Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Windows 10 : la version 20H2 dévoile ses nouveautés, dont un menu Démarrer remanié

Petit pimousse
Logiciel 11 min
Windows 10 : la version 20H2 dévoile ses nouveautés, dont un menu Démarrer remanié

On attendait une révision semestrielle mineure de Windows 10 pour cette fin d'année, à peine plus perceptible qu'un Patch Tuesday. Microsoft introduit finalement des modifications d'interface, dont celle en préparation depuis plusieurs mois pour le menu Démarrer.

Il y a cinq ans, presque jour pour jour, Windows 10 était lancé. Depuis, le système d'exploitation est passé par bon nombre d'évolutions majeures. Elles sont maintenant semestrielles. L’année dernière cependant, après une édition 1903 riche en nouveautés, Microsoft avait publié une 1909 n’apportant que peu de fonctions.

L’éditeur n’y avait essentiellement inséré que des correctifs de fiabilité et des optimisations diverses. On trouvait çà et là quelques apports, comme l’ajout rapide d’évènement depuis le calendrier de la barre des tâches, mais la 1909 était finalement loin d’une de ces grandes révisions semestrielles auxquelles Microsoft nous avait habitué.

Beaucoup s’étaient alors posé la question : et si ce cycle se reproduisait chaque année ? On aurait alors une version réellement majeure au printemps, puis une autre à l’automne consacrée aux corrections et optimisations. Mais non : Microsoft répond sur le sujet qu’il s’agissait d’une exception.

Pourtant, jusqu’à très récemment, la 20H2 devant être finalisée d'ici la fin de l'année n’avait pas la moindre nouvelle fonction visible. Alors même que Microsoft avait juré sur ses grands dieux qu’on ne l’y reprendrait plus. Patatras, changement de cap avec la préversion 19042.421, distribuée récemment dans le canal Bêta.

Ce qu’était la 20H2 jusqu’à présent

La prochaine version semestrielle se positionnait comme une simple mouture d’entretien : des correctifs, encore et encore, ainsi que quelques améliorations.

La longue liste publiée par Microsoft mentionne des problèmes très variés : une erreur « kernel security check failure » en sortie de veille quand le système cherche à réveiller des périphériques Bluetooth, des imprimantes parfois invisibles, certaines fonctions du contrôle parental inopérantes sur des appareils ARM64, des soucis avec certaines connexions cellulaires ou encore l’impossibilité parfois de créer des pools de stockage depuis le panneau de configuration.

Les améliorations concernaient surtout la sécurité, plus particulièrement le module Advanced Threat Protection (ATP) de Microsoft Defender. Il reconnait ainsi mieux les injections de code malveillantes et les chemins d’accès non-ASCII. Mais rien de visible, jusqu’à ce que la dernière build du canal Bêta vienne tout à coup apporter des modifications d’interface.

Le menu Démarrer rafraichi

C’est le changement le plus visible de la mise à jour 20H2, et il avait été promis par Microsoft, qui n’avait pas précisé de timing. Surprise bienvenue, car on en finit enfin avec les carrés de couleurs vives hérités de Windows 8.1. Si cela ne vous plait toujours pas, vous pouvez cacher les groupes de vignettes d'un clic droit pour les « détacher » du menu Démarrer. 

L’ensemble est beaucoup plus léger : le fond du menu ne change pratiquement pas, mais les icônes reposent à droite dans des carrés neutres et légèrement transparents. Dans la liste des applications il n'y en a plus aucun. Fini le contraste parfois violent entre la couleur dominante d’une icône et son fond de couleur.

Windows 10 20H2Windows 10 20H2
Avant et après le changement

Windows 10 accentue également l’ombre derrière chaque icône. Certaines n’en possédaient d’ailleurs pas, comme Edge. Elle donne un peu plus de « vie » à une zone qui aurait pu sinon sembler monotone.

Cette sensation de légèreté se retrouve encore davantage dans la liste des applications. N’affichant qu’une seule colonne, les icônes ne pouvaient pas s’appuyer sur une organisation en grille donnant une structure à l’ensemble. En cas d’application unique dans une lettre, on se retrouvait avec un carré de couleur un peu perdu. La taille réduite des icônes nuisait également à la lisibilité.

