Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] Facebook menacé en Allemagne pour son refus de l'anonymat

Riposte graduée
Mise à jour : Critiqué par le commissaire allemand du Centre Indépendant pour la Protection de la Vie Privée de Schleswig-Holstein en raison de l’obligation faite à ses utilisateurs d’utiliser des informations réelles (voir ci-dessous), Facebook est revenu vers nous hier. « Concernant la question de l’anonymat, il appartient à chaque société de déterminer sa propre politique », nous a tout d’abord expliqué un porte-parole de Facebook France. L’entreprise a ensuite balayé d’un revers de la main les accusations formulées à son égard, estimant qu’elle « est en conformité » avec le gendarme européen de la protection des données, le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD).

La société de Mark Zuckerberg ne semble par conséquent pas vouloir lâcher du lest, et campe sur ses positions. Vantant les mérites de son réseau « fondé sur l’authenticité et sur la prise de responsabilité de chaque utilisateur », Facebook « considère que l’identité réelle des utilisateurs, contrairement à de nombreux réseaux sociaux sur Internet, est une donnée essentielle ». 

Article du 8 janvier : Outre-Rhin, le Centre Indépendant pour la Protection de la Vie Privée (ULD), une commission du Land allemand de Schleswig-Holstein, vient de menacer Facebook et son célèbre patron d’une amende de 20 000 euros. Le motif ? Le célèbre réseau social n’autorise pas l’ouverture de comptes anonymes, ce qui serait contraire à la législation allemande.

facebook inscription

 

Comme le rapporte le Guardian, une première lettre a été expédiée en Californie à destination de Mark Zuckerberg, et une seconde en Irlande, où se trouve le siège social européen de Facebook. Signé par Thilo Weichert, commissaire du Centre Indépendant pour la Protection de la Vie Privée, ce courrier contenait l’avertissement suivant : si Facebook n’autorise pas les internautes allemands à avoir un compte anonyme sur son réseau social, alors l’entreprise américaine pourrait s’exposer à des sanctions pécuniaires, de l’ordre de 20 000 euros.

 

En cause d’après Thilo Weichert, l’obligation imposée par Facebook à ses utilisateurs d’utiliser leurs informations personnelles réelles, et non pas de pseudonyme. « Il est inacceptable qu’un portail américain comme Facebook viole la législation allemande en matière de protection des données, sans qu’il n’y ait d’opposition ni de fin en vue ». Si l’on regarde les conditions d’inscription au réseau social de Mark Zuckerberg, on observe effectivement qu’il est prévu que les utilisateurs de Facebook « donnent leur vrai nom et de vraies informations les concernant ». « Nous vous demandons de nous aider à ce que cela ne change pas », est-il également précisé.

 

facebook conditions

Capture d'écran - Conditions d'utilisation de Facebook


Il n’en demeure pas moins que la menace d’une amende de 20 000 euros ne doit guère faire frémir l’entreprise américaine, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 3,711 milliards de dollars en 2011, soit plus de 2,8 milliards d’euros... Nous avons quoi qu'il en soit contacté Facebook, et attendons encore une réponse de leur part.

« J’aime »

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Thilo Weichert s’en prend à Facebook. En août 2011, le commissaire à l’ULD jugeait en effet que la fonction « J’aime » était illégale en Allemagne, en ce qu’elle conduisait à la création de profils destinés à être analysés. À l’époque, il expliquait que ce procédé permettait à l’entreprise américaine de construire une base de données des habitudes et des personnes à l’insu des utilisateurs.

63 commentaires
Avatar de abitbool INpactien
Avatar de abitboolabitbool- 08/01/13 à 09:15:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

20 000 €, voilà qui risque de couler Facebook :$

Avatar de athlonx2 INpactien
Avatar de athlonx2athlonx2- 08/01/13 à 09:22:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

abitbool a écrit :

20 000 €, voilà qui risque de couler Facebook :$

+1

Oui, ça doit lui faire une de ces peur !!

