Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L'Autorité de la concurrence critique les freins imposés aux MVNO

Opération : sauvons les MVNO

Particulièrement touchés par l'arrivée de Free Mobile et des offres à bas prix des géants du mobile (B&You, Red de SFR et Sosh), les MVNO font face à un problème important selon l'Autorité de la concurrence, saisie par l'association Alternative Mobile : l'accès en avance aux tarifs de gros des dernières offres (à bas prix et 4G). Une condition indispensable pour exister aujourd'hui.

Tableau autorite concurrence MVNO

Des offres de gros trop tardives

Si Prixtel ou encore Virgin Mobile ont plutôt bien résisté à l'année 2012, grâce à des positionnements bien précis et / ou une publicité importante, les autres MVNO ne peuvent pas en dire de même. Il faut dire qu'ils ont tous été handicapés l'an passé, que ce soit en bas de gamme ou en très haut de gamme. Les détenteurs d'une licence mobile, à savoir Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile, n'ont en effet pas toujours présenté des offres de gros en avance afin de leur permettre de s'adapter aux nouvelles données du marché.

 

À titre d'exemples, Free Mobile avait par exemple attendu le début du mois de février 2012 pour présenter ses offres aux MVNO. Ces dernières avaient de plus déçu les opérateurs virtuels, au point de pousser l'ARCEP à ouvrir une procédure en manquement. Mais Free Mobile n'est pas le seul à avoir créé des soucis aux MVNO. Les plus anciens opérateurs n'ont aussi pas été des plus rapides pour proposer leurs dernières offres de gros, que ce soit concernant leurs dernières offres 3G à bas prix ou leurs futures offres très haut de gamme en 4G.

« Un frein qui vient brider la capacité des MVNO à innover »

Du fait de cette situation difficile, Alternative Mobile, qui représente une grande partie des MVNO français a saisi l'Autorité de la concurrence. Cette dernière vient à l'instant de rendre son avis sur le sujet, et il est particulièrement explicite. Rappelant que les détenteurs d'une licence mobile ont l'obligation de ne pas restreindre la liberté commerciale des MVNO, l'Autorité « considère qu’aucune barrière technique ou tarifaire (...) ne doit être artificiellement érigée par les opérateurs de réseau, au risque de désavantager les opérateurs mobiles virtuels dans la dynamique de la concurrence ».

 

Mais surtout, l'Autorité de la concurrence  tient à rappeler que « les MVNO doivent être en mesure de commercialiser leurs offres dans les mêmes délais que leurs hôtes », ce qui implique qu’une offre de gros soit présentée préalablement. L'Autorité administrative précise qu'un décalage entre les offres des détenteurs d'une licence et leurs offres de gros a pour conséquence une absence de visibilité à long terme pour les MVNO, ce qui constitue « un frein qui vient brider la capacité des MVNO à innover et à explorer la demande en limitant de fait leur autonomie commerciale ».

 

En somme, proposer une offre de gros aux MVNO après le lancement commercial d'un nouveau forfait serait particulièrement mal perçu par l'Autorité. Pour le moment, cette dernière s'est contentée de délivrer un simple avis, il n'y a donc aucune sanction imposée pour l'heure. Mais cela pourrait bien arriver dans un futur proche, notamment si aucune amélioration n'est constatée dans le secteur de la 4G (LTE).

Le multiroaming bientôt autorisé ?

Notez que fin février, l'Autorité de la concurrence rendra au gouvernement un avis sur les conditions de mutualisation et d'itinérance sur les réseaux mobiles. Parmi les sujets abordés, le « multiroaming » devrait fortement intéresser les Full-MVNO, dès lors qu'ils en sont interdits. Pour rappel, le « multiroaming » consiste à pouvoir changer de réseau hôte quand le Full-MVNO le souhaite.

 

Pour le moment, un opérateur virtuel peut disposer de plusieurs hôtes à la fois (Orange et SFR par exemple), mais ses clients sont bloqués soit sur l'un, soit sur l'autre. C'est ce qu'on appelle le « multisourcing ». Mais le « multiroaming », qui pourrait permettre à un client de MVNO de changer de réseau hôte n'importe quand en fonction de la qualité dudit réseau, est formellement interdit par les détenteurs de licence mobile.

21 commentaires
Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 21/01/13 à 14:52:42

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

3G + conditions économique raisonnables = non

Avatar de whiteman1414 INpactien
Avatar de whiteman1414whiteman1414- 21/01/13 à 14:59:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Édité par whiteman1414 le 21/01/2013 à 15:01
Avatar de Tatsu-Kan INpactien
Avatar de Tatsu-KanTatsu-Kan- 21/01/13 à 15:11:06

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est simple pourtant.

Les MVNO n'ont pas lieu d'exister.

C'est comme pour l'adsl a ses débuts.
Les tarifs exorbitants permettaient à tout un tas de parasites sans infrastructure de profiter du système. La baisse des coups à la limite du seuil de rentabilité à fait dégager tous les profiteurs.

Maintenant que Freemobile a attaqué durement les marges des opérateurs en place, la marge pour les parasites (MVNO) devient extrêmement faible, si ce n'est nulle.
Il faut donc s'attendre à une disparition complète des MVNO d'ici quelques années.

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 21/01/13 à 15:15:48

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Kanchelsis a écrit :

C'est simple pourtant.

Les MVNO n'ont pas lieu d'exister.