Le changement est un vrai progrès. Il accentue clairement la cohérence du menu Démarrer, que ce soit en thème clair ou sombre. Dans ce dernier, le renouvellement est identique : vignettes légèrement plus claires pour la zone épinglée, icônes posées à même le menu à gauche. Le tout se marie bien avec les nouvelles icônes introduites il y a quelques mois pour les applications courantes (Calculatrice, Courrier, Calendrier…).

La préversion apporte d’ailleurs de nouveaux dossiers, au jaune beaucoup plus vif. C’est une petite cassure ergonomique, car le menu Démarrer reprenait jusqu’ici ceux de l’Explorateur. En attendant que ce dernier soit renouvelé – il finira bien par l’être un jour – le menu aura sa propre représentation graphique des dossiers.  

Windows 10 20H2Windows 10 20H2

Les onglets Edge dans le Alt + Tab

Voilà une nouveauté que tout le monde n’appréciera pas forcément. Il faut actuellement une préversion du canal Canary ou Dev du navigateur pour qu’elle fonctionne. Par défaut, le comportement du Alt + Tab prend maintenant en charge les onglets ouverts dans Edge.

Plutôt que de n’y voir que les fenêtres d’applications, on pourra ainsi y voir toutes les pages web. Bien sûr, plus il y aura d’onglets ouverts, plus la vue sera chargée. Probablement conscient que le changement déplaira à certains, l’éditeur a placé un réglage qu’il vaut mieux connaître dans Paramètres > Système > Multitâche, dans laquelle une zone Alt + Tab a fait son apparition. Le réglage et ses options sont pour l’instant en anglais et se repèrent d’autant mieux.

On pourra y désactiver complètement le nouveau comportement. Mais à mi-chemin, Windows 10 permet également de ne faire apparaitre que les trois ou cinq onglets les plus récents. Ce réglage nous parait plus « logique », puisque l’on peut être amené à revenir rapidement sur un site récemment consulté, sans devoir analyser l’intégralité de la liste.

Windows 10 20H2Windows 10 20H2

Les sites épinglés affichent maintenant tous les onglets ouverts

Windows possède depuis longtemps la faculté d’afficher toutes les instances d’une application ouverte au survol de la souris dans la barre des tâches sur son icône. Étrangement, le nouvel Edge ne permet pas d’afficher les onglets ouverts de cette manière. Microsoft a donc là encore ajouté une solution à mi-chemin.

Désormais, lorsqu’un site est épinglé dans la barre des tâches – donc installé comme application – un survol de son icône affichera une prévisualisation de tous les onglets ouverts du même site. Pour en profiter, il faut également utiliser le canal Canary ou Dev du navigateur.

Selon Microsoft, ce nouveau comportement doit refléter celui des autres applications. Après tout, à moins d’avoir désactivé un paramètre, toutes les instances d’une même application peuvent se retrouver avec les fameuses vignettes. Cet ajout est donc à placer sous le signe de la cohérence. Il nous semble cependant situationnel, car les sites sont épinglés sous forme d’applications et s’utilisent, le plus souvent, seuls.

De notre côté, on aurait aimé un « mix » de cette fonction et des paramètres du Alt + Tab : permettre à Edge d’afficher directement les trois ou cinq derniers onglets consultés, plutôt que de limiter la fonction aux seuls sites épinglés.

Un peu de neuf pour les notifications

L’apparence des notifications évolue elle aussi. Microsoft semble s’être enfin mis d’accord sur ce qui devait apparaître dans l’encadré. Le nom de l’application ou du service concerné est donc désormais précédé de son icône, et la flèche tournée vers la droite – supposée symboliser le renvoi vers le centre de notifications – est remplacée par… une bonne vieille croix, tout simplement.

On apprécie cette volonté de cohérence, mais quitte à utiliser les icônes des applications, pourquoi ne pas reprendre le même modèle que dans le menu Démarrer ? À moins que ce point n’évolue dans une prochaine préversion, on retrouvera donc les aplats de couleur dans les notifications, où ils ont manifestement trouvé refuge.

