Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

« De grosses fibres vandalisées » en région parisienne : des FAI, hébergeurs et services touchés

« Du jamais vu en 20 ans de métier »
Internet 6 min
« De grosses fibres vandalisées » en région parisienne : des FAI, hébergeurs et services touchés
Crédits : kynny/iStock

Des « actes de vandalisme » sur des fibres en région parisienne ont plongé des clients Orange dans le noir. Mais ils ont également eu des conséquences importantes sur le trafic Internet qui a parfois dû passer par de nouvelles routes. Les travaux de réparations sont encore en cours et devraient durer.

Les coupures de fibre optique, ça arrive… (trop) souvent même, il suffit de suivre le compte Twitter AlertePelleteuse pour en avoir un aperçu. Souvent il s’agit de la conséquence malheureuse de travaux sur la voie publique, d’accidents, etc. Mais il y a aussi des actes malveillants. La journée d’hier restera certainement dans les annales pour un bon moment. 

Des fibres coupées en pagaille dans plusieurs villes…

Comme le résume Vivien de Lafibre.info sur Twitter, « de grosses fibres ont été vandalisées dans les villes de Valenton, Fontenay, Créteil, Ivry, Vitry et Paris ». Les photos ne laissent pas de place au doute : les coupures sont nettes réalisées certainement avec une disqueuse. Des particuliers comme les professionnels ont été touchés.

Chez Orange par exemple, les « actes de vandalisme à Ivry et Vitry avec des câbles sectionnés impactant le réseau fibre d'Orange (téléphonie, Internet) pour de très nombreux clients dans plusieurs communes du Val-de-Marne et une partie de Paris ». Selon Le Parisien, « 34 000 clients Internet et 12 000 clients professionnels sont potentiellement concernés par la coupure de réseau. Ainsi que 70 000 clients Orange mobile dans le Val-de-Marne ».

Aucun des trois autres FAI nationaux ne semble pour le moment avoir communiqué sur des problèmes liés aux coupures. Selon nos informations, plusieurs auraient bien été touchés sur une portion de leur base clients. Nous tenterons d'avoir des retours plus complets dans les jours à venir.

Plusieurs sites et services ont également connu des perturbations plus ou moins longues et importantes.  C’est notamment le cas chez Winamax et l’hébergeur Octopuce qui explique avoir perdu un de ses transitaires. La redondance ayant du bon, la bascule chez un autre a pu se faire rapidement.

…heureusement la redondance est là

D’un point de vue plus technique, Clément Cavadore (vice-président du point d’échange FranceIX), propose un petit résumé de la matinée d’hier. « Un premier incident à 9h30, dont je ne connais pas la localisation (mais pas loin de DC2) » avec « (au moins) 3 opérateurs » impactés. Ensuite, « un deuxième incident a 10h30 , a priori pas loin de DC2 aussi », là encore avec des conséquences pour « (au moins) 3 opérateurs ». Un troisième s'est ensuite manifesté plus tard dans la matinée.

Et à chaque fois ce ne sont pas de petits liens qui ont été visés, comme l’explique Hivane Network, qui a publié une weathermap de son réseau pour l’occasion. Le lien d’interconnexion privé (PNI) avec Scaleway est perdu, comme le transit avec Appliwave, les interconnexions DC3/Equinix, TH2/Interxion6, TH2/DC3, etc.

HivaneNetwork
Crédits : HivaneNetwork

Même son de cloche chez Scaleway (par l’intermédiaire de son de son président Arnaud de Berminghham) : « notre câble DC2/DC3 sud est coupé, la redondance est OK. Mes équipes sont en train de faire les derniers ajustements sur quelques liaisons qui saturent » précisait-il hier matin. Dans l’ensemble, et malgré le nombre important de fibres coupées, la redondance des réseaux a effectivement joué son rôle puisque les services ont généralement pu être maintenus.

Pour cela d’autres routes ont été utilisées, créant parfois des congestions. Dans le cas des clients particuliers d’Orange par contre, ce n’est pas la même histoire : il faut réparer les fibres pour rétablir la connexion.

Certains se demandent ce que fait l’Arcep 

Sur les listes de diffusion FRnOG, c’est l’effervescence et certains comme Raphaël Mazelier qui estime qu'il « s'agit très clairement d'un acte de malveillance ciblé ». D'autres évoquent le manque d’action du régulateur sur ce sujet, alors que les actes de malveillances se multiplient ces derniers mois, sans parler des points de mutualisation à la gestion désastreuse.

