Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Iliad (Free) : Xavier Niel reprend les rênes, hausses à tous les niveaux, nouvelle Freebox en 2020

« Première fois depuis deux ans »
Economie 8 min
Iliad  (Free) : Xavier Niel reprend les rênes, hausses à tous les niveaux, nouvelle  Freebox en 2020
Crédits : LeWeb13 (CC BY 2.0)

Iliad se porte bien et Xavier Niel revient à la tête du Conseil d’administration. Sur le quatrième trimestre, le groupe a ainsi gagné des abonnés sur le fixe et le mobile, ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps. Les revenus et le bénéfice sont en hausse, tandis que la dette diminue. Une nouvelle Freebox et la 5G sont annoncées pour 2020.

Ce matin, avant l’ouverture de la bourse, plusieurs communiqués ont été mis en ligne par Iliad. L’un d’entre aux concerne ses résultats financiers pour l’année 2019, un autre annonce une « évolution de sa gouvernance » avec un changement important.

Xavier Niel (re)prend la tête du Conseil d’administration

« À l’occasion du Conseil d’administration du 16 mars 2020, Xavier Niel, fondateur et premier actionnaire à plus de 71 % du Groupe Iliad, a été désigné à l’unanimité Président du Conseil d’administration ». Il était jusqu’à présent vice-président et directeur général délégué à la stratégie.

Maxime Lombardini, auparavant président du Conseil d’administration, est désormais vice-président. Les deux dirigeants ont donc échangé leur fauteuil au sein du CA. Xavier Niel a pour rappel récemment injecté 1,3 milliard d’euros dans la société, et il détient désormais 71 % d’Iliad, contre 52 % avant le plan visant à rehausser le cours de la société aux alentours de 120 euros (116 aujourd’hui, dans un contexte tendu).

Le conseil d’administration propose également la nomination de deux nouveaux administrateurs indépendants lors de la prochaine assemblée générale : Jacques Veyrat (ancien PDG de Neuf Cegetel) et Céline Lazorthes (fondatrice et présidentd du conseil de surveillance du groupe Leetchi, membre du conseil d’administration de la SNCF).

Passons maintenant aux résultats financiers et aux attentes du groupe pour l’année 2020, qui devrait être marquée par le lancement d’une nouvelle Freebox V8. Aux dernières nouvelles de mi-février, elle devait arriver dans « les semaines qui viennent ». Du retard est certainement à prévoir (confinement, coronavirus, précédent de Free, etc.)

17 000 clients de plus sur le mobile et hausse des revenus

Sur le mobile, l’opérateur annonce avoir gagné 17 000 clients sur trois mois – « pour la première fois depuis deux ans » – et ainsi arriver à 13,313 millions fin 2019 (13,296 millions au troisième trimestre). Sur un an, le total est par contre en baisse puisqu’il était question de 13,441 millions fin 2018. Le nombre d’abonnés au forfait « illimité » à 19,99 euros par mois est encore une fois en hausse avec 8,177 millions, contre 7,783 millions fin 2018.

Côté finances, Iliad se félicite de ses résultats sur le mobile « avec une hausse de 9 % du chiffre d’affaires facturé aux abonnés sur l’année (13,2 % sur le 4e trimestre) reflétant l’amélioration du mix d’abonnés, la fin de la dépendance aux offres très promotionnelles, les migrations au tarif standard après 12 mois d’abonnement et dans une moindre mesure de l’effet positif temporaire de l’inclusion de l’offre de livres numériques dans certaines offres ». Le chiffre d’affaires total sur le mobile grimpe un peu moins vite avec 2,049 milliards d’euros, soit +5,8 % sur un an.

Les ventes d‘équipement sont également une source de satisfaction pour le groupe avec une « hausse de 9,4 % à 229 millions d’euros [au lieu de 209 millions d’euros, ndlr], en raison de deux effets contraires : forte baisse des ventes de terminaux mobiles compensée par les ventes du Player Delta ».

Iliad affirme également être « l’opérateur qui a déployé le plus grand nombre de nouveaux sites mobiles en 2019 (+ 2500) ». Enfin, la consommation moyenne en 4G continue sur sa lancée avec 13,9 Go par mois par abonnés, soit 1,1 Go de plus en  l’espace de trois mois. 

Free résultat 2019Free résultat 2019

32 000 de plus sur le fixe, 27 % des clients sont en FTTH

Sur le fixe, Free redresse la barre avec 6,460 millions de clients fin 2019, contre 6,427 millions un an auparavant. Sur trois mois, le fournisseur d’accès revendique 32 000 nouveaux abonnés. La fibre explose par contre avec 1,760 millions d’abonnés, soit quasiment deux fois plus en un an (983 000 fin 2018) et 245 000 de plus en trois mois.

C’est une plus forte progression qu’au troisième trimestre où il était question de 210 000 clients FTTH de plus. Au total, cela nous donne donc 27 % des clients Free en fibre optique, une hausse qui puise certainement une partie de ses racines dans l’arrivée du FAI sur les RIP, avec l’annonce de nouveaux partenariats tout au long de l’année 2019.