Avatar de WereWindle Abonné
Avatar de WereWindleWereWindle- 08/01/13 à 09:27:10

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

L'Actu a écrit :

En août 2011, le commissaire à l’ULD jugeait en effet que la fonction « J’aime » était illégale en Allemagne, en ce qu’elle conduisait à la création de profils destinés à être analysés. À l’époque, il expliquait que ce procédé permettait à l’entreprise américaine de construire une base de données des habitudes et des personnes à l’insu des utilisateurs.

Parce qu'il pensait vraiment que FB proposait son service sans aucune contrepartie
Y a vraiment que le "à l'insu de ses utilisateurs" qui puisse être utilisé/critiqué... (et encore, je suis persuadé que c'était écrit dans les CGU, quelque part)

abitbool a écrit :

20 000 €, voilà qui risque de couler Facebook :$

clairement

Avatar de scriptograph INpactien
Avatar de scriptographscriptograph- 08/01/13 à 09:27:30

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Faire comme moi, utiliser un pseudonyme dans la vie courante.
Même mes employeurs et clients ne m'appellent pas par mon mon prénom.

Lors d'un licenciement économique il y a une dizaine d'année, ils se sont
demandé qui était cette personne sur la liste... Ben c'est moi.

Alors cette news laissez moi rire. Que FB aille prouvé que mon pseudo n'est pas
mon prénom.

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 08/01/13 à 09:27:42

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Condamné pour refus de l'anonymat... C'est quand même n'importe quoi, si on veut être anonyme on ne va pas sur facebook et puis c'est tout. Allez, attaquons la BNP car on a pas le droit d'ouvrir un compte anonyme!

Avatar de Khalev Abonné
Avatar de KhalevKhalev- 08/01/13 à 09:29:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

jinge a écrit :

Condamné pour refus de l'anonymat... C'est quand même n'importe quoi, si on veut être anonyme on ne va pas sur facebook et puis c'est tout. Allez, attaquons la BNP car on a pas le droit d'ouvrir un compte anonyme!

Dura lex sed lex.

Et je ne trouve pas si idiot d'obliger par la loi la possibilité de créer un compte anonyme.

Avatar de kwak-kwak INpactien
Avatar de kwak-kwakkwak-kwak- 08/01/13 à 09:29:31

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ce n'est quand même pas difficile de créer un compte anonyme sur Facebook: Il suffit juste d'utiliser un pseudo pouvant passer un vrai nom de la vie courante.
Des noms comme Hank Hormoa, Al Colique, Geoffroy Soulakuet ou même Lapi Nouhière ne posent aucun problème.

Avatar de Khalev Abonné
Avatar de KhalevKhalev- 08/01/13 à 09:30:30

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

jinge a écrit :

Condamné pour refus de l'anonymat... C'est quand même n'importe quoi, si on veut être anonyme on ne va pas sur facebook et puis c'est tout. Allez, attaquons la BNP car on a pas le droit d'ouvrir un compte anonyme!

Dura lex sed lex.

Et je ne trouve pas si idiot d'obliger par la loi la possibilité de créer un compte anonyme.

HS: OMG la page d'erreur 37!!!

Avatar de athlonx2 INpactien
Avatar de athlonx2athlonx2- 08/01/13 à 09:31:38

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

kwak-kwak a écrit :

Ce n'est quand même pas difficile de créer un compte anonyme sur Facebook: Il suffit juste d'utiliser un pseudo pouvant passer un vrai nom de la vie courante.
Des noms comme Hank Hormoa, Al Colique, Geoffroy Soulakuet ou même Lapi Nouhière ne posent aucun problème.

T'as oublié Alain Bécile...

Avatar de Marc4444 Abonné
Avatar de Marc4444Marc4444- 08/01/13 à 09:34:07

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ils ont aussi leur lot de rigolos les allemands au gouvernement

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7