C'est notamment le cas d'un certain Jeremy pour qui « il y a […] un laisser courir de la part de l’Arcep qui nous dit continuellement que ces problèmes sont "ponctuels et isolés", perso, je commence à en avoir marre qu'on me répète ça à chaque fois. Où est la limite du ponctuel ? À mon sens, à partir de 2x. À mon actif, sur mon humble réseau, on a connu 19 incidents de vandalisme (volontaire ou non) sur nos 150 km de câble en 2019 »

Dans un autre registre, du côté des fibres maritimes, des problèmes similaires se posent. Pas plus tard que lundi, Jean-Luc Vuillemin (directeur réseaux et services internationaux chez Orange) expliquait que le FAI doit faire face à « un nombre de coupures des câbles sous-marins sans égal depuis plusieurs décennies ».

Interrogée sur la possibilité de savoir s’il s’agit de sabotages, sa réponse reste évasive : « Difficile… ». Dans tous les cas, cela devrait être l'occasion de se poser la question de l'entretien et de la protection de telles infrastructures.

« Du jamais vu en 20 ans de métier »

Concernant les actes constatés en région parisienne, le retour à la normale ne devrait pas intervenir avant demain soir chez Orange : « Les dégâts sont importants il y a dix câbles sectionnés et différents opérateurs doivent intervenir (avec les mesures de distanciation ils ne peuvent pas être trop nombreux dans la chambre). La réparation totale est pour le moment estimée au 7 mai 23h00... ».

Chez Scaleway, Arnaud de Bermingham expliquait cette nuit que « les réparations sont toujours en cours, tant sur notre propre câble DC2/DC3 que chez les nombreux autres opérateurs. Les opérations sont difficiles, la nuit va être longue. Courage aux nombreux opérateurs et à leurs sous-traitants déployés en grand nombre sur la zone ».

Vers 2h du matin, il publiait des photos des travaux en cours : « Les héros du moment, déployés sur une dizaine de points de coupure sur cinq communes. Tous les opérateurs sur le pont. Du jamais vu en 20 ans de métier ».

145 commentaires
Avatar de AhLeBatord Abonné
Avatar de AhLeBatordAhLeBatord- 06/05/20 à 06:59:28

Merci pour le super article, c'est très solide, l'abonnement c'est pas pour rien.

Un coup d'anarchistes ? Sabotage industriel ? Espionnage ?

Quels ont les scénarios plausibles ?

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 06/05/20 à 07:03:35

Sûrement un cocktail de tous les raisons possibles, ou alors de simple connard pour faire chier les autres.:transpi:

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 06/05/20 à 07:03:35

Merci pour l'article.

Clairement abusé, entre ça et le fait de voir parfois des armoires entières coupées au ciseau, comment s'en sortir pour protéger/éviter ça. :/

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 06/05/20 à 07:04:58

Enterrer et blinder les armoires, mais cela fera exploser les coûts.

Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 06/05/20 à 07:05:19

Un groupe d'extrémistes se trompant de cibles comme d'habitude ?

Avatar de Muzikals Abonné
Avatar de MuzikalsMuzikals- 06/05/20 à 07:07:17

Le plus plausible, ce sont les anarchistes en effet, les mêmes qui crament des "antennes 5G" (alors qu'il n'y en existe aucune actuellement).

Cela dis, si ce sont des anarchistes, ils sont très bien renseignés et équipés, ils sont loin d'avoir coupé au pif !

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 06/05/20 à 07:12:27

À mon actif, sur mon humble réseau, on a connu 19 incidents de vandalisme (volontaire ou non) sur nos 150 km de câble en 2019

C'est dingue quand même...

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 06/05/20 à 07:12:30

AhLeBatord a écrit :

Merci pour le super article, c'est très solide, l'abonnement c'est pas pour rien.

Un coup d'anarchistes ? Sabotage industriel ? Espionnage ?

Quels ont les scénarios plausibles ?

Je connais un gros client qui s'était fait couper un cable de fibre (privé) à la cisaille ... les gars avaient été arréttés et pensaient que ce serait du cuivre .
Rien à voir avec du sabotage industriel ou de l'espionnage :non:
Heureusement ce client avait enterré un deuxième faisceau de backup 1 mêtre en dessous du premier et donc ils n'ont pas eu d'interruption réseau.
L'idée des 2 niveaux sur plusieurs km étaient de diminuer le coût d'un 2ème passage de pelleteuse sur un autre chemin de backup.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 06/05/20 à 07:13:45

Ou peut-être des kékés qui contestent une facture, ou ont eu des problèmes de résiliation... Les petits cerveaux, ça s'enflamme souvent pour pas grand chose !

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 06/05/20 à 07:20:56

Vu les points visés, je doute que ce soit un "kéké" qui tape au hasard pour des questions de facturation ;) Après on verra, il y aura sans doute une enquête pour chercher les responsables/motivations.

Édité par David_L le 06/05/2020 à 07:21
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 15
  • Introduction
  • Des fibres coupées en pagaille dans plusieurs villes…
  • …heureusement la redondance est là
  • Certains se demandent ce que fait l’Arcep 
  • « Du jamais vu en 20 ans de métier »
S'abonner à partir de 3,75 €