Le groupe affirme monter sur la première marche du classement du quatuor des FAI nationaux : « Iliad est désormais leader en recrutement d’abonnés en France, devant l’opérateur historique ». La société « termine l’année avec près de 14 millions de prises FTTH raccordables, soit 4,3 millions de nouvelles prises installées en un an ».

Le chiffre d’affaires sur la partie fixe uniquement est de 2,640 milliards d’euros, en hausse de 0,4 % sur un an. Là encore, Iliad affirme que cette amélioration provient du « nouveau dispositif commercial, la fin de la dépendance aux offres très promotionnelles et dans une moindre mesure de l’effet positif temporaire de l’inclusion de l’offre de livres numériques dans certaines offres ».

ARPU sur le fixe et le mobile en hausse, comme le chiffre d’affaires total

Au total, Iliad revendique 19,773 millions de clients, soit 95 000 de moins sur douze mois, mais 49 000 de plus sur trois mois. Il faudra maintenant voir si la société continuera sur sa lancée, avec de nouvelles hausses des bases clients sur le fixe et le mobile durant les prochains trimestres.

Free peut se targuer d’avoir un ARPU – revenu moyen par abonnés – en hausse sur le fixe et le mobile : 32,6 euros (+0,8 euro) et 10,6 euros (+1,3 euro) respectivement. Là encore, cela tend à prouver que les promotions occuperaient une place moins importante dans les finances du groupe. Pour rappel, les promotions sur le mobile à moins de 1 euro par mois ont été arrêtées fin 2018, pour une offre à 9,99 euros avec 50/60 Go de data (suivant les cas) pendant un an.

Sur l’année, le chiffre d’affaires total d’Iliad est de 4,912 milliards d’euros en France, en hausse de 3 %, contre 427 millions en Italie. Le résultat opérationnel courant baisse par contre de 34,7 % avec 444 millions d’euros au lieu de 690 millions. Il est en hausse de 3,7 % en France (861 millions d’euros), mais négatif de 417 millions d’euros en Italie où l’opérateur se développe rapidement ; rien d’alarmant pour le moment.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, la descente « aux enfers » de 2018 s’est terminée au quatrième trimestre, avec un rebond depuis. Fin 2019, les indicateurs de croissances sur le mobile et le fixe (hors Jaguar) sont dans le positif. 

Free résultat 2019

1,726 milliard d’euros de bénéfice

Le résultat net est de 1,726 milliard d’euros, poussé par « la forte plus-value réalisée grâce à l’opération exceptionnelle réalisée sur les infrastructures mobiles avec Cellnex », un partenariat annoncé début 2019 pour rappel, mais finalisé le 23 décembre 2019 pour la France.

Iliad rappelle qu’il « a cédé à Cellnex une participation de 70 % de sa société de gestion d’infrastructures mobiles de télécommunications en France (“On Tower France”), qui comprenait 5 700 sites à la fin de l’année 2019. L’opération a valorisé On Tower France à une valeur d’entreprise de 2 milliards d’euros ».

3,609 milliards d’euros de dette, en baisse de 9,6 %

Au 31 décembre 2019, la dette brute d’Iliad était de 5,202 milliards d’euros, pour un endettement net de 3,609 milliards d’euros (soit un ratio  l’EBITDAaL de 2,18x), contre 3,983 milliards fin 2018 (-9,6 %) avec une baisse du ratio de 0,1 point.

Toujours sur la question de la dette, Iliad explique qu’elle « profite d’une liquidité exceptionnelle du fait des produits de cession enregistrés en décembre 2019 suite au débouclage de la transaction avec Cellnex, en plus de conditions d’emprunt attractives. Le Groupe peut ainsi poursuivre sa stratégie d’investissement dans des projets industriels majeurs, générateurs de flux de trésorerie futurs conséquents, tout en conservant une structure financière solide ».

Pour 2020 : nouvelle Freebox, 5G et alerte coronavirus

L’année « 2020 s’annonce comme une année riche pour iliad, avec son entrée sur le marché B2B, le lancement d’une nouvelle Freebox, l’arrivée de la 5G et un effort soutenu dans le déploiement de ses réseaux ». Sur la 5G, Iliad confirme s'être « porté candidat, sur le lot réservé, le 25 février ». Rien de surprenant puisque l’Arcep avait déjà annoncé que les quatre FAI nationaux avaient déposé un dossier. La seconde partie, avec des enchères, devrait avoir lieu en avril… sauf report de dernière minute.

L’opérateur prévient que la pandémie de Covid-19 pourrait avoir un impact sur la suite des événements et ses objectifs financiers : « L’épidémie actuelle de coronavirus a pour conséquences, outre les aspects humains, le ralentissement de l’activité économique dans certaines régions. Les impacts sociaux et financiers pour le Groupe Iliad sont pour l’instant limités. Néanmoins, cette épidémie pourrait impacter le Groupe Iliad et ses objectifs comme l’ensemble des entreprises évoluant dans le secteur des télécommunications ».