À savoir également, Microsoft a changé le comportement par défaut du mode Concentration, qui permet pour rappel de ne pas être dérangé par les notifications. Désormais, il n’affichera plus les résumés qui peuvent apparaître une fois de temps en temps pour se rappeler au bon souvenir de l’utilisateur. On peut cependant réactiver l’ancien comportement dans les Paramètres.

Windows 10 20H2Windows 10 20H2

Paramètres : l’import de l’ancien panneau de configuration continue

Puisque l’on en parle, les Paramètres continuent à recevoir des éléments de l’ancien panneau, des années après le début d’un transfert si progressif qu’il semble ne jamais devoir finir. Microsoft y déplace cette fois les informations de la page Système, désormais placées dans Paramètres > Système > À propos.

On retrouve la vue de synthèse, avec nom de l’appareil, processeur, quantité de RAM, type de système, l’édition de Windows 10, sa version ou encore son numéro de build. Les liens destinés à ouvrir l’ancien panneau ouvriront cette page désormais.

Chaque lot d’informations peut être copié, puis collé dans une autre application, par exemple pour transmettre rapidement les caractéristiques de sa machine à un contact pour du support technique par exemple. On veillera d’ailleurs à supprimer les ID de périphérique et produit si ces informations ne sont pas nécessaires.

Windows 10 20H2

Tout en haut, Windows indique si l’ordinateur est « surveillé et protégé ». Des éléments de langage pas très heureux, mais qui renvoient simplement au statut général de sécurité. Le lien « Voir les détails dans la sécurité Windows » ouvre le panneau dédié, qui contient le statut des différentes protections : antivirus, compte, pare-feu, applications, etc.

Microsoft demande d’ailleurs aux testeurs de signaler s’ils s’appuient sur l’ancien panneau pour des réglages qu’ils ne peuvent trouver que là-bas. On s’étonne que l’éditeur pose encore la question, cinq ans après l’introduction de Windows 10.

Portables hybrides : là aussi, un nouveau comportement par défaut

Depuis la mise à jour Mai 2020, une notification apparait lorsque l’on décroche le clavier d’un ordinateur portable hybride. Elle laisse le choix : l’utilisateur souhaite-t-il basculer en mode tablette ? S’il refusait, un mode tablette spécifique était activé, à mi-chemin entre le classique et le bureau.

Avec la version 20H2, la question n’est plus posée : le portable bascule automatiquement dans ce mode, avec quelques améliorations pour le tactile au passage. Ce comportement peut être changé dans la section Paramètres > Système > Tablette pour revenir à l’ancien.

Plusieurs finitions ont en outre été apportées. Par exemple, pas de bascule rapide sur les appareils sans écran tactile, pour éviter certains cas où les utilisateurs pouvaient rester bloqués en mode tablette. En outre, plusieurs routines interviennent désormais pour déterminer le mode dans lequel Windows est lancé, en tenant compte notamment du dernier mode utilisé et de la présence ou non du clavier pendant le démarrage.

Une barre des tâches plus personnelle au premier lancement

Voilà un changement qui sera davantage lié aux intégrateurs et à la configuration des machines après le premier démarrage. Microsoft souhaite que sa barre des tâches affiche d’emblée certaines icônes pour refléter la manière dont une personne a configuré son PC pour la première fois.

Par exemple, l’Assistant Téléphone ou l’application Xbox, selon ce qui a été paramétré pendant les étapes de configuration suite au premier démarrage. Ce n’est pas une grande évolution. Microsoft évoque une tentative de personnaliser davantage la barre pour mieux accompagner un nouveau client.

D’ailleurs, installer la mise à jour ne modifie pas la barre pour les machines déjà configurées.

Windows 10 20H2

Pourquoi un tel changement de programme ?

