Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Gas Powered Games : un projet Kickstarter et des licenciements

Le crowd-funding au secours du studio ?

Après l'arrêt du développement d'Age of Empires Online, les studios Gas Powered Games - à l'origine de Supreme Commander - ont lancé une campagne sur Kickstarter afin de financer leur prochain titre. Cependant, celle-ci n'aura pas empêché la vague massive de licenciements qui vient de frapper l'entreprise.

Chris Taylor Kickstarter

 

Il y a trois semaines, le studio annonçait la fin du développement de son jeu « Age of Empires Online » en raison des coûts trop élevés qu'il engendrait. « Créer du contenu de haut niveau, comme nous l'avons fait ces 18 derniers mois, revient très cher - trop pour continuer longtemps. Nous ne pouvons plus nous permettre de continuer à le créer. [...] En ajouter plus n’est pas viable économiquement », avançait alors Gas Powered Games.

 

La situation semblait résolue pour l'entreprise, qui présente quelques jours plus tard son projet suivant : Wildman, un titre mêlant Action RPG et jeu de stratégie en temps réel, qu'elle souhaitait financer par l'intermédiaire de Kickstarter. La campagne réclamait 1,1 million de dollars. Actuellement, un peu moins du quart de cette somme a été réunie. 

 

Or, pendant cette période, le studio a dû licencier « un nombre substantiel de ses employés », comme l'explique son PDG Chris Taylor dans une vidéo faisant office de mise à jour pour le projet. Selon lui, le licenciement était « la seule option valable » afin que ses anciens collègues puissent prétendre à des indemnités avant la fermeture des bureaux. Une quarantaine de personnes sont concernées par ces limogeages selon nos confrères de Kotaku.

 

Oui, il est bien question d'un dépôt de bilan si la campagne sur Kickstarter n'arrivait pas à atteindre son objectif, Taylor précisant qu'il « mise l'avenir de l'entreprise » sur l'aboutissement du projet Wildman. En cas de succès, la réembauche des employés serait prévue. Dans le cas contraire, l'entreprise mettrait définitivement la clé sous la porte.

20 commentaires
Avatar de lava INpactien
Avatar de lavalava- 21/01/13 à 15:16:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ils veulent nous faire pleurer et que l'on donne pour pas que les employés se retrouvent sans emploi ou quoi?
"Chantage" à mon sens (avis perso).

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 21/01/13 à 15:22:53

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est plus du dernier espoir que du chantage.
Je ne pense pas qu'il soit super fier d'en arriver là... et ce n'est pas un studio qui fait des jeux à la con sur facebook ou mobile... (je veux dire que par là c'est pas un requin quoi)

Édité par rboudin le 21/01/2013 à 15:23
Avatar de bMallory INpactien
Avatar de bMallorybMallory- 21/01/13 à 15:24:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

http://www.myextralife.com/comic/the-wishing-well/

Édité par bmallory le 21/01/2013 à 15:25
Avatar de deepinpact INpactien
Avatar de deepinpactdeepinpact- 21/01/13 à 15:41:04

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

lava a écrit :

Ils veulent nous faire pleurer et que l'on donne pour pas que les employés se retrouvent sans emploi ou quoi?
"Chantage" à mon sens (avis perso).

Tu ferais quoi à sa place ?

Avatar de Danytime INpactien
Avatar de DanytimeDanytime- 21/01/13 à 15:44:05

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

deepinpact a écrit :

Tu ferais quoi à sa place ?

La clé sous la porte.

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 21/01/13 à 15:47:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce qui est triste, c'est que ce studio était prometteur.
Dungeon Siege était très réussis.

Mais le succès leur est monté trop vite à la tête et ils ont tout fait foiré avec le second.

Il y a eu un sursaut avec Supreme Commander puis ont fait un genre totalement différent après qui n'était pas bon. On refait la cuisine de Supreme Commander pour ensuite s'essayer à d'autres genre qui n'ont pas connu de succès. Peut-être Demigod mais je ne suis pas sur.

Pour ensuite avoir repris l'enfant maudit AoE Online.

Il ferait mieux de soit mettre la clé à la porte soit se décider d'un genre fixe et de s'y tenir. Leur projet kickstarter serait dans la veine de Dungeon Siege.
Mais avec Obsidian qui a prévu de faire la même chose.. je doute que çà puisse marcher.

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 21/01/13 à 15:50:23

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

lava a écrit :

Ils veulent nous faire pleurer et que l'on donne pour pas que les employés se retrouvent sans emploi ou quoi?
"Chantage" à mon sens (avis perso).

Pour moi, c'est plus un appel relativement honnête àlaNolife. Ça en avait choqué certains de voir que le patron demandait contribution. Perso je trouve ça assez courageux d'avouer qu'on est dans la merde et demander de l'aide à son public. De toute manière c'est quitte ou double : si le public apprécie les productions, il hésitera pas à mettre la main à la poche pour aider : ce n'est pas de l'aumône, c'est un investissement. Dans le cas contraire, la boîte meurt et en 6 mois on l'a oubliée...

D'ailleurs, les deux seuls exemples qui me viennent à l'esprit sont Nolife et PCInpact, et dans les deux cas c'était pas "s'il vous plaît une tite pièce pour rester digne" mais "on est dans la merde, on a besoin de vous, on s'engage à faire ça en échange de votre confiance". Et cette capacité à s'engager à fournir des contreparties et s'y tenir, c'est ça qui fait toute la différence (et qui fait que les gens répondent d'ailleurs).

Après pour le cas particulier du studio, je le connais pas trop. J'irai voir leur projet Kickstarter quand même...

Avatar de Blood_Man INpactien
Avatar de Blood_ManBlood_Man- 21/01/13 à 15:51:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce n'était pas possible de poursuivre Kings and Castle ?

Avatar de lava INpactien
Avatar de lavalava- 21/01/13 à 16:08:56

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Citan666 a écrit :

Pour moi, c'est plus un appel relativement honnête àlaNolife. Ça en avait choqué certains de voir que le patron demandait contribution. Perso je trouve ça assez courageux d'avouer qu'on est dans la merde et demander de l'aide à son public. De toute manière c'est quitte ou double : si le public apprécie les productions, il hésitera pas à mettre la main à la poche pour aider : ce n'est pas de l'aumône, c'est un investissement. Dans le cas contraire, la boîte meurt et en 6 mois on l'a oubliée...

D'ailleurs, les deux seuls exemples qui me viennent à l'esprit sont Nolife et PCInpact, et dans les deux cas c'était pas "s'il vous plaît une tite pièce pour rester digne" mais "on est dans la merde, on a besoin de vous, on s'engage à faire ça en échange de votre confiance". Et cette capacité à s'engager à fournir des contreparties et s'y tenir, c'est ça qui fait toute la différence (et qui fait que les gens répondent d'ailleurs).

Je suis d'accord que c'est loin d'être facile de dire "On est dans al merde,on a besoin de vous." C'est même à mon sens, une preuve de réalisme voir "être couillu" (je trouve pas le terme que je voudrais).

Là c'est plutôt l'appel du public avec en sous-jacent derrière le fait de peut être reprendre les personnes si ils ont l'argent pour leur projet. C'est là le fait de "chantage" à mon sens.
Ça va au delà de l'appel au public,de sa bonne volonté.

Avatar de null INpactien
Avatar de null- 21/01/13 à 16:22:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je vois pas en quoi c'est du chantage. C'est plutôt pour dire qu'à la base il ne voulait pas se séparer de son équipe et que son objectif reste de sauver son studio. Il ne s'engagerait pas à ré-embaucher les personnes qu'il a du virer, ça lui serait reproché.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2