Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Comment rediriger un sous-domaine vers le site de votre choix ?

Genre 42.kimetrak.fr
Internet 5 min
Comment rediriger un sous-domaine vers le site de votre choix ?
Crédits : Nastco/iStock

Lorsque vous achetez un nom de domaine, vous avez la possibilité de rediriger une infinité de sous-domaine vers les sites et serveurs de votre choix. Une pratique simple, qui peut avoir son intérêt.

Vous avez acheté votre premier nom de domaine récemment ou vous en aviez déjà un à votre disposition ? Il est possible de l'utiliser de différentes manières. Vous pouvez bien entendu vous créer une adresse email personnalisée, ou héberger un site internet. Mais aussi renvoyer vers différentes pages liées à votre activité grâce aux sous-domaines.

En effet, si vous avez un profil sur différentes plateformes, un CV en ligne ou même une clé PGP et que vous souhaitez les mettre en avant avec une URL simple à retenir (pour vous ou vos contacts), c'est une solution intéressante.

Voici comment faire, de manière manuelle et parfois simplifiée.

Il était une fois le DNS

Commençons par « l'instant Bortzmeyer », en évoquant rapidement le DNS et le rôle qu'il va jouer dans le cas qui nous occupe aujourd'hui. C'est lui qui fait le lien entre l'URL que vous composez pour accéder à un site, ou tout du moins son nom de domaine, et l'adresse IP du serveur où il est hébergé. Une procédure qui consiste à remonter une chaîne.

Imaginons que vous aviez acheté jeandeauh.fr. Si vous tentez de vous y connecter, votre résolveur DNS contactera les serveurs racines (.), renvoyant à ceux du domaine de premier niveau (TLD, « fr » et donc l'AFNIC dans notre exemple), puis de second niveau (SLD, « jeandeauh » ). Là, c'est votre hébergeur qui répond, le sous-domaine est le prochain sur la liste.

Chacun de ces éléments est une « zone » DNS, avec son responsable. Pour le domaine que vous avez acheté et ses sous-domaines, c'est vous. Dans son interface de gestion, l'hébergeur vous permet d'éditer cette zone DNS et ses enregistrements, qui peuvent être de différents types : A, AAAA, CNAME, MX, SRV, TXT, etc. Une liste est disponible ici.

Votre hébergeur en a créé par défaut, mais vous pouvez les modifier, en ajouter, supprimer, etc. Pour rediriger un sous-domaine, c'est exactement ce qu'il faut faire. Modifier la zone DNS pour qu'il pointe vers la page que l'on souhaite. Vous ne savez pas comment faire ? Pas de panique, votre hébergeur s'y attendait.

Créer une redirection, simple comme quelques clics

Il existe en général une fonctionnalité de création des redirections, qui prend la forme d'un simple formulaire. Pour ce premier cas, nous effectuons la manipulation dans l'interface d'OVHcloud, mais elles sont toutes similaires.

Dans l'onglet Redirection, on clique donc sur Ajouter une redirection. Ici, il faut choisir le sous-domaine concerné : nous allons commencer par renvoyer twitter.jeandeauh.fr vers le compte Twitter de ce dernier. Il vous est proposé de rediriger aussi le sous-domaine www.twitter si vous le jugez nécessaire. Dans notre cas, ce ne sera pas utile.

Ensuite, vous devrez indiquez si vous voulez une redirection vers une adresse web complète (URL), un domaine (enregistrement de type CNAME pour Canonical Name) ou vers une adresse IP (enregistrement de type A en IPv4 ou AAAA en IPv6). Ces deux derniers étant regroupés dans une même option. Nous optons pour le premier choix.

Deux possibilités vous serons alors proposées : 

  • Effectuer une redirection visible : l'URL visible par le visiteur sera celle de destination
  • Effectuer une redirection invisible : l'URL visible par le visiteur sera celle de votre sous-domaine

Il est préférable d'opter pour la première option. La seconde peut avoir son intérêt, mais elle nécessitera de choisir un titre, une description et des mots-clés pour la page intermédiaire créée. De plus, cela peut induire l'internaute en erreur (en cachant l'adresse du site réel) et poser problème dans certains cas. Autant l'éviter le plus possible.

Dernière étape : indiquer le type de redirection via un code HTTP (quand elle est visible). Celui-ci sert aux moteurs de recherche qui visiteront votre sous-domaine. Si vous indiquez qu'elle est permanente (301) elle sera référencée comme un site classique. Si vous indiquez qu'elle est temporaire (302), ce ne sera pas le cas. Nous optons pour le premier choix.

Enfin, tapez l'URL cible, en privilégiant la version HTTPS. Dans notre cas : https://twitter.com/jeandeauh54.

  • OVHCloud Redirection
  • OVHCloud Redirection
  • OVHCloud Redirection
  • OVHCloud Redirection

Comprendre le résultat

Si vous vous rendez dans la zone DNS, vous verrez un premier enregistrement de type A ajouté :

213.186.33.5

Il s'agit tout simplement d'un serveur d'OVHCloud, qui se chargera de procéder à la redirection. Lorsque vous taperez l'URL de celle-ci, l'internaute sera renvoyé vers cette IP puis la cible (Twitter dans notre cas).

Pour cela, un paramètre est fourni, sous la forme d'un second enregistrement, de type TXT :

"4|https://twitter.com/jeandeauh54"

Il mentionne l'URL vers laquelle renvoyer et le type de redirection. Si vous en choisissez une temporaire il s'agira d'un 1. Dans le cas d'une redirection invisible, d'un 2. Elle sera alors accompagnée de trois autres enregistrement TXT comprenant le titre de la page, sa description et des mots-clés, des valeurs précédées d'une lettre : t, d ou k.