C'est comme pour l'adsl a ses débuts.
Les tarifs exorbitants permettaient à tout un tas de parasites sans infrastructure de profiter du système. La baisse des coups à la limite du seuil de rentabilité à fait dégager tous les profiteurs.

Maintenant que Freemobile a attaqué durement les marges des opérateurs en place, la marge pour les parasites (MVNO) devient extrêmement faible, si ce n'est nulle.
Il faut donc s'attendre à une disparition complète des MVNO d'ici quelques années.

Question de point de vue, pour moi les parasites, ce sont les opérateurs privés. un opérateur public, avec des MVNO privés ( mais contraint de faire un forfait sans marge pour les chomeurs, etc ... ) , ca irait peut être mieux...

Parce que au final, il va se passer quoi ? pour rester compétitif les opérateurs vont allez pleurer au chevet des collectivés locales et de l'état pour les aider à construire le réseau... et ca fera comme pour les autoroutes, l'état qui fnance, les opérateurs privés qui s'en mettent plein les poches derrière !

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 21/01/13 à 15:15:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mais gné pourquoi j'ai quasiment quie des doubles posts en ce moment ? .. a sworder merci

Édité par rsegismont le 21/01/2013 à 15:16
Avatar de the_frogkiller Abonné
Avatar de the_frogkillerthe_frogkiller- 21/01/13 à 15:22:44

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

rsegismont a écrit :

Question de point de vue, pour moi les parasites, ce sont les opérateurs privés. un opérateur public, avec des MVNO privés ( mais contraint de faire un forfait sans marge pour les chomeurs, etc ... ) , ca irait peut être mieux...

Parce que au final, il va se passer quoi ? pour rester compétitif les opérateurs vont allez pleurer au chevet des collectivés locales et de l'état pour les aider à construire le réseau... et ca fera comme pour les autoroutes, l'état qui fnance, les opérateurs privés qui s'en mettent plein les poches derrière !

Les opérateurs sont tous privés sauf qu'Orange a des contraintes en plus sur ses tarifs pour ne pas profiter de sa position dominante.
Les MVNO fonctionnent car les opérateurs se font énormément de marges ce qui laisse de la place en dessous. si on réduit la marge de 90% ça laisse moins de place aux MVNO.

Avatar de _Makaveli_ INpactien
Avatar de _Makaveli__Makaveli_- 21/01/13 à 15:37:08

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Kanchelsis a écrit :

C'est simple pourtant.

Les MVNO n'ont pas lieu d'exister.

C'est comme pour l'adsl a ses débuts.
Les tarifs exorbitants permettaient à tout un tas de parasites sans infrastructure de profiter du système. La baisse des coups à la limite du seuil de rentabilité à fait dégager tous les profiteurs.

Maintenant que Freemobile a attaqué durement les marges des opérateurs en place, la marge pour les parasites (MVNO) devient extrêmement faible, si ce n'est nulle.
Il faut donc s'attendre à une disparition complète des MVNO d'ici quelques années.

Relis le dossier de candidature de Free Mobile.

Les MVNOS DOIVENT exister par la régulation. Ce n'est pas une option.

Avatar de flagos_ INpactien
Avatar de flagos_flagos_- 21/01/13 à 15:54:05

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Kanchelsis a écrit :

C'est simple pourtant.

Les MVNO n'ont pas lieu d'exister.

C'est comme pour l'adsl a ses débuts.
Les tarifs exorbitants permettaient à tout un tas de parasites sans infrastructure de profiter du système. La baisse des coups à la limite du seuil de rentabilité à fait dégager tous les profiteurs.

Maintenant que Freemobile a attaqué durement les marges des opérateurs en place, la marge pour les parasites (MVNO) devient extrêmement faible, si ce n'est nulle.
Il faut donc s'attendre à une disparition complète des MVNO d'ici quelques années.

Un Free-fanboy qui se réjouit de la disparition d'une concurrence. J'espère vraiment que les MVNO ne vont pas disparaitre comme pour l'adsl.

On voit d'ailleurs très bien sur l'adsl que les 4 gros s'entendent sur les prix (ils sont tous alignés, c'est formidable) et que tout est fait pour empêcher un nouvel acteur d'émerger.

Quel que soit le secteur, la concurrence c'est bon pour nous.

Avatar de Minikea INpactien
Avatar de MinikeaMinikea- 21/01/13 à 16:04:53

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

flagos_ a écrit :

Un Free-fanboy qui se réjouit de la disparition d'une concurrence. J'espère vraiment que les MVNO ne vont pas disparaitre comme pour l'adsl.

On voit d'ailleurs très bien sur l'adsl que les 4 gros s'entendent sur les prix (ils sont tous alignés, c'est formidable) et que tout est fait pour empêcher un nouvel acteur d'émerger.

Quel que soit le secteur, la concurrence c'est bon pour nous.

une concurrence qui ne peut, par définition, pas concurrencer son fournisseur, ça ne sert pas à grand chose, non?

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 21/01/13 à 16:07:37

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

mouais bof. On peut pas dire qu'ils aient fait bouger grand chose les MVNO. Ca ressemblait plus à un alibi pour les opérateurs installés.

MVNO: allez filez nous un truc on sait que vous faites des marges de folie.
OP: Chut faut pas que ça se sache.
MVNO: on va l'dire à tout le monde
OP: OK. Vous baissez légèrement les prix pour faire croire à de la concurrence et on se partage la marge à 50/50. Et venez pas pleurer vous avez pas d'infrastructure à construire

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3