Dans tous les cas, Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad explique que la société « est à l’heure actuelle pleinement mobilisée face à l’épidémie de coronavirus Covid-19 ». « Nous sommes aussi pleinement conscients de notre responsabilité d’opérateur : permettre à notre pays, en ces temps de crise, de continuer à fonctionner […] Tout est mis en place pour assurer la continuité des activités du Groupe et nous remercions nos collaborateurs pour leur très forte mobilisation », ajoute-t-il.

18 commentaires
Avatar de PS12r Abonné
Avatar de PS12rPS12r- 17/03/20 à 15:31:22

Ce qui est dommage avec Free c'est qu'on a perdu l'esprit des débuts "geek, sans services superflus et pas cher" pour un embourgeoisement avec des offres, déjà très (trop ?) nombreuses pour être lisibles, et toujours plus d'options non-négociables pas toujours utiles. À force de viser le "power pricing", le cœur de marché historique de Free a foutu le camp. Maintenant Free c'est comme Orange, la couverture réseau en moins (:troll: ?)

La Freebox Delta S renoue avec les esprit des débuts (bon boîtier sans TV mais avec NAS et domotique intégrés) mais sérieusement 40€/mois, il sont devenus fous. :mad2:

RED by SFR me propose la fibre avec 1GB/s pour 22€/mois. Certes le boîtier est des plus basiques et je fais une croix sur l'IPv6 mais le geek sait quoi mettre derrière pour compenser. Free demande quasi le double mais pour quoi de plus ? Un boitier "disaïgn" ? mouais. Un NAS intégré ? Insufisant.

Avec une Freebox Delta S à 30-35€/mois et un abonnement mobile 5go à 6-7€ ils iraient là où aucun concurrent n'est allé encore. Allez Free soyez de nouveau disruptifs !

Avatar de bad10 Abonné
Avatar de bad10bad10- 17/03/20 à 16:13:40

je suis en fibre chez Free à 1Gbs/600Mbs pour 15€/mois

Avatar de democrite Abonné
Avatar de democritedemocrite- 17/03/20 à 16:15:22

De toute façon il n'y a pas mieux Free,j'y suis depuis 16 et je n'ai pas l'intention de changer.Tous les autres sont des arnaqueurs , en commençant par Orange qui est le plus gros.

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 17/03/20 à 16:38:10

democrite a écrit :

De toute façon il n'y a pas mieux Free,j'y suis depuis 16 et je n'ai pas l'intention de changer.Tous les autres sont des arnaqueurs , en commençant par Orange qui est le plus gros.

c'est toi qui mets des votes 5 étoiles sur les articles amazon ?

Avatar de golgoth17 Abonné
Avatar de golgoth17golgoth17- 17/03/20 à 16:46:28

moi aussi, mais c'est un tarif promo valable un an.

Avatar de golgoth17 Abonné
Avatar de golgoth17golgoth17- 17/03/20 à 16:49:34

Heu, free, c'est pas eux qui ont inventé le concept de box adsl avec les services qui vont avec ?
Ca reste geek car certains services ne sont pas accessibles chez les autres opérateurs, mais il y a toujours eu des services grands publics aussi. 

Avatar de seboss666 Abonné
Avatar de seboss666seboss666- 17/03/20 à 17:05:58

Le problème c'est de croire que continuer à proposer un forfait au même prix pendant 20 ans alors que derrière tout augmente au fur et à mesure est réaliste et rentable (je parle pas forcément de renta monstre, juste de pas être déficitaire). Descendre à 30€ était gonflé de leur part à l'époque, je sais même pas comment c'était possible quand il n'y avait pas de dégroupage. Ça a peut-être payé, mais aujourd'hui c'est de plus en plus difficile à maintenir.

Ajoute à ça le problème des actionnaires toujours plus gourmands à nourrir, qui passent avant les salariés, et t'as une vue rapide de la raison pour laquelle 40€ c'est un nouveau palier qu'il n'est pas déconnant de viser pour des offres performantes sans trop de fioritures, avec un certain niveau de service. Tu veux moins cher, tu vas voir Sosh&co, mais prie pour pas avoir à appeler à l'aide, parce que tu seras sur le Nostromo à ce moment-là.

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 17/03/20 à 17:38:26

Les actionnaires c'est Niel ...

Avatar de bad10 Abonné
Avatar de bad10bad10- 17/03/20 à 18:09:15

Oui je sais bien ;)
Mais en tant que "geek" ça ne le dérange pas de changer d'opérateur tout les ans :)

Avatar de Carboline Abonné
Avatar de CarbolineCarboline- 17/03/20 à 19:57:52

Freebox V8 : "Du retard est certainement à prévoir"... Quelle médisance, aucune freebox n'a jamais eu de retard par rapport aux annonces marketing de Free.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2