Concernant la valeur TTL (Time To Live), elle désigne la durée en secondes pendant laquelle cette information doit être mise en cache par les résolveurs DNS. Passé ce délai, ils devront à nouveau interroger les serveurs DNS d'OVHCloud. Vous pouvez l'allonger ou le raccourcir selon vos besoins. Si l'URL n'est pas amenée à changer, il peut être allongé.

 OVHCloud Redirection

Le cas particulier de Gandi

Notez que Gandi propose une fonctionnalité intéressante, bien qu'un peu accessoire : la création facilitée de redirections vers certains sites. Il faut pour cela se rendre dans les paramètres d'un domaine, puis sur l'onglet Marketplace.

Vous pourrez alors « Installer le service » pour différentes plateformes : Facebook, GitHub, Instagram, LinkedIn, Myspace, Pinterest, Reddit, Tumblr, Twitch, Twitter ou YouTube. Contrairement à Go Sitebuilder ou Cozy, il ne s'agit pas de mettre en place une application sous la forme d'un site, mais de « Liez votre nom de domaine en quelques secondes ».

Vous aurez alors devant vous un formulaire simplifié avec un champ de sous-domaine et un autre d'URL pour la cible. Mais le résultat sera le même, une redirection (temporaire) a été créée. Vous pouvez d'ailleurs la modifier.

Gandi Redirection MarketplaceGandi Redirection Marketplace

27 commentaires
Avatar de sergekaramazov Abonné
Avatar de sergekaramazovsergekaramazov- 19/06/20 à 08:23:24

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

f*ck ! Je viens de me faire rickrolled 😣

Avatar de alkashee Abonné
Avatar de alkasheealkashee- 19/06/20 à 08:43:29

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Owi pareil \o/

Article très intéressant dans la veine du premier

Édité par alkashee le 19/06/2020 à 08:44
Avatar de brunchto Abonné
Avatar de brunchtobrunchto- 19/06/20 à 09:11:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

ça mélange quand même du DNS avec des fonctionnalités spécifiques à certains hébergeurs. un DNS seul ne sait pas faire de redirections HTTP vers&nbsphttps://twitter.com/jeandeauh54...

Avatar de Sheepux Abonné
Avatar de SheepuxSheepux- 19/06/20 à 09:27:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

"Il s'agit tout simplement d'un serveur d'OVHCloud, qui se chargera de procéder à la redirection. "
"Dernière étape indiquer le type de redirection via un code HTTP"
--la news-- :)

Édité par Sheepux le 19/06/2020 à 09:28
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/06/20 à 09:35:48

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Oui on le dit même dans l'article que ce n'est pas ça qui est fait. 

Avatar de brunchto Abonné
Avatar de brunchtobrunchto- 19/06/20 à 10:07:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

j'ai bien compris... ce qui me gêne, c'est le mélange que font ces hébergeurs entre ce qui est DNS et ce qui est HTTP et que ces redirections HTTP impliquent un passage sur une infra OVH.
combien de personnes qui mettent en place ce type de redirection ont compris qu'effectivement, ça ne fonctionne que chez l'hébergeur X et que quand ils vont transférer le nom de domaine (par ex), cela ne fonctionnera plus? que X peut tracer l'utilisation de ces redirections?...

Avatar de stratic Abonné
Avatar de straticstratic- 19/06/20 à 11:11:38

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Il faudrait modifier le titre en "Comment rediriger un sous-domaine vers le site de votre choix, chez OVH ou chez Gandi ?"

Tout ce qui est expliqué autour des DNS embrouille plus qu'autre chose. Ce qui est expliqué n'est qu'un astucieux bricolage spécifique, mis en place par OVH où en interne les DNS sont utilisés comme base de données par un serveur web. Les redirections web, ça se passe exclusivement au niveau du serveur web normalement....

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/06/20 à 11:24:33

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Non, parce que nombreux sont les hébergeurs à proposer de telles procédures au-delà des deux exemples cités. Et comme dit plus haut (mais c'est la dernière fois que je le répète) : l'article explique ce qui est mis en place de manière concrète. On parle justement de DNS pour que les lecteurs comprennent de quoi il est question, ce qu'est une zone, quels enregistrements sont créés; à quel moment se fait la redirection

Avatar de stratic Abonné
Avatar de straticstratic- 19/06/20 à 12:01:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

D'accord, mais les différentes réactions viennent du fait du fait que l'article (par son titre et son introduction) laisse penser que c'est la façon normale de faire des redirections web, alors que ce n'est pas le cas. Cette façon de faire au travers des outils proposés par l'hébergeur n'a d'intérêt que pour un particulier qui disposerait d'un nom de domaine sans disposer de serveur web. En entreprise je n'ai jamais vu avoir recours à ça. L'hébergement et la gestion des DNS sont deux choses bien distinctes qui ne sont d'ailleurs pas nécessairement déléguées au même prestataire.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/06/20 à 12:42:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ne confond pas ce que tu décides de retenir de l'article, d'en comprendre et ce "qu'il laisse penser". Comme dit, l'article est clair sur ce qui est fait en pratique. Que certains aient de l'urticaire parce qu'il y a marqué redirection et DNS dans un même texte n'y change rien.

Il n'y a pas de façon "normale" ou pas, ta vision n'est pas vérité, pas plus que ta segmentation "entreprise" (terme gloubi-boulga au possible, parce que la DSI de ton boulanger et de LVMH, c'est sans doute un poil différent)/particulier. Il y a des services accessibles aux clients des hébergeurs relative à l'utilisation des sous-domaines, que l'on prend justement la peine de détailler quant à leur fonctionnement.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3