Depuis le remaniement des canaux de test, on sait que le canal bêta est dédié à la prochaine révision semestrielle, tandis que Dev contient les nouveautés prévues pour plus tard. Dès lors, puisque le programme de la 20H2 était connu, pourquoi ces changements tout à coup ? Plusieurs pistes ont été évoquées ici et là.

On retrouve par exemple l’idée d’une réaction face à Big Sur, la prochaine révision de macOS. Apple offre un sérieux ravalement de façade, très inspiré d’iOS. Il s’agirait alors d’occuper en quelque sorte l’espace médiatique cet automne, afin de montrer que la situation évolue également chez Microsoft. L’éditeur parle beaucoup plus intensément de design depuis deux ans (encore récemment avec l’offre 365), dont acte.

Une autre piste, que l’on retrouve souvent dans la presse, est celle d’un calendrier bouleversé. Microsoft aurait bien l’intention de créer le fameux roulement pressenti avec une version printanière majeure, puis une automnale mineure. Mais Windows 10X, qui sortirait au printemps prochain, viendrait tout chambouler.

Le système, conçu au départ pour les appareils à deux écrans, aurait l’attention pendant tout le premier semestre, Microsoft devant préciser sa stratégie. Les changements ergonomiques auraient alors dû attendre la 21H2. Trop long. On ne sait donc pas pourquoi cette accélération subite, mais personne ne devrait vraiment se plaindre de ces améliorations, dont la plupart sont d’ailleurs désactivables.

Le contenu de l’actuelle préversion ne devrait plus changer d’ici l’automne. Il est possible cependant que certains détails évoluent avec les prochaines builds. On pense notamment aux aplats de couleurs accompagnant les icônes dans les notifications, qui n’ont rien à faire là.

Notez que vous pouvez tester vous-mêmes ces changements, en passant par le programme Insider (Paramètres > Mise à jour et sécurité > Programme Windows Insider) et en choisissant le canal bêta. Comme toujours, l'opération n'est pas anodine. Il est recommandé de faire les tests sur un ordinateur dédié pour éviter les incompatibilités et bugs divers.

Windows 10 20H2

79 commentaires
Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 30/07/20 à 16:23:43

« on en finit enfin avec les carrés de couleurs vives hérités de Windows 8.1 »
→ Et pour les gens qui les appréciaient, ces carrés colorés (quitte à ce qu’ils soient une minorité, il y en a) ? :pleure:

Avatar de darkweizer Abonné
Avatar de darkweizerdarkweizer- 30/07/20 à 16:26:03

Ahhh ! Enfin du vrai mode sombre dans le menu démarrer :bravo:.
Par contre je remarque que seul Firefox fait cela avec les onglets, permettre via un ctlr + tab de naviguer à travers les onglets mais en fonction de son historique de visualisation des onglets ! Je n'ai pas trouvé sur chrome ni edgium. Et c'est franchement pratique, je suis totalement perdu quand je vais sur un autre navigateur que Firefox à cause de ça ^^. Obligé de prendre ma souris pour aller sur l'onglet que j'ai envie. Impossible de swicher alternativement entre 2 onglets rapidement si on en a plus que 2 :craint:

Édité par darkweizer le 30/07/2020 à 16:27
Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 30/07/20 à 17:07:17

darkweizer a écrit :

Par contre je remarque que seul Firefox fait cela avec les onglets, permettre via un ctlr + tab de naviguer à travers les onglets mais en fonction de son historique de visualisation des onglets ! Je n'ai pas trouvé sur chrome ni edgium. Et c'est franchement pratique, je suis totalement perdu quand je vais sur un autre navigateur que Firefox à cause de ça ^^. Obligé de prendre ma souris pour aller sur l'onglet que j'ai envie. Impossible de swicher alternativement entre 2 onglets rapidement si on en a plus que 2 :craint:

Vivaldi permet au choix de cycler soit dans l’ordre des onglets de la barre d’onglets, soit en fonction des derniers onglets visités. Tu parles de ça ?

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 30/07/20 à 17:10:18

Mouais ... je suis sous Windows pour le coté pratique (compatibilité de la plupart des applis / jeux), mais force est de constater que niveau interface, c'est la bérézina depuis Windows 8, et les "améliorations" de l'interface sortent à un rythme proche de l'immobilisme.

