RATP : de l'info trafic sur Twitter, mais toujours pas d'horaires en temps réel

Décalage horaire

À partir de demain, les utilisateurs de la RATP pourront suivre en temps réel l’état du trafic et l’actualité de quatre lignes de métro (lignes 1, 4, 12 et 13) via un compte Twitter dédié à chacune d'entre elles. Pour autant, il ne sera toujours pas question d'horaires en temps réel...

twitter ratp

 

L’on peut déjà suivre les quatre comptes Twitter @Ligne1_RATP, @Ligne4_RATP, @Ligne12_RATP et @Ligne13_RATP, correspondants aux lignes de métro du même nom, mais ils ne seront actifs qu’à partir de demain, mercredi 5 septembre. Selon la RATP, « il s’agit d’un nouveau dispositif d’information voyageur permettant de suivre en temps réel l’état du trafic et l’actualité des lignes. » Les utilisateurs de ces transports en commun pourront ainsi avoir accès à :

  • l’information voyageurs en temps réel et l’état du trafic
  • aux travaux en cours (rénovations, prolongements, etc.)
  • aux événements impactant les déplacements (événements sportifs, salons, manifestations culturelles, etc.)
  • aux opérations d’animation organisées sur les lignes (Journées du Patrimoine, Grands chefs dans le métro, etc.)

Ces comptes seront actifs tous les jours, mais seulement de 6h à 21h. Une plage horaire qui ne couvre donc pas toutes les périodes de fonctionnement des métros, mais tout de même 95 % des utilisateurs concernés selon la régie autonome. Les comptes Twitter seront gérés par des agents de la RATP, travaillant au sein de la « tour de contrôle » des réseaux métro, bus, tramways et RER.

 

D’après la RATP, cette première phase de test de trois mois « permettra d’évaluer si cet outil supplémentaire d’information voyageur répond aux attentes des clients avant le déploiement du dispositif à l’ensemble des lignes de métro, RER et tramway ». 

Des données en manque d'ouverture

Pour autant, il ne faut pas en attendre trop de ces « informations voyageurs ». Contactée, la RATP confirme qu’il ne sera pas question d’horaires en temps réel : « Ce sera de l’info trafic en temps réel. C’est-à-dire, en gros, ce que vous pouvez recevoir comme message sur l’appli RATP ». Mais pourquoi ne pas vouloir mettre ces horaires en temps réel sur Twitter ? « Ça c’est une question qui est liée à l’Open Data et non pas à la création des comptes Twitter, nous a expliqué la RATP. C’est pas que l’on ne veut pas, c’est qu’à l’heure actuelle, on est dans une réflexion. On est en train de déterminer ce que l’on peut effectivement offrir en Open Data. Mais avant cela, il faut en connaître précisément le contenu, le périmètre, et savoir si effectivement il y a une utilité pour l’ensemble des internautes, développeurs,... pour nos voyageurs notamment ». 

 

En juillet dernier, la régie autonome mettait à disposition ses plans en Open Data sur la plateforme data.gouv.fr. À l’époque, le développeur de l’application privée CheckMyMetro nous avait expliqué pourquoi il militait pour une ouverture des données étendue aux horaires : « L’accès aux horaires permettrait d’innover. Avec une telle ouverture, on pourrait imaginer la convergence entre les horaires avec les informations postées sur Twitter, on pourrait imaginer un service qui propose une recherche d’horaires intelligents, etc. ! ».

 

Nous nous étions par ailleurs demandé s’il fallait faire un lien entre cette ouverture limitée à la carte et le contrat qui lie la RATP avec le STIF. Le syndicat des transports d'Ile-de-France, autorité du Conseil régional suit en effet de près la fiabilité des horaires de la RATP. Et pour cause, comme expliqué dans Le Monde, « la RATP a quelque intérêt pratique à afficher des statistiques honorables. Selon le contrat qui la lie au STIF, elle perçoit des bonus qui se chiffrent en millions d'euros si la régularité du métro est supérieure à 98 %. Elle doit déduire des malus en deçà de ce seuil. La RATP fait elle-même les calculs qu'elle transmet au STIF, ce dernier évoquant "un devoir de réserve quand on aborde le sujet de la régularité. » 

 

Interrogée, la RATP s’était refusée à faire un tel lien avec cette semi-ouverture : « le système est déjà transparent, cela ne servirait à rien. »

 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !