Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Se connecter à un serveur WebDAV sous Linux, macOS ou Windows

De cURL à Net use
Se connecter à un serveur WebDAV sous Linux, macOS ou Windows
Crédits : D3Damon/iStock

Pour vous connecter simplement à un serveur via internet ou un réseau local vous utilisez quoi ? Dans de nombreux cas, le protocole WebDAV peut être une solution parfaitement adaptée, permettant une gestion des données depuis l'explorateur de fichiers de tous les grands systèmes d'exploitation, mais aussi en ligne de commandes.

Le protocole WebDAV a beau avoir une vingtaine d'années, et être aussi pratique que simple d'utilisation, il est souvent ignoré ou méconnu. Les utilisateurs de NAS lui préfèrent en général SMB/CIFS, alors que pour l'accès distant aux serveurs, beaucoup se reposent encore sur ce bon vieux (S)FTP quand ils n'utilisent pas des méthodes de déploiement moderne.

De son nom complet Web-based Distributed Authoring and Versioning, il s'agit pour rappel d'un complément au protocole HTTP lui ajoutant des commandes permettant le transfert de données depuis ou vers un serveur. Largement complété depuis ses débuts. Ainsi, de nombreux services en ligne proposent encore un accès WebDAV à leurs serveurs.

Cela permet de gérer des fichiers via un point de montage local tant sous Linux, macOS que Windows. Ils deviennent alors utilisables dans de nombreuses applications tierces ou des outils natifs comme l'explorateur de fichiers.  Voici un petit guide de la méthode à suivre pour vous connecter à un serveur WebDAV, sur différents OS.

Sous Windows : ligne de commande ou interface graphique

Sous Windows, WebDAV est nativement pris en charge depuis de nombreuses versions de l'OS. Le protocole est géré à la manière de SMB/CIFS, permettant de connecter des « lecteurs réseau ». Cela peut se faire d'un clic droit sur « Ce PC » dans l'explorateur de fichiers, où il faudra préciser l'URL d'accès du serveur, une lettre de lecteur, puis des identifiants :

WebDAV Windows 10

Sinon, on peut passer par la bonne vieille ligne de commande : 

net use w: https://webdav.monsiteinternet.fr/data

Et... c'est tout. Une fois le lecteur connecté, vous pouvez y créer, supprimer ou modifier fichiers et dossiers, y déplacer des données, y accéder via d'autres applications, etc. Vous pouvez d'ailleurs doubler cliquer sur un fichier pour le l'ouvrir. Bien entendu, la rapidité dépendra principalement de la qualité de votre connexion internet et de la taille du fichier.

D'un clic droit sur le lecteur réseau vous pouvez le déconnecter, ou via la commande :

net use w: /delete

Sous macOS : simple comme un raccourci clavier

Chez Apple, la commande mount_webdav n'est plus vraiment adaptée. Il faut lui préférer l'interface graphique, là aussi avec l'outil générique de connexion à un serveur (⌘ + K), dans le menu Aller du Finder :

WebDAV macOS

Un élément sera alors ajouté dans les Emplacements. Un clic sur le bouton d'éjection permet de se déconnecter.

Sous Linux (CLI et GNOME)

Finissons par Linux, où les solutions peuvent dépendre de la distribution installée. Pour l'accès en ligne de commande, il faut en général installer un client comme cadaver, dav2fs ou nd. Avec des commandes à adapter selon les cas.

Mais là aussi on a de manière générale accès à une solution via l'interface graphique, comme dans Nautilus pour l'environnement GNOME. Il y a cette fois une subtilité, il faut préciser davs:// en début d'URL plutôt que https:// :

WebDAV Nautilus

Bonus track : et si on utilisait cURL ?

Il existe de nombreuses applications permettant de se connecter à un serveur WebDAV, d'y gérer ou transférer des fichiers. Mais il y en a une accessible sur de nombreuses plateformes, utilisable en ligne de commande : cURL. Ce qui est logique, puisque cet outil est pensé par nature pour initier des requêtes HTTP. 

Ainsi, pour envoyer un fichier sur un serveur via WebDAV, il suffit d'utiliser la commande suivante :

curl -T fichier.ext https://webdav.monsiteinternet.fr/data -u user:password

Pour à l'inverse récupérer un fichier précis : 

curl https://webdav.monsiteinternet.fr/data/fichier.ext -u user:password -o fichier.ext

Renommer un fichier :

curl -X MOVE --header "destination:https://webdav.monsiteinternet.fr/data/nouveauFichier.ext" "https://webdav.monsiteinternet.fr/data/fichier.ext" -u user:password

Créer un dossier :

curl -X MKCOL https://webdav.monsiteinternet.fr/nouveauDossier -u user:password

Supprimer un fichier ou un dossier

curl -X DELETE https://webdav.monsiteinternet.fr/data/fichier.ext -u user:password
curl -X DELETE https://webdav.monsiteinternet.fr/data/nouveauDossier -u user:password
32 commentaires
Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 09/06/20 à 15:33:47

A noter que, de mémoire, webdav avec du http (et non https) ne fonctionne pas sur windows (p-e en modifiant une clef de registre).
 
Et sur mac mes montages webdav réapparaissaient pas au démarrage de mémoire.
 
Pour finir et pour l'anecdote, carddav et caldav sont deux extensions à webdav permettant l'accès aux contacts de messagerie et aux agendas. De moins en moins utilisés à cause de la non utilisation des standards de ms/google mais toujours présent.

Édité par aureus le 09/06/2020 à 15:34
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 09/06/20 à 15:53:25

Oui pour CalDAV/CardDAV, on en parle dans un papier à venir ;)

Avatar de SKN Abonné
Avatar de SKNSKN- 09/06/20 à 16:05:26

aureus a écrit :

Pour finir et pour l'anecdote, carddav et caldav sont deux extensions à webdav permettant l'accès aux contacts de messagerie et aux agendas. De moins en moins utilisés à cause de la non utilisation des standards de ms/google mais toujours présent.

Avec des passerelles locales genre DavMail, ça reste super pratique pour les accès des agendas exchange avec thunderbird, pas besoin d'extension qui saute a chaque maj..

Edith : citation

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 09/06/20 à 16:16:16

aureus a écrit :

Pour finir et pour l'anecdote, carddav et caldav sont deux extensions à webdav permettant l'accès aux contacts de messagerie et aux agendas. De moins en moins utilisés à cause de la non utilisation des standards de ms/google mais toujours présent.

C'est une grande perte que Caldav et WebDav ne soient pas pris en charge nativement dans Android à la différence d'iOS.

"It's not a bug, it's a feature!!"

Avatar de fry Abonné
Avatar de fryfry- 09/06/20 à 16:46:38

ça donne quoi coté perfs par rapport à du samba ?

j'ai un petit nextcloudpi qui tourne, le "client lourd" (officiel nextcloud) de synchro me semble pas super rapide (et j'avais cru comprendre qu'il tournait sur l'api webdav présentée par nextcloud)
alors que le même pi, via un montage samba du disque ou nextcloud stocke ses données, m'avait l'air largement plus rapide (depuis la même machine sous windows 7)

ubuntu 20.04 intègre directement la connexion à un compte nextcloud, qui apparaît comme un lecteur réseau dans le navigateurs de fichiers, est-ce que ça passe bien par webdav du coup (je vois pas trop ce que ça serait d'autre cela dit)
petit test d'hier soir : ~10/15 Mo/s en wifi, dans les 50Mo/s en rj45 (via l'intégration native d'ubuntu 20.04), j'ai pas testé en samba par contre, d'où la question initiale

Avatar de Macarie Abonné
Avatar de MacarieMacarie- 09/06/20 à 18:00:52

David_L a écrit :

Oui pour CalDAV/CardDAV, on en parle dans un papier à venir ;)

Personnellement ces protocols finissant par DAV je les aime pas trop (raison ?) un manque de validation en deux étape ^^

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 09/06/20 à 18:08:57

Oui ça reste un des problèmes de ce genre de protocole, mais ce n’est pas propre à xDAV, c’est pareil sur plein de protocoles réseau à l’authentification assez basique. 

Avatar de Altair31 Abonné
Avatar de Altair31Altair31- 09/06/20 à 18:28:37

Macarie a écrit :

Personnellement ces protocols finissant par DAV je les aime pas trop (raison ?) un manque de validation en deux étape ^^

Le problème est que le 2FA est beaucoup trop récent par rapport au WebDAV. Du coup il ne fait pas (encore?) parti du standard.
Après Nextcloud est basé sur WebDAV et peux proposer du 2FA

fry a écrit :

ça donne quoi coté perfs par rapport à du samba ?

j'ai un petit nextcloudpi qui tourne, le "client lourd" (officiel nextcloud) de synchro me semble pas super rapide (et j'avais cru comprendre qu'il tournait sur l'api webdav présentée par nextcloud)
alors que le même pi, via un montage samba du disque ou nextcloud stocke ses données, m'avait l'air largement plus rapide (depuis la même machine sous windows 7)

ubuntu 20.04 intègre directement la connexion à un compte nextcloud, qui apparaît comme un lecteur réseau dans le navigateurs de fichiers, est-ce que ça passe bien par webdav du coup (je vois pas trop ce que ça serait d'autre cela dit)
petit test d'hier soir : ~10/15 Mo/s en wifi, dans les 50Mo/s en rj45 (via l'intégration native d'ubuntu 20.04), j'ai pas testé en samba par contre, d'où la question initiale

Un truc qui peut grandement ralentir WebDAV lors du versement de fichier, c'est les limites imposées par le serveur web sur la quantité de données envoyées à chaque requête.
Après sur un Pi, il ne faut pas aussi oublier que ton disque dur est en USB et sur le même bus que les cartes réseaux.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 09/06/20 à 19:34:16

Perso j'ai eu pas mal de problèmes récemment avec webdav (sous Ubuntu 18.04). La limitation de la taille du cache n'est pas prise en compte, ni le délai d'écriture de log, et comme il y en avait un toutes les 10 secondes, je me suis retrouvé avec un fichier de log de plus de 4 Go !

Avatar de dj0- Abonné
Avatar de dj0-dj0-- 09/06/20 à 21:38:57

Le problème de bus partagé existe aussi sur les pi disposant d'un lecteur de micro sd ? Mon pi2b est monté ainsi, sans disque usb au sens usb-a externe

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4