Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Selon François Hollande, Google participera au financement de la presse

Avec ou sans son consentement

Lors de ses vœux accordés à la presse il y a quelques heures, François Hollande a confirmé que les moteurs de recherche devront ouvrir leur portefeuille pour aider la presse. Pour le moment, le président de la République espère que les éditeurs de presse et les moteurs de recherches arriveront à trouver une solution par eux-mêmes. Mais si les négociations venaient à échouer, une loi sera alors soumise au Parlement.

 

Les rapports avec la presse sont difficiles pour Google depuis quelques années. Si un accord a finalement été trouvé en Belgique, après de très longues années de lutte, le moteur de recherche fait face à de nombreuses oppositions dans certains pays européens. En Irlande, la presse n'hésite plus à demander une rétribution financière pour un simple lien, en Allemagne, la simple citation pourrait coûter cher aux agrégateurs d'actualités, et la Suisse, l'Italie et le Portugal ne sont pas en reste.

 

En France, la période n'est pour l'instant qu'au stade des discussions entre éditeurs de presse et Google. Mais pour François Hollande, ces négociations ont intérêt à aboutir. « Il est normal que ceux qui tirent profit de l'information produite par votre travail participent à sa prise en charge, ce sera le sens de la participation des moteurs de recherche au financement de la presse » a ainsi affirmé devant les journalistes français le président.

« Il y aura une disposition législative ou fiscale » 

Et si les négociations échouent d'ici la fin du mois, date butoir donnée par le gouvernement ? « Il y aura une disposition législative ou fiscale » a promis l'ex-secrétaire du PS, confirmant des anciens propos prononcés par Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, ou encore par Fleur Pellerin, la ministre de l'économie numérique.

 

Aurélie Filippetti, justement, a profité des vœux du président pour aborder le sujet auprès de notre confrère Lexpansion.com : « Je suis confiante. Je pense qu'ils entendent nos arguments, d'autant plus qu'il y a eu un accord en Belgique et que l'Allemagne et l'Italie commencent à se mobiliser sur la question. »

« Cherchez l'erreur » 

Christophe Barbier, le directeur de la rédaction de L'Express, était aussi présent lors de ces vœux. Fidèle à ses habitudes, le journaliste a donc tweeté sur le sujet, annonçant simplement que « Les moteurs de recherche participeront au financement de la presse ». Et les réponses de ses abonnés sur Twitter n'ont pas tardé :



 

Si certains éditeurs de presse (pas tous) sont pour la taxe dite Google, du côté des lecteurs, l'avis semble donc un brin différent.

95 commentaires
Avatar de Khalev Abonné
Avatar de KhalevKhalev- 16/01/13 à 16:56:31

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est quand les voeux aux FAIs pour voir si leur sort la même chose?

Avatar de Rybus INpactien
Avatar de RybusRybus- 16/01/13 à 16:57:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Quand on voit que les articles de la presse en ligne pour les principaux journaux ne sont que de simples copies des dépêches AFP avec un peu (ou pas) d'enrobage et qu'ils demandent une rémunération pour cela, c'est se foutre de la gueule du monde.
D'autant que s'ils ne veulent vraiment pas du trafic du Google, le robot.txt ça se modifie. Mais non, ils ont besoin du trafic de Google.
Donc comme il a été dis par @illambias, on ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière...

Edit : ce message ne s'adresse pas a PCI et son contenu, bien entendu.

Édité par kanalkyte le 16/01/2013 à 16:58
Avatar de bombo INpactien
Avatar de bombobombo- 16/01/13 à 16:57:45

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

J'trouve ça débile de faire payer Google pour ça, j'ai juste l'impression qu'ils essayent de récupérer leurs impôts comme ça alors qu'il devrait plutôt les attaquer sur ce pour quoi ils pêchent.

Avatar de kof2006 INpactien
Avatar de kof2006kof2006- 16/01/13 à 16:58:23

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Il y a quelques années, c'était l'inverse. Les éditeurs devaient payer pour figurer dans les moteurs de recherche ou annuaires.

Avatar de DarKCallistO INpactien
Avatar de DarKCallistODarKCallistO- 16/01/13 à 16:59:09

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Et si demain Google est ruiner (cas improbable),ils vont trouver les sous dans leurs chapeaux magique ? J'dis ça,j'dis rien,mais dans le secteur des nouvelles technologies,le vent a vite fait de tourner...

J'aime ce sentiment de confiance autour de l'état,ça évite de se poser de vrai question.

Édité par DarKCallistO le 16/01/2013 à 17:01
Avatar de anonyme_2b5fa94bc2f4c01a256748f7c0ddb5e4 INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

kof2006 a écrit :

Il y a quelques années, c'était l'inverse. Les éditeurs devaient payer pour figurer dans les moteurs de recherche ou annuaires.

Du coup dans quelque années ce sera de nouveau le cas et avec cet argent google payeras la taxe ^^

Sinon tres bonne loi ca permet d'augmenter la barriere a l'entree de la creation de moteur de recherche et renforce le coté monopole de google en diminuant les risque d'apparition de concurent

Édité par Pvond le 16/01/2013 à 17:01
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 16/01/13 à 17:05:06

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

« Il est normal que ceux qui tirent profit de l'information produite par votre travail participent à sa prise en charge, ce sera le sens de la participation des moteurs de recherche au financement de la presse »

C'est beau. On dirait du Sarkozy.

Avatar de Freud INpactien
Avatar de FreudFreud- 16/01/13 à 17:05:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Faut bien remercier ses amis (et électeurs) qui ont bashé son rival pendant 5 ans...

Ça, plus la niche fiscale des journalistes, faut croire que ça marche, le clientélisme.

Avatar de DarKCallistO INpactien
Avatar de DarKCallistODarKCallistO- 16/01/13 à 17:07:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ricard a écrit :

C'est beau. On dirait du Sarkozy.

Avec une cravate de travers,ça change tout.

Avatar de alainsuline INpactien
Avatar de alainsulinealainsuline- 16/01/13 à 17:15:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

L'industrie du divertissement va se précipiter dans la brèche! demain se sera Google qui payera les salaires des stars, Google financera l'exception culturelles française et ses 85 % d'échecs commerciaux.... Ils sont vraiment trop fort à Paris pour faire pression sur nos politiques, nos élus etc...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10