a pas.
SFR et Orange en n'ont moins et seraient donc désavantagés.
Le prix des bandes de fréq. supplémentaires pour la 4G aura été du grand n'importe quoi depuis le début. Certains l'ont très mal D

Avatar de Spidard INpactien
Avatar de SpidardSpidard- 24/01/13 à 08:03:28

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

« Ce type de chantage de boutiquier n'est pas reluisant pour celui qui l'exerce »

Le camembert, le roquefort, toussa

Si ré-allocation des fréquences il y a, elle doit être autorisée a tous, pas juste à un seul

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7