Le pire c'est le panneau de paramètres je pense : au delà du 1er panneau, on a aucun élément d'interface, on est obligé de tout lire pour trouver ce qu'on cherche. Y'a vraiment des gens qui trouvent ça pratique ? (c'est une vraie question)

Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 30/07/20 à 17:11:11

À quand l'équivalent du comportement d'android quand la batterie approche le seuil d'arrêt automatique? À chaque fois, je peste contre windows et Linux (debian et mint en ce qui me concerne), car il n'y a pas l'équivalent. Ce serait tellement simple de collorer la barre des tâches en orange 10% avant la coupure sèche.

Avatar de PercevalIO INpactien
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 30/07/20 à 17:22:09

C'est donc toi les 0,1% de satisfaits ? 🤣
Je pense que ce sera faisable via un logiciel tiers, ou peut-être sur un thème à haut contraste ?

Avatar de xouboudou Abonné
Avatar de xouboudouxouboudou- 30/07/20 à 17:36:02

Toujours pas possible de virer Edge :/

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 30/07/20 à 17:38:29

J’espère qu'on pourra toujours se débarrasser complètement des tuiles, voire simplifier son masquage, parceque là c'est un peu galère.

Par contre le "déplacement des informations de la page Système", j'appelle plutôt ca un renommage de la section, il s’appelait "Informations système" avant et là "A propos" mais il se trouve exactement à la même place et a les mêmes infos, hormis les détails de la sécurité de l'ordinateur qui sont eux vraiment déplacés (en tout cas par rapport à la 1903)

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 30/07/20 à 18:02:28

UtopY-Xte a écrit :

J’espère qu'on pourra toujours se débarrasser complètement des tuiles, voire simplifier son masquage, parceque là c'est un peu galère.

OpenShell (fork de feu ClassicShell) :chinois:
Je le mets sur tous les postes W10 que j'utilise régulièrement, avec le Menu Démarrer style W7, et c'est nettement plus fonctionnel que les tuiles. Au moins je retrouve mes programmes lancés le plus souvent dans la colonne de gauche, et les fichiers récemment ouverts dans les sous-menus de ceux-ci, comme dans le vrai Menu Démarrer W7... Et surtout, on retrouve le "Changer d'utilisateurs" qui a disparu avec le nouveau Menu Démarrer :D

M'enfin je me demande franchement ce que fout MS depuis un certain temps sur l'ergonomie. W10 est moins pratique que 7 pour Démarrer, Outlook 2016 est nettement moins lisible que le 2010 (même si au 1er abord il paraît plus moderne), Paramètres n'en parlons pas...

Édité par Patch le 30/07/2020 à 18:06
Avatar de jeje07bis INpactien
Avatar de jeje07bisjeje07bis- 30/07/20 à 18:17:26

"Puisque l’on en parle, les Paramètres continuent à recevoir des éléments
de l’ancien panneau, des années après le début d’un transfert si
progressif qu’il semble ne jamais devoir finir."

J'aurais pas dit mieux! :mdr:

ça fait juste depuis la sortie de windows 8, soit depuis 2012, qu'll y a 2 panneaux de configurations. 8 ans quoi!!!! huit!!! bordel, ils foutent quoi????

Sinon je n'ai pas le nouveau menu démarrer, je suis toujours sur l'ancien. Comprends pas pourquoi.
Mais comme j'utilise open shell, ça ne m'empêche pas de dormir.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8
  • Introduction
  • Ce qu’était la 20H2 jusqu’à présent
  • Le menu Démarrer rafraichi
  • Les onglets Edge dans le Alt + Tab
  • Les sites épinglés affichent maintenant tous les onglets ouverts
  • Un peu de neuf pour les notifications
  • Paramètres : l’import de l’ancien panneau de configuration continue
  • Portables hybrides : là aussi, un nouveau comportement par défaut
  • Une barre des tâches plus personnelle au premier lancement
  • Pourquoi un tel changement de programme ?
S'abonner à partir de 3,75 €